C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

J'ai peur de ne pas autant aimer mon deuxième enfant

Vous êtes une maman comblée et pourtant, l’envie d’un deuxième enfant vous titille. Porter à nouveau la vie, câliner et dorloter un bébé, mais aussi l’envie de fonder une famille et surtout une fratrie vous incitent à passer le cap. Mais faut-il vraiment assouvir ce désir d’enfant ? Car voilà, vous doutez : vous avez peur de ne pas réussir à aimer votre deuxième enfant comme le premier. 

J'ai peur de ne pas autant aimer mon deuxième enfant

La peur de moins aimer son deuxième : la place du premier enfant

Quand vous êtes devenue mère pour la première fois, cela a été un tremblement de terre dans votre vie. Vous avez ressenti, immédiatement à la maternité ou au fil du temps, un amour immense, incroyable, comme jamais vous n’aviez ressenti avant dans votre vie. Cet amour-là qui vous est tombé dessus sans crier gare vous donne des ailes et pourrait vous faire décrocher la lune ou encore risquer votre propre vie : c’est cela l’amour d’une mère pour son enfant. Face à cette intensité des sentiments, il est on ne peut plus légitime de se demander si vous serez capable de ressentir un amour aussi fort pour un deuxième enfant.


Moins aimer le deuxième enfant : la peur de rompre l’équilibre

Et puis un deuxième enfant, ça change la donne ! Il va venir bousculer le trio familial, et un certain équilibre que vous avez peut-être eu du mal à trouver. Cette crainte que votre deuxième bébé manque d’amour par rapport au premier peut aussi venir de là : il va venir perturber cette vie de famille, mais aussi cette fusion que vous pouvez avoir avec votre premier bébé. Et si votre grand était jaloux à la naissance de son frère ou sa sœur, voire se sentait délaissé ? Votre cœur de maman ne pourrait pas le supporter. Et pourtant, vous parviendrez à trouver un nouvel équilibre, comme tous les parents qui accueillent un deuxième enfant.


Aimer son deuxième enfant, quand votre histoire personnelle est en jeu

Cette peur d’aimer moins ce nouveau bébé peut vous paraître irrationnelle. Ne culpabilisez pas : elle a tout le droit d’exister. Peut-être d’ailleurs elle prend racine dans votre propre histoire : êtes-vous l’aînée ou la cadette ? Si vous avez souffert d’avoir eu un frère ou une sœur ou que vous étiez la dernière et avez subi l’aîné de la famille, il y a fort à parier que cette peur de ne pas aimer votre deuxième puisse en partie s’expliquer par votre propre histoire familiale.


L’amour maternel : un amour qui grandit !

Malgré toutes ces peurs, vous parviendrez à aimer votre deuxième : c’est une certitude. Contrairement à ce que vous pouvez penser, votre amour de maman ne devra pas être partagé par vos enfants, loin de là. Plutôt qu’un cœur coupé en deux, imaginez qu’il grandit : eh oui, l’amour que l’on porte à ses enfants se multiplie presque à l’infini !


Aimer son second enfant : un nouveau lien à tisser

Votre deuxième enfant sera forcément différent du premier : votre lien le sera donc aussi. Vous ne serez pas non plus la même maman que pour votre aîné. Vous avez désormais de l’expérience et êtes plus assurée. C’est donc une nouvelle page que vous allez écrire avec ce nouvel enfant : rien à voir avec un quelconque instinct maternel – instinct qui n’existe d’ailleurs pas, soit dit en passant ! Aimer un être, son enfant, cela demande parfois du temps. Soyez confiante !


Un amour différent selon les enfants

Enfin, dites-vous tout simplement que vous ne pourrez pas aimer vos enfants pareil, et c’est ok : chaque enfant est différent, et les raisons qui font que vous aimez chacun d’eux sont spécifiques à leur personnalité. C’est leur singularité qui vous émouvra et fera fondre votre cœur de maman. Vous aimerez votre aîné parce qu’il est généreux ou très sensible et le deuxième, parce qu’il est tout l’inverse !

Enfin, levez le tabou et parlez-en avec le futur papa, une amie maman de deux enfants ou même votre sage-femme : vous verrez que vous êtes loin d’être la seule à avoir cette peur !

À lire aussi :
Comment gérer la jalousie du grand à l'arrivée du bébé ?
Arrivée de bébé : faut-il faire un cadeau à l'aîné ?
Comment gérer la régression de votre enfant ?
Deuxième enfant : un passage plus dur à gérer pour les mamans ?

Publié le 10/01/2020 à 11:37

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Dianna le 2020-02-01 15:24:32