C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

J'y vais

Annoncer l'arrivée d'un bébé à son enfant

Vous avez encore du mal à réaliser, mais ça y est c'est sûr : vous partagerez bientôt votre maison avec un nouvel habitant. Vous êtes sur un petit nuage et vous avez envie de partager votre joie avec votre enfant ! Mais comment annoncer la bonne nouvelle à votre aîné sans l'effrayer ?

Annoncer l'arrivée d'un bébé à son enfant

Choisir le bon moment en s’adaptant à son âge

Alors qu’un enfant de plus de trois ans va rapidement percuter qu’il y a baleine sous gravillon en voyant les changements s’opérer (fatigue, nausée et petit ventre de début de grossesse) chez sa maman, les plus petits peuvent ne rien capter pendant pas mal de temps. Même si bien souvent, on peut noter un changement de comportement significatif envers leur maman de la part des plus jeunes qui se changent en greffon avide de câlins. 

Dans tous les cas essayez d’attendre au moins la première échographie qui permet de s’assurer que tout va pour le mieux, avant de l’annoncer, même aux plus grands. 

Laissez-vous le temps : une grossesse, c'est long pour les petits !

Accepter toutes les réactions même négatives

Evidemment vous rêvez d’une annonce comme dans une série américaine, où les enfants sautent de joie et où tout le monde se serre fort dans les bras en chouinant un peu, et franchement c’est tout ce que l'on vous souhaite.
Mais voyons la réalité en face, ça ne se passe pas toujours comme ça.
Il y a l’enfant qui fait la tête, celui qui s’en fiche carrément, le curieux qui veut savoir tout de suite comment ce bébé est arrivé dans le ventre de sa mère, et le bienheureux qui commence le compte à rebours et veut aller choisir un doudou maintenant.
Quelque soit le numéro que vous avez tiré, il est important de dialoguer, d’y aller en douceur et de le préparer petit à petit à l’arrivée de son futur colocataire voleur de playmobils.
Choisissez quelques livres sur l'arrivée de bébé ! La lecture d'histoire est souvent une bonne solution. Et même si il semble ne pas s’y intéresser, laissez traîner les livres, il les feuilletera sûrement quand vous aurez le dos tourné.

L’impliquer dans l’arrivée du bébé

Sans le brusquer, proposez-lui de vous aider dans les préparatifs pour l’arrivée de numérobis sans non plus sacraliser ce bébé. Proposer des prénoms, choisir son doudou ou la couleur de la chambre peuvent l’aider à digérer la nouvelle et à se projeter dans sa future situation de grand-frère ou de grande soeur. Et cela peut aussi vous permettre de faire un parallèle avec l’époque où c’est lui que vous attendiez avec impatience.

En revanche s’il refuse ne le forcez pas, il a tout à fait le droit de ne pas s'intéresser à ce nouvel arrivant. L’essentiel est de ne pas le braquer et d’aller à son rythme.

Le futur-bébé n'est pas le centre du monde !

Alors inutile de lui en parler tout le temps. Evidemment, plus facile à dire qu'à faire, surtout pour votre entourage qui passe son temps à dire : "alors tu vas devenir grande soeur c'est génial !" Un bébé va arriver, mais pas tout de suite et pour votre enfant tout ça est encore très abstrait... En attendant la vie continue et son quotidien ne change pas. Profitez de cette grossesse pour savourez les intants en tête à tête avec votre aîné, bientôt ils seront plus rares.

 

Publié le 16/02/2018 à 16:07

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus