Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

Je m'inscris

Mon enfant est constipé : que faire ?

Votre enfant peut tout comme vous souffrir de problèmes digestifs comme la constipation passagère ou récurrente, dès son plus jeune âge. Dès les premiers signes, vous pouvez endiguer ce petit problème de transit. On vous dit tout sur la constipation infantile !

Mon enfant est constipé : que faire ?

Les symptômes de la constipation infantile

Les signes d’une constipation infantiles sont multiples :

- ses selles sont dures et petites ou volumineuses et douloureuses et il pousse beaucoup pour faire son petit besoin !
- ses selles sont tantôt liquides, tantôt dures ;
- Il fait de toutes petites crottes plusieurs fois dans la journée ou ressent le besoin d’aller à la selle sans parvenir à déféquer ;
- il peut passer plusieurs jours sans aller à la selle ;
- il se plaint de douleurs abdominales et manque d’appétit.

En règle générale, un enfant est constipé s'il va à la selle :

- moins d'une fois par jour avant l'âge de 1 an ;
- moins d'une fois tous les deux jours entre 1 et 4 ans ;
- moins de trois fois par semaine au-delà.

Les causes de la constipation infantile

On retrouve principalement des causes alimentaires telles qu’un manque de fibres et une hydratation insuffisante. Un enfant peut également être constipé suite à des changements de rythmes ou de modes de vie : entrée à l’école, nouveau mode de garde, apprentissage de la propreté …Au cours de l’apprentissage de la propreté, certains enfants peuvent se retenir, appréhendant de faire caca, d’autres n’aiment pas utiliser les toilettes dans certains lieux.  Parfois, en parler et expliquer que tout le monde fait caca peut débloquer une situation anxiogène.

Les bons gestes

Au niveau de l’alimentation, dès le plus jeune âge, veillez à ce que votre enfant soit suffisamment hydraté et que son alimentation soit équilibré, avec notamment assez de fruits, légumes, fibres et céréales. Proposez-lui souvent de boire de l'eau, de temps en temps un jus de fruits frais sans sucre ou du commerce. Pour la constipation passagère, le jus de pruneau est redoutable ! Evitez les sucreries, les boissons sucrées, les sirops et le chocolat, ainsi que le riz et les carottes.

Si votre enfant est en pleine phase d’apprentissage de la propreté, instaurez des horaires réguliers de passages aux toilettes, au lever et après chaque repas par exemple, ou avant la sieste, avant un trajet, etc.
Si vous voyez que ces mesures restent insuffisantes, consultez un médecin qui pourra vous prescrire un traitement qui facilitera le transit de votre enfant.

Traitements

Si la constipation dure malgré des changements à l’alimentation, plusieurs traitements existent.
Le lavement, qui consiste à introduire un liquide laxatif dans le rectum, se déroule à l’hôpital et va permettre de ramollir les selles et favoriser leur évacuation.

Vous pouvez aussi donner à votre enfant de l’huile minérale pour faciliter l’évacuation des selles, traitement qui reste contre-indiqué pour les enfants de moins de 12 mois à cause du risque d’étouffement et d’inhalation dans les poumons.

La constipation chez bébé 

- Vous allaitez

La constipation chez l’enfant allaité peut exister si vous n'avez pas assez de lait, que vous êtes vous-même constipée ou que votre hygiène alimentaire n'est pas suffisante. Le cas échéant, veillez à  manger plus de fibres (légumes, fruits frais, etc.).
Avant de vous alarmer, sachez qu’un bébé nourri exclusivement au sein peut ne faire qu’une selle tous les 8 à 14 jours.

- En cas de lait maternisé

Certaines eaux et laits favorisent le transit intestinal (la fameuse Hépar !). N’abusez pas de farines et vérifiez bien le dosage de votre lait en poudre.

Publié le 06/02/2017 à 16:44
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus