C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

J'y vais

Les problèmes digestifs

La digestion des bébés n’est pas toujours facile : sa mise en route, à la naissance, provoque des gaz, des coliques et autres maux de ventre et elle peut aussi rencontrer quelques dysfonctionnements même quand votre petit bout grandit. Bébé pleure, a le sommeil perturbé : quelques conseils vous aideront à le soulager et retrouver un bébé apaisé.

Les problèmes digestifs

Les problèmes de reflux gastro-œsophagien

Plus que de simples régurgitations, le reflux est une remontée acide dans l’œsophage qui peut créer une sensation désagréable. Très fréquent chez les tout-petits, il n’est pas toujours évident à déceler. Bébé peut en être gêné et le manifeste au moment du repas : il se jette sur son biberon ou sur le sein et déglutit bruyamment, il peut être agité et rencontrer des problèmes de sommeil, voire même pleurer dès que vous le posez. Plusieurs causes sont possibles : des repas trop importants en quantité, un lait mal adapté, "un lait épaissi pourra être prescrit", ou encore une intolérance aux protéines de lait de vache. S’il en souffre sur une longue durée, mieux vaut donc consulter : des pansements gastriques ou un traitement anti-reflux peut-être nécessaire. Quelques astuces permettront également de le soulager, comme le verticaliser le plus souvent possible : en inclinant son lit pour qu’il ait la tête plus haute, le porter dans une écharpe, ou le mettre dans un transat plutôt que sur le dos. Ce problème se stabilise ou disparaît généralement à l’acquisition de la station assise ou debout.

Reconnaître la diarrhée et la soigner

Une diarrhée est une succession de selles liquides dans une même journée. Elles sont la plupart du temps accompagnées de gaz. Elle peut être d’origine virale, s’il s’agit d’une gastro-entérite, mais peut aussi apparaître lors de poussées dentaires. Quand elle est aiguë, la prudence est de mise, particulièrement chez les nourrissons. En effet, le risque est la déshydratation, et cela arrive vite quand bébé est tout petit. Ayez ainsi toujours des solutés de réhydratation chez vous : vous aurez de quoi agir tout de suite si cela arrive. En revanche, si votre bébé a de la fièvre, notamment en dessous de 3 mois, ou que les symptômes persistent au-delà de 48 h, direction le docteur.

La constipation : la nécessité de traiter

Si les diarrhées peuvent inquiéter, la constipation provoque elle aussi un réel inconfort : bébé a mal au ventre et a également des gaz. Ses selles sont peu abondantes, dures et il éprouve du mal à les évacuer, voire saigner au moment de leur expulsion. Quand bébé est diversifié, il est essentiel d’apporter plus de fibres dans son alimentation afin d’enrayer le problème. En cas de douleur à la défécation, il peut alors se retenir quand il éprouve le besoin d’aller à la selle. Si ces mesures diététiques ne suffisent pas, un traitement peut être nécessaire, par exemple des suppositoires à la glycérine. À noter que les bébés allaités ne vont pas forcément à la selle tous les jours : le lait, hyper digeste, entraîne peu de résidus. Si votre petit ne semble pas souffrir, il n’y a pas d’inquiétude donc à avoir.

Les coliques du nourrisson

Bébé naît avec un système digestif immature. Comme les reflux gastro-œsophagiens, les coliques ont donc une origine physiologique mais pas uniquement : au moment des repas, particulièrement s’il est nourri au biberon, bébé peut avaler de l’air. Ce dernier se retrouve alors dans l’estomac et peut provoquer des douleurs abdominales à bébé. Il se tortille, pleure, voire hurle, se cambre. Comment savoir si ce sont des coliques ? Ces symptômes se manifestent après le repas, au moment de la digestion. Les coliques diminuent généralement aux alentours des 3 mois de bébé. Pour soulager bébé, vous pouvez utiliser des tétines spéciales anti-coliques, massez le ventre de bébé ou utiliser une bouillotte spéciale bébé. Porter votre enfant sur le ventre, en appui sur votre avant-bras, le bras entre ses jambes, peut également l’aider à évacuer les gaz coincés. Le porter en écharpe ou en porte-bébé, les jambes regroupées vers le torse, l’apaisera également. Il existe aussi des préparations qui améliorent la digestion, comme le julep gommeux, le Calmosine, ou encore des traitements homéopathiques : si bébé souffre trop, parlez-en avec votre pédiatre !


Quel que soit le problème de digestion que rencontre votre petit bout, n’hésitez pas à en parler à un médecin afin de le soulager. Courage, tout devrait rentrer dans l’ordre !

 

Publié le 25/05/2015 à 16:22 mis à jour le 11/05/2018 à 09:15
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

Une attention particulière sera donnée à l’adaptation de l’alimentation de votre bébé et à son développement . Dés le 1 er mois une visite médicale sera réalisée chez votre pédiatre ou médecin. Par ailleurs, vous serez accompagnée par votre sage-femme, ou bénéficierez de la PMI proche de chez vous. Des puéricultrices ou sages-femmes organisent des ateliers allaitement, massages, proposent des séances d’informations sur les modes de gardes, la préparation du sevrage pour la reprise du travail.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus