Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

Je m'inscris

La coqueluche

La coqueluche est une maladie respiratoire infectieuse due au bacille de Bordet et Gengou (Bordettella pertussis) qui se loge dans la gorge et les poumons. Elle se caractérise par une toux spéciale qui en constitue le symptôme essentiel. C’est une maladie très contagieuse qui se transmet par voie aérienne, elle peut survenir à n’importe quel âge, cependant elle atteint le plus souvent les enfants de moins de 5 ans et peut être grave chez les nourrissons et les personnes fragilisées. La meilleure protection reste la vaccination.

La coqueluche

Les symptômes de la coqueluche

L’incubation varie de 7 à 15 jours. Généralement, les premiers symptômes s’apparentent à un banal rhume : écoulement nasal, yeux larmoyants, état de faiblesse, parfois perte de l’appétit. On ne constate pas de fièvre importante (37.5 / 38 au plus). Puis la toux s’intensifie, devient persistante avec un maximum en nocturne et va prendre le caractère de quintes, accès soudains, parfois violents de secousses de toux sur l’expiration provoquant des spasmes et bloquant l’inspiration – d’où une respiration de plus en plus difficile. On constate une inspiration longue et sifflante que l’on appelle « le chant du coq ». Ces quintes s’accompagnent par fois de vomissements ou d’expectoration muqueuse. Pendant ces quintes, l’enfant reste la bouche ouverte, la langue tirée, le visage devient rouge, congestionné, les lèvres bleuies ou mauves. En fin de quinte la respiration reprend son rythme, mais l’enfant peut rester anxieux. Le nombre de quintes peut aller de 5 à 60 et plus par jour dans les formes sévères. Cela peut durer de 15 jours à 3 semaines, puis les accès s’espacent. Chez la femme enceinte, cela peut provoquer des contractions utérines.

Comment attrape-t-on la coqueluche ?

La contamination se fait essentiellement par voie aérienne lorsque la personne infectée éternue et tousse (d’où précautions d’usage) souvent en contacts étroits (membres d’une même famille). La contagiosité est maximale la 1ère semaine et peut persister jusqu’à 3 semaines. La contamination se fait souvent d’adultes à nourrissons. Une femme enceinte atteinte de coqueluche ne la transmet pas au fœtus, mais elle peut contaminer son BB après la naissance (d’où précaution d’hygiène plus que recommandée).

La coqueluche chez le nourrisson

La coqueluche du nourrisson spécialement dans les premiers mois a une particulière gravité. Les vomissements peuvent gêner l’alimentation et les quintes sont parfois asphyxiantes avec cyanose et apnée, ce qui conduit souvent à une hospitalisation.

Le traitement de la coqueluche

Un traitement antibiotique est prescrit la 1ère semaine pour éviter le risque de surinfection, sachant qu’il n’a pas d’efficacité sur les quintes de toux. On peut également prescrire des antitussifs, sans pour cela avoir une efficacité absolue.

Pour aider votre enfant 

Pour aider votre enfant à supporter les quintes de toux quelques petits conseils :

- Le mettre au calme ;
- Essayer de le faire cracher ;
- Lui donner à boire pour éviter toute déshydratation ;
- Et surtout le rassurer car ces crises peuvent l’angoisser.

La vaccination

La vaccination reste le meilleur moyen de faire régresser cette maladie, mais le vaccin cependant ne confère pas une immunité à vie, ce qui explique que l’on constate une recrudescence de la coqueluche ces dernières années.

- pour les nourrissons : au 2ème et 4ème mois – rappel à 11 mois
- Rappel à 6 ans puis entre 11 et 13 ans
- Pour tous les adultes : un rappel 1 fois dans la vie
- Pour tous le personnel travaillant en milieu professionnel : maternité, pédiatrie, petite enfance et établissements de personnes âgées.

La vaccination est également recommandée à l’occasion d’une grossesse pour les membres du foyer – frères et sœurs pas à jour de cette vaccination et père qui n’aurait pas reçu de vaccin au cours des 10 dernières années.

- Père et enfants pendant la grossesse de la maman :
- PAS DE VACCINATION PENDANT LA GROSSESSE pour la maman, mais dès que possible après l’accouchement.

 

 

Publié le 12/04/2017 à 10:46
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus