C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Modes d'accueil pour bébé : la garde partagée

Crèche municipale, associative, parentale ou micro-crèche, assistante maternelle à son domicile ou dans une crèche familiale, vous réfléchissez au mode de garde pour votre bébé en vue de la reprise de votre travail. Mais avez-vous pensé à la « garde partagée » qui pourrait être une solution intermédiaire entre la collectivité et la nounou ? On vous dit tout sur ce mode de garde méconnu des jeunes parents.

Les méthodes de garde partagée

C’est quoi la garde partagée ?

Plus répandue dans les grandes villes, la garde partagée est un mode d'accueil plutôt atypique : plutôt que d’amener votre bébé chez une nounou, qui accueille d’autres enfants, vous partagez les services d’une nounou, avec une autre famille. Elle garde les enfants tantôt chez vous, tantôt au domicile de l’autre famille, ou alors vous décidez que ce sera uniquement dans un seul des deux domiciles. C’est donc une solution sur mesure qui demande évidemment une très bonne entente entre les familles et qui permet de faire des économies sur l’emploi d’une nounou à domicile.!

Comment bien choisir l’autre famille pour la garde partagée ?

Le choix de la famille avec laquelle vous allez mettre en place cette garde partagée est donc primordial. Vous devrez vous rencontrer, afin de vous assurer que vous êtes sur la même longueur d’onde. Voici quelques points à étudier et dont vous devez discuter avant de vous engager dans ce mode de garde alléchant au premier abord :

- préférez une famille dont les heures de garde ne sont pas trop différentes. Mieux : autant qu’ils soient dans le même secteur d’activité et qu’ils aient à peu près les mêmes contraintes professionnelles ;

- privilégiez des parents qui ont la même vision de l’éducation que vous : cela évitera à la nounou d’avoir des consignes diamétralement opposées. Repas, règles d’éducation, si vous êtes d’accord, cela simplifie grandement les relations ;

- enfin, mieux vaut que l’autre famille se trouve non loin de chez vous, dans un rayon de 1 km, afin de limiter les déplacements le matin et le soir.
Si ce mode de garde vous séduit, mais que vous ne connaissez personne, vous pouvez vous adresser à des agences spécialisées (ou auprès de votre mairie, à Paris), ils vous mettront en relation avec des familles, vous trouveront une nounou et pourront vous rédiger le contrat.

Quels sont les avantages de la garde partagée ?

Ce mode de garde compte de nombreux avantages auxquels les parents ne pensent pas forcément :

- c’est économique : même si le salaire d’une nounou à domicile est plus élevé qu’une assistante maternelle qui reçoit votre enfant, vous le partagez à deux. Et puis vous paierez aussi moins de frais d’essence ou de transport en commun pour faire garder votre enfant ;

- pas de stress pour votre enfant : pas de panique le matin pour le préparer à toute allure, lui faire prendre son petit déjeuner en le bousculant ou l’habiller en quatrième vitesse en lui mettant une chaussette de chaque couleur. Il peut même rester au lit s’il n’est pas encore réveillé. S’il est malade, il pourra rester bien au chaud ;

- pas de stress pour vous aussi : pas besoin de penser à tout (le doudou, la sucette, le bonnet, l’écharpe, les chaussons…). Vous partez au travail plus sereinement.

Le soir votre enfant est chez vous, il peut être baigné, manger avant votre arrivée.

Quels sont les inconvénients de ce mode de garde ?

Bien sûr, comme tout mode de garde, la garde partagée a quelques inconvénients. Il faut bien sûr une entente suffisamment bonne avec l’autre famille pour que cela fonctionne bien. Si l’autre famille décide, pour une raison ou pour une autre (déménagement, chômage, divorce), de mettre un terme à ce mode de garde, cela risque de vous poser problème, notamment financièrement.

Ce mode de garde implique que vous ayez l’équipement nécessaire pour l’accueil d’un deuxième enfant. Cela peut représenter un petit investissement au début… mais pas uniquement. Eh oui, en ce qui concerne les factures d’eau ou d’électricité, vous aurez un surcoût à prévoir. Aussi, prévenez votre assurance de la situation, et mettez à jour votre assurance pour être sûre que les éventuels dégâts ou incidents sont couverts.
Et autre point impossible à prévoir : si les enfants ne s’entendent pas… Eh oui, dans un tel cas, ils n’auront pas d’autres copains de jeu pour faire diversion.

Que doit comporter le contrat d’une nounou en garde partagée ?

Le choix de la nounou doit se faire à deux. Les deux familles doivent la rencontrer ensemble et lui demander de suivre les règles de conduite établies d’un commun accord. Lorsque vous aurez trouvé « la perle rare » pour que tout soit bien clair, vous devrez établir un contrat en bonne et due forme.

Le contrat permet de mettre par écrit chaque point évoqué pour éviter tout malentendu. Chaque famille doit en rédiger un, mais vous êtes co-employeur. Il doit être clair, précis et détaillé en ce qui concerne :

- l’alternance ou non de la garde dans chaque famille ;
- les horaires de présence de la nounou ;
- le salaire (éventuellement les heures supplémentaires s’il y a lieu) ;
- les dates des congés payés ;
- l’absence pour maladie de la nounou ;
- les tâches demandées ;
- les principes éducatifs ;
- et tous les autres détails qui vous paraîtront utiles d’être notés afin d’éviter tout conflit par la suite, que ce soit avec l’assistante maternelle ou la famille avec qui vous partagez la garde…

Quelles aides pouvez-vous avoir pour une garde partagée ?

Comme les autres modes de garde, vous pouvez obtenir des aides de votre Caisse d’Allocations familiales pour ce genre de garde appelées complément de libre choix du mode de garde (Cmg), du moment où vous rentrez dans les critères. Les montants sont les mêmes que pour une assistante maternelle agréée qui accueillerait votre enfant chez elle, soit de 468,82 € à 177,35 € en fonction des revenus du foyer, 15 % du montant des frais de nounou restant à votre charge. En fonction de votre lieu de résidence, vous pouvez avoir des aides de votre mairie.

À lire aussi
Mode de garde : les avantages de la nounou
L'adaptation à la crèche ou chez la nounou, comment ça se passe ?
Reprise du travail après bébé : conseils pour passer le cap en douceur

Publié le 29/05/2017 à 14:18 mis à jour le 19/06/2019 à 17:04

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.