C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

J'y vais

Mon enfant est timide

A la maison tout se passe bien, votre enfant est enjoué, gai, il joue, il parle, mais dès qu’il est en présence d’inconnus, il se cache derrière vous ou se réfugie dans vos bras et ne veut plus parler à personne. C’est un fait que vous avez constaté à plusieurs reprises : votre enfant est timide.

Mon enfant est timide

La timidité c’est quoi exactement ?

La timidité n’est ni une maladie, ni un trait de caractère. On pourrait plutôt la définir comme un manque d’assurance dans les actions de tous les jours, une manière d’être qui se traduit par une tendance à se tenir en retrait, à éviter de prendre des initiatives dans des situations nouvelles, de ne pas oser dire, de ne pas oser faire, et d’avoir peur du regard des autres. C’est ressentir un sentiment d’embarras, de malaise en présence d’inconnus.

Cela se traduit comment ?

Dès l’âge de 2 ans, un enfant peut manifester de la timidité. Essayez d’observer le comportement de votre enfant en présence d’autres enfants ou d’autres personnes.
- Quand il est avec vous, il est à l’aise et parle constamment, mais dès qu’il est en présence d’inconnus, il se « ferme » et ne prononce plus un mot.
- Il refuse de jouer avec les autres et préfère rester seul,
- A l’école ou à la crèche, il s’arrange pour éviter les autres enfants,
- Il ne parle jamais de ses copains,
- Il se réfugie dans des activités individuelles, et ne supporte pas le groupe,
- Il ne prend jamais la parole en public,
- Lorsque la maitresse l’interroge en classe, il panique et perd tous ses moyens,
- Il ne veut jamais aller chez d’autres enfants lorsqu’il est invité

Comment l’aider ?

Ne vous inquiétez pas, il n’est jamais trop tard pour venir à bout de la timidité. Tout d’abord, ne lui collez pas systématiquement l’étiquette de « timide », c’est déjà assez difficile pour lui de ressentir ce manque de confiance en soi et ce sentiment de ne pas être comme tout le monde. N’essayez pas non plus à tout prix de le pousser vers les autres, cela ne pourrait qu’accroître sa peur. Soyez plus rusé et agissez avec subtilité dans toutes les petites actions de la vie quotidienne. Encouragez- le à surmonter ses peurs en lui confiant des petites tâches qui lui demandent un gros effort et en ne manquant pas à chaque fois de le féliciter et de le valoriser. Vous pouvez lui proposer des activités qui redonnent confiance en soi (le théâtre, le judo, la peinture, l’art plastique, la musique), mais aussi pratiquer un sport d’équipe pour lui permettre de se sociabiliser.

Timide et alors ?

La timidité a aussi ses atouts. Un enfant timide se précipite moins vite, il est plus observateur, plus réfléchi, plus prudent. Il ne fait pas confiance au premier venu. Il est plus calme, moins dissipé, moins belliqueux ou bagarreur. La timidité n’est pas inné, et rien n’est figé, tout peut évoluer. L’important est qu’il soit accepté tel qu’il est et que vous puissiez l’accompagner pour qu’il n’en souffre pas.

 

Publié le 28/08/2017 à 16:47
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus