C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Et si bébé avait un torticolis ?

Votre nouveau-né a du mal à tourner la tête ou la maintient toujours du même côté ? Cela peut être le signe d’un torticolis. La naissance peut avoir des conséquences sur votre petit bébé ! Même si cela peut paraître bénin, traiter le torticolis, s’il ne part pas de lui-même, est nécessaire.

Et si bébé avait un torticolis ?

C’est quoi un torticolis ?

Le torticolis est une contraction ou une rétractation d’un muscle du cou : bébé a la tête penchée toujours du même côté. Musculaires, ils sont dits « congénitaux » et ne sont pas douloureux pour bébé. Pour compenser cette contracture, le corps peut se mobiliser, notamment la hanche qui semble se rapprocher du côté du cou bloqué afin de compenser : votre bébé a alors une position caractéristique en arc de cercle. Dans certains cas, heureusement rares, le torticolis peut être dû à une malformation.

Quelles sont les causes du torticolis du nouveau-né ?

Bébé peut avoir un torticolis dans les jours ou les semaines qui suivent la naissance, suite à la position qu’il avait dans votre ventre. Mais l’accouchement peut aussi laisser des traces, surtout si des ventouses, des forceps  ou des cuillères ont été utilisées pour aider à la naissance de votre tout petit.

La plagiocéphalie : parfois un signe de torticolis

Bébé a la tête plate ? Ce symptôme est parfois passager, mais peut aussi être révélateur d’un torticolis. Bébé ne tournant pas la tête, celle-ci se retrouve toujours sur la même zone d’appui quand il est sur le dos : les os de son crâne ne sont pas encore soudés, rendant sa tête malléable, et cela peut causer un problème de tête plate.

Le torticolis, une entrave au bon déroulement de l’allaitement

Si l’allaitement  est naturel, il n’est pas toujours facile à mettre en place. Un bébé qui prend mal le sein, qui fait mal, qui ne prend pas de poids, qui fatigue au bout de 5 minutes de tétée ou qui s’agite durant la tétée peut indiquer la présence d’un torticolis : une piste à ne pas négliger !

Les conséquences d’un torticolis

On sous-évalue parfois les suites que peut entraîner le torticolis d’un nourrisson. Il peut en effet avoir une incidence sur son dos (problème de scoliose) mais aussi sur ses mâchoires, sa motricité, sur toute la sphère ORL, sur sa vue et également sur le sommeil. Il peut également provoquer une plagiocéphalie. Ne tardez donc pas à en parler à votre médecin.

Comment soigner le torticolis de votre nouveau-né ?

Si certains torticolis passent spontanément, il peut être nécessaire de consulter afin de le soigner. Discutez-en avec votre pédiatre : il vous prescrira une ou des séances de kiné pour votre bébé. L’ostéopathie permet également de régler le problème. Enfin, après avoir consulté un spécialiste, mettez régulièrement votre bébé sur le ventre en phase d’éveil et incitez-le à tourner la tête vers le côté qui était bloqué. Vous pouvez faire de même quand vous le couchez sur le dos dans son lit.

Rassurez-vous donc : tout devrait rentrer dans l’ordre rapidement !

Publié le 26/04/2018 à 15:40

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.