C'est si bon d'être parents !

kiabi

 

 

10 phrases qui font du bien à une mère épuisée

Parfois, quand on est maman, les journées s’enchaînent, les tâches s’accumulent, la fatigue devient extrême : vous ne touchez plus terre. De là à faire un burn-out maternel, il n’y a qu’un pas. Pour le prévenir, vous avez besoin d’un peu de bienveillance, d’une bonne dose d’aide, mais aussi de ces phrases que vous avez besoin d’entendre et qui permettent de sortir la tête de l’eau. 

10 phrases qui font du bien à une mère épuisée

Tu gères comme une cheffe

La fatigue est bien mauvaise conseillère. Et quand elle est omniprésente, vous pouvez vous sentir une mauvaise mère et vous dévaloriser. Pourtant, de l’extérieur, vous assurez : c’est juste que vous l’avez oublié !


C’est normal d’en avoir marre

On a toujours l’impression que toutes les autres mamans supportent tout sans sourciller. Rassurez-vous : la plupart des mamans passent par des moments difficiles, où la fatigue est dure à vivre au quotidien, où conjuguer vie personnelle et professionnelle est compliqué. Et vous savez quoi ? Vous n’êtes pas un robot. Ne plus voir vos enfants en peinture, même si vous les aimez plus que tout, cela arrive !


Tu as le droit de craquer

Être une bonne mère, une bonne épouse, une bonne amie, une bonne fille au quotidien... Vous subissez des pressions, qu’elles soient sociales ou familiales, et avez l’impression que vous ne pouvez pas faillir. Désolé de vous dire ça, mais vous n’êtes pas Wonder Woman. Alors, reposez votre short à étoiles dans le placard, et glissez-vous dans votre lit ou sous un plaid sur le canapé pour vous re-po-ser ! Si vraiment vous n’en pouvez plus, en parler à un professionnel de santé peut être salutaire pour retrouver de l’énergie et vous aider à passer ce cap difficile.


Être maman, c’est beau… mais c’est dur

À en croire les réseaux sociaux et les mamans qui discutent au parc, la maternité, c’est comme être touché par la grâce divine : il n’y a pas plus grand bonheur ! Si cela est vrai, c’est aussi facteur de grandes responsabilités, de remises en question permanentes… et de nuits hachées menues. Bref, ce n’est pas une sinécure !


Tu en fais trop

Parfois l’épuisement maternel vient du fait que l’on se met la barre très haute : être une maman au top, penser à tout, au goûter fait maison, à sortir le linge de la machine, à signer le cahier du grand et à prendre rendez-vous chez le dentiste, prendre soin de tout le monde, poursuivre l’allaitement envers et contre tout, cela fait un tout petit peu beaucoup non ? Écoutez-vous : ne vous imposez pas des choix par peur de ne pas être une bonne mère. Pour prévenir l’épuisement maternel, faites ce que vous pouvez et dites-vous que c’est déjà suffisant !


J’aimerais t’aider

De l’aide, c’est tout ce dont a besoin une maman pour sortir de l’épuisement maternel ! Cela fait du bien de sentir que non, vous n’êtes pas obligée ni censée tout porter sur vos épaules.


Arrête de culpabiliser

Le panier à linge sale déborde, les enfants mangent encore des pâtes ou la maison est un vrai capharnaüm ? Stop : il n’y a pas mort d’homme. Et vous n’avez pas à culpabiliser. D’ailleurs, vous n’êtes pas toute seule à élever vos enfants : pensez à demander à votre chéri de prendre en charge plus de tâches, histoire que vous parveniez à relâcher la pression.


La mère parfaite n’existe pas !

Lutter contre l’épuisement maternel, ça passe avant tout par ne pas se mettre la barre trop haute vous-même : vous avez le droit d’être imparfaite. Un conseil : coupez les réseaux sociaux de temps en temps et arrêtez de suivre les instagrameuses qui ne vous montrent que le côté « paillette » de leur vie et vous font sentir si imparfaite. Ce n’est pas la réalité !


Je te propose de garder tes enfants, ça te dit ?

Non, laisser ses enfants, ce n’est pas moins les aimer. Mais en tant que mère, c’est parfois le sentiment que vous pouvez avoir. Laissez-les le temps d’une après-midi ou d’une journée à une personne qu’ils connaissent et à qui vous pouvez accorder votre confiance : vous serez heureuse de les retrouver et ils auront partagé de bons moments qu’ils pourront vous raconter ! Le must : faire garder les enfants pour vous occuper de votre couple. Une petite soirée rien qu’à vous, romantique à souhait, rien de tel pour vous sentir autre chose qu’une maman !


Tu es une super maman

Parce que quand l’épuisement teinte tout en gris, que le quotidien devient pesant, vous pouvez vous sentir nulle et perdre confiance en vous. Cette phrase-là, elle vaut de l’or !


Vaincre l’épuisement maternel, cela ne se fait pas seule : vous avez besoin de votre couple et de votre entourage pour reprendre votre souffle et voir à nouveau un peu plus la vie en rose.


À lire aussi :
Plafond de mère : allier travail et vie de maman
Prévenir l'épuisement maternel
La fatale charge mentale de la maman

Publié le 27/01/2020 à 10:16

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.