C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

J'y vais

Il ne veut pas dormir dans son lit

Alors que votre bambin s’endormait sans difficulté, il ne veut plus maintenant dormir dans son lit et vos nuits sont de véritables courses contre le réveil matin ! Mais pourquoi donc ne veut-il pas dormir dans son lit ? Caprices ? Peurs ? On fait le point sur les solutions et astuces possibles pour qu’ils fassent de beaux rêves dans son lit.

Il ne veut pas dormir dans son lit

Quand le soir arrive

C’est souvent à partir de 2 ans et jusqu’à 4 ans que le rituel du coucher n’en finit plus et que vous avez de plus en plus de difficultés à le faire rester dans son lit. Tous les prétextes sont bons pour ne pas se séparer de vous : il veut une première histoire, et une deuxième, et encore une autre, il a soif, il veut faire pipi, il veut un bisou de papa, maman et encore papa et encore maman, il a trop chaud, et surtout il veut dormir dans votre lit ! Quand une heure après par bonheur il dort enfin vous pensez que c’est gagné. Eh non ! Alors que vous étiez dans les bras de Morphée depuis 2 ou 3 bonnes heures, vous êtes brusquement réveillé par des cris, des pleurs et au bout d’une demi-heure de va et vient entre les deux chambres, vous craquez et vous vous retrouvez à trois dans le lit ou l’un de vous a droit au canapé ou à la chambre d’ami !

Pourquoi refuse t-il de retourner dans son lit

Sa chambre est pourtant tout près de la vôtre, il a son doudou, sa petite veilleuse, vous lui parlez et il peut vous entendre, pourtant rien n’y fait tant que vous ne cédez pas à sa demande. Bien des raisons peuvent empêcher un enfant de retourner dans son lit :

- Il peut être malade tout particulièrement les douleurs dentaires ;
- Il se sent seul dans son lit (vous vous êtes deux !) ;
- Il veut vous séparer (surtout en période œdipienne) ;
- Il est perturbé par un changement dans sa vie (arrivée d’un autre enfant, un déménagement entrée à la crèche ou l’école) ;
- Il a fait un cauchemar et a peur ;
- Il fait des terreurs nocturnes ;
- Il se sent en insécurité.

On fait quoi ?

Première chose : le rassurer,le ramener dans sa chambre. Restez un moment avec lui en lui expliquant que tout va bien, que rien ne peut lui arriver, que c’est l’heure de dormir et qu’il vous retrouvera toujours à son réveil. Vous pouvez rester avec lui jusqu’à ce qu’il se rendorme (si ça ne dure pas deux heures)., laisser la porte ouverte, une petite lumière allumée. Essayez de ne pas crier, de ne pas vous énerver, ou le gronder - bon c’est sûr on vous l’accorde pas toujours facile quand vous êtes épuisé et que c’est la troisième fois de la nuit où vous vous levez et que dans une heure le réveil va sonner – mais cela ne ferait qu’empirer la situation. Vous pouvez aussi « craquer » de temps en temps et faire dodo à 3. Tout dépend de la qualité de votre sommeil, les vraies marmottes seront moins gênées que les insomniaques !

Courage et patience, c’est un mauvais à passer dans le développement de vos chers petits, un jour ils dormiront et beaucoup plus tard vous prendrez un malin plaisir à réveiller vos ados quand à 11 heures du matin ils seront toujours au lit !

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié le 20/07/2017 à 15:53
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus