C'est si bon d'être parents !

Education positive : 10 secrets pour y arriver

L’éducation positive apparaît aujourd’hui de plus en plus comme une alternative aux punitions, chantage et menaces utilisés jusqu’ici par la plupart des parents. Elle a pour but de respecter l’enfant et de ne pas le soumettre à ce que veut l’adulte. Mais entre la théorie et la pratique, ce n’est pas toujours évident ! Voici nos secrets pour arriver à être dans l’éducation positive ! 

éducation positive

Être vrai : le secret pour une discipline positive

S’il n’y avait qu’un seul conseil à retenir pour s’engager dans la discipline positive, c’est celui-ci ! Ne jouez pas de rôle, mais soyez vrais. Quand vous vous trompez, dites-le ! Et quand les mots dépassent vos pensées aussi. De même, pas besoin de se positionner comme un adulte qui sait tout pour affirmer votre supériorité. Enfin, évitez les mensonges : c’est ainsi que votre enfant pourra vous faire entièrement confiance.


Encourager l’enfant, la base de l’éducation positive

Partez du principe qu’un enfant apprend, chaque jour. Alors même s’il se trompe, ne lésinez pas sur les encouragements car c’est sa manière d’apprendre : dites-lui que c’est bien et que petit à petit, il y arrivera tout seul. Si vous croyez en lui, cela l’aidera à avoir une bonne estime de lui. Le mieux : plutôt que de complimenter, décrivez la situation. Cela permet d’enlever tout jugement de valeur, car même positif, il n’est pas toujours constructif pour l’enfant.


Éducation positive : être bienveillants, mais pas laxistes

Laisser évoluer vos enfants librement oui, mais en respectant des règles établies. Mettre un cadre est primordial : cela rassure les loulous. Le but n’est donc pas de tout leur permettre, mais de leur donner la possibilité d’être libres d’être ce qu’ils sont, mais dans le respect des autres. Ne dit-on pas que la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres ?


Éducation positive : amener les enfants à réfléchir par eux-mêmes

Oubliez les injonctions : les ordres, surtout à l’âge où l’enfant dit non à tout, ce n’est jamais très concluant. Généralement, c’est l’escalade d’un point de vue de l’énervement aussi bien de l’adulte que de l’enfant, et le résultat c’est souvent un parent qui a perdu toute patience et un enfant qui pleure. Utilisez plutôt des questions : « que dois-tu mettre pour marcher dehors ? », « que fait-on après avoir fait pipi ? » En répondant seul à la question, votre petit bout sera bien plus volontaire. Ce qui peut se comprendre !


Arrêter de communiquer avec des cris

La violence ordinaire passe aussi par les cris, eh oui ! C’est souvent le résultat d’un manque de patience, d’un état de fatigue ou d’épuisement parental. Avant d’en arriver à ce stade, appliquez tous les secrets précédents, et utilisez l’humour ou encore chuchotez pour faire redescendre la pression quand vos kids n’écoutent rien. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’au moindre écart vous ruinez tous vos efforts. L’erreur est humaine, ne l’oubliez pas !


Laisser votre enfant faire seul, la clé de l’éducation positive

Stop aux punitions prônées par l’éducation autoritaire : si votre enfant renverse un verre, ou casse un vase, ce qui peut arriver aussi quand on est adulte, laissez-le réparer son geste malencontreux, bien sûr en veillant à ce qu’il ne se blesse pas. C’est bien plus constructif pour lui qu’une sanction qui le fera se sentir encore plus mal. Les enfants aiment faire tout seul : ils se sentent alors compétents. De quoi travailler son estime de lui-même.


Ecouter votre enfant pour une éducation positive

Les parents ont l’habitude de beaucoup parler à leur enfant… Et en oublient de se taire pour les écouter. Donner à votre enfant le sentiment que vous êtes vraiment présent, à son écoute, et reconnaître ses émotions ou que ce qu’il vit vaut la peine que vous preniez le temps d’être là pour lui aidera à développer une belle relation parents-enfant… et ce, sur le long terme.


Entretenir une relation paisible

Les enfants sont souvent en prise à leurs émotions. Jusqu’à 6-7 ans, il est même difficile pour eux de les maîtriser. Pour les aider à se familiariser avec leurs émotions et à les nommer, n’hésitez pas à décrire les émotions qui le traversent par exemple en disant « j’ai l’impression que tu es triste/en colère/content ». Parler des émotions que vous ressentez et les exprimer, histoire de montrer l’exemple, est aussi une bonne idée !


Le secret d’une discipline positive : parler positivement

L’être humain est naturellement enclin à souligner les choses qui ne vont pas, particulièrement quand on est parent… Preuve en est le vocabulaire employé quand vous vous adressez à votre enfant, qui est souvent négatif, sans le vouloir. Au lieu de dire « ne cours pas », transformez votre consigne en « marche doucement » : résultat garanti.


Pratiquer la parentalité positive… aussi pour vous

Enfin, personne ne peut parvenir à garder son calme et élever ses enfants sereinement et dans l’amour… S’il n’est pas bienveillant déjà envers lui-même ! Comme on dit, « charité bien ordonnée commence par soi-même ». Réservez-vous du temps, seul ou en amoureux, et entretenez votre bienveillance pour les parents que vous êtes en vous répétant que vous êtes de bons parents. Aussi n’oubliez jamais que vos actes valent plus que vos paroles : vous êtes des modèles pour vos enfants. En étant cohérents avec l’éducation que vous souhaitez leur donner, ils s’y retrouveront mieux !

L’éducation positive est une belle aventure, qui n’est d’ailleurs pas toujours linéaire, mais qui permet aussi de revoir votre rapport à vous-même, mais aussi aux autres adultes. Les enfants apprennent toujours des choses, si tant est que nous, parents, gardions les yeux et le cœur ouverts !

À lire aussi :
Aider son enfant à comprendre ses émotions
Yoga et médiation pour enfant : des solutions pour gérer les émotions
Comment aider son enfant à vivre ses émotions
Comment enseigner l'empathie aux tout-petits ?
Notre psychologue vous répond : la bienveillance éducative dès la naissance

Publié le 31/10/2019 à 16:11

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.