C'est si bon d'être parents !

Changer de lit pour bébé : à quel âge s'y mettre ?

Le lit pour bébé dans lequel vous l’avez posé il n’y a pas si longtemps vous semblait immense. Et pourtant, quelques mois plus tard… votre enfant s’y retrouve debout et secoue les barreaux. Vous vous demandez alors s’il n’est pas temps de changer de lit pour bébé. Comment aborder ce changement en toute sécurité, dans la chambre de bébé devenu grand ? On vous dit tout !

A quel âge doit-on changer son lit ?

Quand changer de lit pour bébé ? Pas d’âge précis !

Changer de lit pour bébé ne se fait effectivement pas à un âge très précis : eh oui, chaque enfant est bel et bien différent ! En tant que parents, c’est à vous d’observer. Si quelques signes se présentent à vous, c’est qu’il est effectivement temps d’envisager une transition :
- vous le retrouvez souvent en travers du lit
- vous le retrouvez souvent à l’autre bout du lit
- il a jeté toutes ses peluches par terre, sans doute pour avoir davantage d’espace
- il sort de sa gigoteuse
- il se lève tout seul, secoue les barreaux et tente d’enjamber le lit

Quand changer de lit pour bébé est une question de sécurité

Entre 10 mois et 1 an, bébé parvient à se mettre debout dans le lit et commence généralement à s’accrocher aux barreaux. La vigilance des parents commence. Puis, aux alentours de 2 ans, votre enfant va se montrer de plus en plus impatient… au point de prendre des risques pour sa sécurité. S’il essaie d’escalader les barreaux de son lit car vous n’arrivez pas assez vite lorsqu’il vous appelle pour le sortir de là… ça peut devenir dangereux ! Il est alors nécessaire de passer à l’étape suivante, pour une chambre placée sous le signe de la tranquillité.

Changer de lit pour bébé en optant pour la transition en douceur

Le changement de lit est une étape importante dans la vie de bébé dont il n’a pas nécessairement conscience. Forcément, passer du jour au lendemain du berceau à un grand lit qui n’est pas le sien peut causer quelques petits désagréments. Problèmes d’endormissement ou sommeil agité, la nuit peut ne pas être aussi sereine que d’habitude. Pour une transition agréable, prenez le temps de bien expliquer les choses à votre enfant : vous allez déménager sa chambre, il va avoir un nouveau matelas et découvrir un lit super confortable. Bref, ne le mettez surtout pas devant le fait accompli.
Pour le mettre à l’aise, essayez de positionner le nouveau lit à la place de son berceau. Positionnez ses peluches et ses doudous près de lui, pour qu’il retrouve son environnement et ses odeurs habituelles. Vous pouvez opter pour un lit intermédiaire évolutif qui grandit au rythme de votre enfant : l’inconvénient est qu’il faut changer le matelas plus régulièrement.

Changer de lit pour bébé en misant sur la sécurité

Si vous le pouvez, calez un côté du lit contre le mur : vous limiterez le risque qu’il roule pendant la nuit et qu’il tombe du lit. Vous pouvez aussi acheter une barrière qui se glisse sous le matelas et qui protège une partie du lit. Disposez également des coussins par terre, pour prévenir les risques de chute douloureuse.
Si la transition se passe moins bien que vous le pensiez, n’hésitez pas à faire marche arrière. L’essentiel est de rester à l’écoute des signes qu’il vous montrera. Peu importe si c’est 18 mois, 2 ans ou 3 ans. Le principal est que la transition se fasse en douceur et dans la joie de dormir dans « un lit de grand ».


A lire également : 
Réflexe de Moro : il sursaute quand il dort
Sommeil  : les bons gestes dès les premiers mois

Publié le 26/09/2017 à 16:33 mis à jour le 27/08/2019 à 18:00
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.