Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

Je m'inscris

Les premiers signes de l'autisme

Chaque enfant évolue suivant son propre rythme. L’un mettra ses premières dents à 4 mois alors que l’autre n’en aura pas à 8 mois, l’un marchera à 10 mois et l’autre ne démarrera avant 15 mois, l’un parlera « comme un livre » à 2 ans et l’autre ne fera sa première phrase qu’à 4 ans….Rien d’anormal si vous le voyez « pousser » dans la joie et la bonne humeur. Par contre si vous êtes interloqué par un comportant « bizarre », un manque de communication totale, un retard de langage important, une complète indifférence à vos sollicitations, consultez rapidement votre médecin, car il peut développer les symptômes de ce que les spécialistes appelle l’autisme. Qu’est -ce que l’autisme ? Quels sont les premiers signes à repérer ? Quelle aide peut-on lui apporter ?

Les premiers signes de l'autisme

Comment reconnaitre l’autisme ? 

L’autisme est un trouble du développement de l’enfant qui apparaît avant l’âge de 3 ans.
Il est difficile de reconnaître les signes de l’autisme car il existe plusieurs formes. On peut néanmoins tenter de l’identifier par les troubles suivants :

Troubles de la communication :
- aucun babillage de votre bébé ;
- aucun mot de votre petit avant 18 mois ;
- aucune tentative de phrase avant 2 ans ;
- il ne réagit pas lorsque vous l’appelez ou lui parlez ;
- il ne fait aucune imitation ;
- il ne vous fait aucun sourire ;
- il ne vous regarde pas.

Troubles du comportement :
- l’enfant pousse des cris inhabituels ;
- il peut être très calme ou très irritable sans motif valable ;
- ses mouvements sont très répétitifs ;
- il n’est pas curieux de ce qui l’entoure ;
- il aligne tous les objets, ou les fait tourner avec énervement et de façon stéréotypée ;
- il se balance constamment, tourne sur lui-même ;
- il prend votre main pour désigner un objet et ne le pointe pas du doigt ;
- il supporte mal les changements de routine en faisant preuve d’un mécontentement, d’un vif refus (par exemple il ne veut pas se changer de vêtement). 

Troubles de la relation envers les autres :
- l’enfant évite votre regard ;
- il reste seul dans son coin et ne s’intéresse pas à son entourage ;
- il refuse le contact, les caresses, les câlins ;
- à la crèche ou à l’école, il s’isole du groupe et ne participe à aucune activité.

Aussi si vous avez le moindre doute sur le développement de votre bébé ou de votre enfant, n’hésitez pas à contacter rapidement un spécialiste, lui seul sera apte à poser le diagnostic « d’autisme ».

Comment l’aider ?

Etre les parents d’un enfant autiste peut être très stressant et difficile à gérer et à vivre au quotidien. Il faut surtout que vous compreniez qu’un enfant autiste a une perception des choses différentes de la nôtre, et comme il n’arrive pas à le verbaliser, tout pour lui, est source d’angoisse.

Il est donc important :
- de le rassurer en permanence ;
- d’agir toujours en gardant son calme – inutile de le gronder ou de le réprimander par exemple ;
- de lui expliquer clairement les règles ou la conduite à tenir pour que dans sa tête cela devienne une évidence et une logique ;
- ne pas l’isoler – vous battre pour qu’il soit scolarisé ;
- vous faire aider par des praticiens spécialisés (éducateurs, psychologues, psychomotriciens…) ;
- contacter des associations de parents pour dialoguer, échanger des réactions, des conseils ;
- et surtout vous armer d’une patience infinie et de beaucoup d’amour, pour que votre « petit » vienne à votre rencontre et que vous alliez vers la sienne. Peut-être aura-t-il aussi des choses à vous apprendre…

 

 

Publié le 18/04/2017 à 14:42
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus