C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Comment savoir si bébé est prêt à arrêter les couches ?

S’il est inutile de pousser votre bébé à être propre, ce qui peut être totalement contre-productif, vous vous demandez sans doute comment savoir quand c’est le bon moment pour l’inviter à utiliser le pot. Ce qui est certain, c’est qu’il est primordial d’être à l’écoute de votre petit bout : c’est lui qui vous fera comprendre quand il sera prêt à arrêter les couches ! Voici les signes qui doivent vous mettre la puce à l’oreille !

Comment savoir si bébé est prêt à arrêter les couches ?

Il sait monter et descendre un escalier

Pour savoir si votre enfant est prêt physiquement à laisser les couches, il faut que cela soit physiologiquement possible. Comment le savoir ? Si votre enfant arrive à prendre l’escalier sans votre aide, cela veut dire qu’il est capable de contrôler ses sphincters, c’est-à-dire de se retenir en contractant les muscles du périnée.

Il sait monter ou descendre son pantalon et sa couche

Eh oui, pour pouvoir aller sur le pot tout seul, c’est essentiel ! Même s’il aura besoin de votre aide parfois, il doit pouvoir réussir à baisser son pantalon seul : s’il voit qu’il n’y arrive pas, cela peut le décourager.

Sa couche reste sèche pendant plusieurs heures

C’est LA condition indispensable pour retirer les couches à votre loulou… sans que ce soit l’accident garanti. Sa couche est sèche au réveil de la sieste, et ce, plusieurs fois d’affilée ? Banco ! À noter que les enfants sont généralement propres en journée – on parle de propreté diurne –, donc à la sieste, avant de l’être la nuit (propreté nocturne), mais certaines exceptions confirment la règle : eh oui, des enfants sont parfois propres d’un coup, de jour et de nuit.

Il exprime son besoin de faire pipi ou caca

Aux alentours d’un an, un an et demi, votre bébé va prendre conscience quand il souille sa couche. La connexion avec les centres cérébraux est établie : faire pipi ou caca n’est plus un réflexe, mais bien un acte conscient. Quand il commence à dire « pipi » ou « caca » avant de faire, qu’il vous avertit donc, c’est un bon indice indiquant qu’il est peut-être prêt à aller sur le pot.

Il manifeste une gêne quand sa couche est sale

Il touche sa couche et dit « pipi » ou « popo » ou encore « caca » et vous demande de le changer.

Il s’intéresse au pot ou aux toilettes

Pour pouvoir faire comme un grand au pot, votre petit doit être capable de comprendre où il doit faire et que tout le monde va aux toilettes faire ses besoins. Il faut donc qu’intellectuellement, il soit en mesure de le comprendre. S’il vous suit jusqu’à la porte des toilettes, s’amuse avec ses doudous qu’il met sur le pot, il y a de grandes chances que cela soit le bon moment pour lui retirer ses couches. La bonne idée : lui laisser le pot à disposition, dans un coin de la salle de bain ou des toilettes si elles sont assez grandes, à l’abri des regards indiscrets, et le laisser y aller à sa convenance, pour jouer ou… peut-être y faire ses besoins !

Il a envie d’être grand

Après 2 ans, les enfants traversent généralement une phase où ils deviennent plus autonomes et manifestent leur envie d’être plus grands. C’est le moment d’aller acheter un pot avec lui ainsi que des culottes ou des slips qui lui plaisent. C’est un grand pas affectivement parlant : cela veut dire qu’il renonce à être un bébé, et à tout ce que cela implique. Mais faire « caca » dans un pot, et le mettre dans les toilettes, c’est aussi abandonner un bout de soi pour l’enfant : il prend conscience que c’est sorti de son corps ! Cela peut lui faire peur. Mais progressivement, en positivant cela, par exemple en le félicitant, il parviendra à faire au pot.

Il vous imite

Petit à petit, votre tout petit pas si petit va vouloir vous imiter : faire comme papa et maman ! Il vous suit quand vous allez aux toilettes ? Proposez-lui le pot !

Il n’est pas dans une autre phase d’acquisition ou de changement

Parce que les enfants ne peuvent pas tout faire en même temps, quand ils sont sur un apprentissage, ils ne peuvent pas être sur un autre au même moment. De même, si vous devez déménager, ou qu’un bébé vient d’arriver à la maison, mieux vaut reporter l’apprentissage  et attendre que le calme soit revenu dans son quotidien.

Nos petits conseils de maman

- Dans un premier temps, optez pour des couches d’apprentissage qui se baissent facilement : cela évitera trop d’accidents.
- À l’extérieur de la maison, ayez toujours des vêtements de rechange.
- L’apprentissage de la propreté peut parfois prendre du temps : soyez patiente !
- Si votre loulou veut à nouveau des couches, ne cédez pas. Cela serait lui donner un mauvais signal. Ou alors c’est qu’il n’était pas suffisamment prêt à arrêter les couches !
- Encouragez-le dans cet apprentissage, quand il fait pipi au pot par exemple, cela l’aidera dans l’acquisition de la propreté.

Alors, il est prêt votre loulou ?

 

 

Publié le 29/10/2018 à 15:44

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.