C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

J'y vais

Stop au harcèlement maternel !

« Mamannn mamaaan mamaaaaan ! » Dire que vous rêviez d’entendre vos bébés prononcer le mot » maman… Maintenant vous aimeriez juste qu’ils arrêtent de le crier 327 fois par jour : c’est carrément du harcèlement maternel ! Ne vous inquiétez pas, toutes les mamans sont logées à la même enseigne.

Stop au harcèlement maternel

Les activités interdites

Clairement, il y a des choses que vous ne pouvez plus faire en présence de vos enfants. Enfin si, vous pouvez, mais cela risque d’atteindre un niveau sonore assez important et totalement inaudible. Comme par exemple, invitez une copine pour le café et vous vous retrouverez avec vos enfants collés à vous, en mode superglue. Ou encore, passez un appel téléphonique : c’est dingue, c’est justement à ce moment-là précis que vos chères têtes blondes vont venir vous demander des choses… ou faire des bêtises. Enfin, dernière activité sur laquelle vous pouvez faire une croix : prendre un bain. Seule, il va sans dire. Votre séance de détente va sans doute se transformer en activité piscine à vague et nettoyage de la salle de bain du sol au plafond avec des petits lutins farceurs comme maîtres-nageurs. GÉ-NIAL.

La disparition de la notion d’intimité

Vous ne rêvez pas de vacances aux Seychelles. Ni de rivières de diamants. Non. Ce dont vous rêvez, c’est d’avoir l’immense chance de faire des choses en leur absence, comme aller faire pipi. Juste. Non mais franchement, avant d’être mère, vous ne saviez pas qu’aller au toilette seule pouvait être source d’un si grand bonheur. Ils vous parlent quand vous êtes aux toilettes, au mieux. Au pire ils passent leur temps à glisser des papiers sous la porte – « maman regarde ce que j’ai dessiné !! », non mais ça peut attendre que je sorte non ? –, d’ailleurs, la porte, vous avez décidé de ne plus la fermer, ça ne sert à rien. Vous avez définitivement dit adieu à votre intimité.

Comment remédier à ce harcèlement ?

- Les boules Quiès : très efficace, elles étoufferont les cris sans toutefois réussir à les couvrir totalement (désolée). (Petite précision : c’est dans vos oreilles qu’il faut les mettre, pas dans la bouche de vos enfants.)
- Le casque antibruit : si vous avez un pote qui travaille sur un chantier, essayez de vous en faire fournir un. C’est plus efficace que les boules Quiès.
- Le verre d’alcool (avec modération bien sûr) : cela augmente la tolérance au cri des enfants qui vous appellent jusqu’à ce que mort s’ensuive.
- Faire la même chose avec vos enfants : criez leur prénom autant de fois qu’ils disent « maman », cela devrait normalement les énerver un tantinet. Comme on dit, œil pour œil, dent pour dent. C’est de bonne guerre !
- Ne répondez pas, ne cédez pas : ils devraient cesser leurs velléités au bout… de quelques heures, d’épuisement.

Il vaut mieux en rire ! Vos enfants seront bientôt grands et ils ne vous interpelleront plus aussi souvent : profitez-en !

Publié le 27/12/2017 à 10:47

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus