C'est si bon d'être parents !

Déshydratation du bébé : reconnaître les symptômes

Que ce soit l’été ou en cas de maladie, la déshydratation du bébé peut survenir rapidement, surtout si c’est un nourrisson. En plus des mesures de prévention, il est nécessaire d’observer votre bébé afin de réagir rapidement en cas de signes de déshydratation. Quels sont les symptômes, que faire ? Représentent-ils un danger ? Comment soigner bébé ? On vous dit tout sur la déshydratation du bébé.

Déshydratation du bébé : reconnaître les symptômes

Comprendre les causes de la déshydratation du bébé

Qu'est-ce que la déshydratation ? Il s’agit de l’ensemble des troubles résultant d’une perte importante et soudaine d’eau. La perte normale d’eau se fait par les urines, les selles et dans une moindre mesure, par la transpiration. Elle peut s’accélérer lors de vomissements ou d’émission fréquente de selles liquides, mais aussi dans d’autres contextes. Plusieurs facteurs peuvent entraîner la déshydratation plus ou moins lente d’un tout-petit :
- une gastro-entérite ;
- la chaleur, notamment lors des épisodes de canicule (insolation, coup de chaud) ;
- la fièvre.
Plus rarement, une insuffisance rénale ou du diabète peut être à l’origine d’une déshydratation.

 

La déshydratation du bébé : identifier chaque symptôme

Ces signes doivent vous alerter et vous faire penser à une déshydratation du bébé :
- des muqueuses sèches (des lèvres gercées par exemple) ;
- peu de réactivité ou, au contraire, une agitation anormale ;
- une fontanelle creusée ;
- la présence de cernes sous les yeux ;
- des pleurs sans larmes ;
- des yeux dans le vide ;
- moins de 6 couches mouillées en 24h : cela veut dire qu’il n’urine pas suffisamment ;
- des urines foncées ;
- une difficulté à le réveiller ;
- une pâleur de la peau ;
- la persistante d’un pli cutané quand vous pincez sa peau.

Quand la déshydratation est grave, la tension chute, les extrémités du corps deviennent froides et sont marbrées, et le teint devient gris.

Que faire en cas de déshydratation du bébé ?

En premier lieu, pour soigner votre petit bout, il faut lui donner à boire, que ce soit du lait maternel ou de l’eau, en fonction de son alimentation. S’il vomit, cela doit être progressif : une cuillerée à café d’eau toutes les 10 minutes par exemple, afin d’éviter qu’il revomisse tout. Il faut également veiller à traiter la cause de la déshydratation :
- déshabillez bébé en cas de fièvre ;
- en cas de canicule, rafraîchissez régulièrement bébé avec un brumisateur par exemple ;
- ne restez pas au soleil et mettez bébé à l’ombre, dans un endroit ventilé, en cas forte chaleur ou de coup de chaud ;
- proposez des aliments faciles à digérer et naturellement antidiarrhéique en cas de gastro-entérite.
N’hésitez pas à peser bébé pour surveiller sa perte de poids. Dans les cas de déshydratation sévère, une perfusion peut être nécessaire.

Quels dangers pour bébé en cas de déshydratation ?

Les conséquences de la déshydratation peuvent être graves :
- œdème pulmonaire ;
- œdème cérébral ;
- séquelles neurologiques.
Les risques sont d’autant plus importants que le corps des nourrissons est composé de 75 à 80 % d’eau, contre 60 % pour l’adulte. Avant 6 mois, il est donc important de prévenir les risques de déshydratation.

Quand faut-il aller chez le médecin ?

Si pour un adulte, une perte d’eau de 400 ml s’avère peu inquiétante, pour un tout petit bébé de 4kg… proportionnellement à son poids, c’est énorme : 400 g représente 10 % de son poids ! Tout déficit doit être par conséquent rapidement comblé au risque que la situation s’aggrave. En plus d’éliminer naturellement l’eau de son corps, notamment en urinant, la perte d’eau peut être rapide : la déshydratation peut survenir au bout d’à peine quelques heures. Toute perte de poids nécessite donc de consulter en urgence votre médecin. Il en est de même en cas de persistance de vomissements en cas de gastro-entérite.

Prévenir la déshydratation de votre bébé : les gestes à adopter

Un bébé ne peut pas forcément dire qu’il a soif, surtout quand il est nourrisson. Vous devez donc toujours veiller à lui donner régulièrement à boire :
- quand il a de la fièvre ;
- quand il fait chaud ;
- quand il a la diarrhée ;
- quand il a une gastro-entérite et qu’il vomit ou a beaucoup de selles liquides : il faut alors lui donner de petites quantités d’eau dans laquelle vous aurez ajouté un soluté de réhydratation (SRO) que vous trouverez en pharmacie.

À noter que, quel que soit le cas de figure, si vous allaitez, donnez-lui votre lait comme d’habitude : proposez-lui le sein plus souvent. Composé en grande partie d’eau, il permettra une bonne réhydratation de votre petit bout. Vous pouvez compléter avec un SRO donné à la cuillère si vous le souhaitez.

À lire aussi
Maladies de bébé : les signes d'urgence
Mon enfant a la diarrhée

 

Publié le 05/09/2019 à 16:07 mis à jour le 24/09/2019 à 17:30

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.