Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

Je m'inscris

Les couches lavables : ce qu'il faut savoir avant de se lancer

Les couches jetables, très peu pour vous. Que ce soit pour la planète ou les fesses de bébé, vous avez décidé que vous utiliserez des couches lavables. Plus économiques et écologiques, vous avez pourtant du mal à y voir clair et à faire un choix éclairé. Voici ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans les lavables !

Les couches lavables : ce qu'il faut savoir avant de se lancer

Plusieurs modèles au choix…

Tout-en-un, TE2, hybride, vous trouverez plusieurs modèles de couches lavables sur le marché. En fonction de vos goûts – si cela vous dérange ou pas d’y mettre les mains en quelque sorte –, vous choisirez votre modèle :
- les TE1 : tout est compris dans la couche lavable. L’insert est inclus dedans, cousu ou inséré dans une poche. Une solution pratique si votre enfant est gardé par une tierce personne puisque ces couches ne nécessitent pas beaucoup de manipulations ;
- les TE2 : l’insert est placé dans la culotte imperméable, juste posé ou attaché par une pression ;
- les hybride ou TE3 : la culotte possède une nacelle, sorte de petit hamac qui reçoit un insert. Très simple d’utilisation, c’est un système très pratique car l’insert ne bouge pas.

Il existe aussi des TE1 qui font Te2. Bref, ce qui compte c’est que la couche soit la plus pratique pour vous et soit adaptée à votre mode de vie. 

… Et plusieurs tailles !

La plupart des marques proposent deux tailles de couches lavables de la naissance à environ 15 kilos. Ainsi, vous n’avez pas une taille à acheter à chaque âge. D’autres proposent 4 tailles, et d’autres une seule, et qui, grâce à un système de pressions, évoluent avec bébé. Là encore, votre choix pourra être fait en fonction du budget que vous pourrez mettre dans les couches. Une couche, sans insert, coûte en moyenne de 16 à 30 euros. Les inserts, ces parties absorbantes, sont à acheter en plus. À noter que l’achat d’occasion est tout à fait possible : renseignez-vous sur l’usage qui a été fait des couches, notamment pour l’entretien. C’est néanmoins une très bonne idée pour faire des économies, mais aussi pour rester dans une logique de préservation de la nature.

Les systèmes de fermeture

À scratch ou à pression, là encore il s’agit d’un choix personnel. La fermeture à scratch permet un ajustement sur mesure, comme une couche « classique » : vous ne serez pas dépaysés ! Celle à pression, en revanche, sont souvent évolutives afin de grandir en même temps que bébé ou presque. Mixez les deux types d’attache dans votre lot de couches, c’est le mieux !

Quelle matière choisir ?

Chanvre, coton, bambou, microfibre, les matières des inserts varient souvent en fonction des marques. Le chanvre est très absorbant, le coton aussi mais met du temps à sécher, le bambou est super doux, et le microfibre sèche en un temps record. Essayez plusieurs types d’insert afin de trouver celui qui vous plaît, à vous et à bébé !

Les fuites : un mythe !

Beaucoup incriminent les lavables d’avoir de nombreuses fuites. Plusieurs raisons peuvent en être la cause :

- la couche est inadaptée à votre bébé : chaque marque a une coupe différente. Certaines sont pour les grands gabarits, d’autres pour les crevettes. Ainsi, évitez peut-être d’acheter toutes vos couches de la même marque, du moins dans un premier temps. Attendez de voir si elle convient à la morphologie de votre bébé ;
- elle n’a pas été changée à temps : eh oui, une couche lavable n’absorbe pas autant qu’une jetable. Pensez donc à la changer un peu plus souvent qu’une jetable ;
- votre couche est trop neuve ou encrassée : avant d’utiliser des couches lavables, pour que leur capacité d’absorption soit optimisée, il est important de laver les inserts en coton, chanvre et bambou 3 fois. Plus ils seront lavés, plus ils absorberont. Les fuites peuvent être aussi dues à un encrassage des couches : les lessives peuvent engorger les tissus et réduire l’absorption. Pour y remédier, un cycle à 40 sans lessive et c’est reparti !
- votre couche est mal mise : l’insert ou le voile de protection dépasse (ou les deux), l’insert et mal positionné, regardez de plus près, il y a sûrement une explication !

L’entretien

Utiliser des couches lavables nécessitent une bonne organisation. Il faut les stocker, à sec, mais pas trop longtemps non plus : prévoyez une lessive de couche tous les 2-3 jours environ maximum, pour éviter de devoir en acheter des tonnes… mais aussi que les odeurs imprègnent trop le tissu. Lavez à 30, avec une lessive adaptée (sans glycérine), sans adoucissant, et le tour est joué. La bonne idée : imprégner une lingette avec de l’huile essentielle de tea-tree pour neutraliser les odeurs qui, vous le verrez, sont bien moindres que pour une poubelle classique remplie de jetables (surtout que les selles sont jetées aux toilettes grâce à l’utilisation de voile de protection).

Sachez que certains inserts – juste les inserts, puisque les culottes sont dans une matière imperméable qui supporte mal la chaleur – supportent le sèche-linge. Un gain de temps en hiver ! L’été, le soleil fait très bien son travail et détache même quand il y a des traces de selles.

Préparer les couches

Eh oui, une fois lavées et séchées, il faut en quelque sorte préparer les couches : mettre l’insert, mettre un voile de protection, pour qu’elles soient ainsi prêtes à l’emploi. Mais rassurez-vous, devant un film ou votre série préférée, cela ne prend pas tant de temps que ça. Il faut juste y penser.

À ne pas oublier en achetant vos couches lavables

- Les voiles de protections : jetables (ils se lavent 2-3 fois s’ils sont juste souillés d’urine) ou lavables (en micropolaire), les deux existent. Ils permettent de récupérer les selles de bébé sans y mettre les mains. Et hop, aux toilettes, votre maison n’embaumera pas le caca de bébé !
- De l’huile essentielle de tea-tree : désodorise et désinfecte les couches.
- Un sac ou un seau de stockage pour les couches sales.
- Des boosters : ces sortes d’insert qui ont la forme d’un pad permettent de moduler la capacité d’absorption de vos couches, pour la nuit, la sieste ou quand votre enfant grandit (et fait des gros pipis).
- Et pourquoi ne pas compléter par des lingettes lavables et du liniment maison ?

Vous avez encore du mal à y voir clair ? Demandez conseil en magasin ou sur des groupes Facebook : l’expérience d’autres parents sur le sujet et l’avis de spécialistes des lavables est la meilleure façon de faire les bons choix en matière de couches lavables !

Publié le 22/02/2017 à 15:54

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus