C'est si bon d'être parents !

laboiterose

S'occuper de bébé : ce qui a changé en 30 ans

Les pratiques conseillées pour s’occuper d’un bébé sont en perpétuelle évolution. Chaque année de nouveaux conseils sont donnés et rendent obsolète la façon de faire des parents d’hier. Il s’est écoulé presque trente années depuis la naissance de votre petit dernier, celui-là même qui va faire de vous un grand-parent. Il est temps de vous mettre à la page pour être incollable sur les pratiques du 21e siècle !

S'occuper de bébé : ce qui a changé en 30 ans

Les pratiques actuelles pour le coucher de bébé

Votre grand-mère a certainement couché ses bébés sur le côté, quand vous avez eu vos enfants il aurait été une hérésie de les coucher autrement que sur le ventre, et de nos jours on couche les bébés sur le dos, dans une pièce entre 18 et 20 degrés. Ainsi la mort subite du nourrisson a reculé de de 75% en dix ans, ce qui n’est pas rien. Exit aussi les draps, couettes, oreillers et autres tours de lit, bienvenus turbulette qui le tiennent bien au chaud sans jamais le remonter sur le nez et les lits à barreaux aux normes européennes.

Allaitement ou biberon, les mamans font comme elles veulent

Dans les années 70/80 le biberon régnait en maître ou presque et l’allaitement était remisé au rang de second choix. Quelques résistantes toutefois tenaient haut le téton. Il faut dire que le personnel médical n’était pas formé à favoriser l’allaitement et les femmes se sentaient bien désemparées quand elles rencontraient des problèmes. De nos jours l’allaitement est favorisé par le corps médical qui reconnaît ses vertues tant au niveau de la défense immunitaire que de la favorisation du lien mère/enfant. Bénef pour tout le monde en fait. L’organisation mondiale de la santé recommande d’ailleurs six mois d’allaitement exclusif si possible.
Tétine ou téton, quelque soit le choix de vos enfants, c’est le leur, et il doit leur convenir à eux et rien qu’à eux. Soyez là en cas de coups durs (le démarrage de l’allaitement peut être difficile parfois) sans jamais juger ou commenter si vous n’y êtes pas invité (on évite “mais il a faim cet enfant, tu es sûre que tu as assez de lait ?”).
Comme pendant la grossesse l’alcool ainsi que la cigarette sont totalement proscrits pour la maman lors de l’allaitement.

Biberons : finie la stérilisation

Qui ne se souvient pas de ces machines de guerre qu’étaient les stérilisateurs de biberons. Si c’est votre cas regardez bien sûr les vide-greniers, vous en verrez des tas, car cela ne s’utilise plus. Il est reconnu par le corps médical qu’il vaut mieux un lavage consciencieux à l’eau bien chaude et au savon, qu’une stérilisation. Changement aussi au niveau de la préparation du biberon qui se déguste à température ambiante car le lait froid s’avère plus digeste pour bébé.

La diversification alimentaire entre quatre et six mois

Vous avez hâte de faire goûter vos purées et compotes maisons à votre petit enfant, mais patience, l’OMS recommande de ne pas donner autre chose que du lait avant quatre mois, pour préserver leur système digestif encore inadapté et prévenir les éventuelles allergies.

Porte-bébé ou écharpe de portage, oui, mais physiologique

Le porte bébé, ça vous connaissez, et vous aviez adoré porter vos enfants en Kangourou, tout contre vous. L’écharpe de portage et les porte-bébé physiologiques utilisent la même technique mais ont été réétudiés car on s’est aperçus que les anciens modèles pouvaient à long terme abîmer le dos et la colonne des petits bébés. Les modèles physiologiques favorisent la bonne position de leur dos. N’hésitez pas à essayer, vous allez adorer ! (On vous assure ça ne rend pas les bébés capricieux, bien au contraire.)

Laisser pleurer bébé, c’est dépassé

On tord le cou aux idées reçues qui ont longtemps été véhiculées, non un bébé ne fait pas de caprices, et non il n’a pas besoin de se faire les poumons. S’il pleure c’est qu’il essaie de faire savoir quelque-chose: fatigue ,faim, couche mouillée, douleur dentaire, angoisse... Les causes peuvent être nombreuses. Le prendre dans vos bras le rassurera et le sécurisera, favorisant sa future indépendance.

Les papas des années 2000, ces papas modernes

Changer une couche, gérer les repas, donner le bain. Les papas de la nouvelle génération sont très impliqués dans l’éducation des enfants et ne craignent pas de devoir rester seul avec leur bébés.. D’une part parce que nombreuses sont les femmes qui travaillent, impliquant un partage des tâches, d’autre part parce qu’ils aiment ça. Ces moments permettent de créer un lien fort avec leurs bébés.

Les nouvelles directives si bébé a de la fièvre

Niveau santé aussi les choses ont changé. Avant de foncer vers le doliprane on commence par découvrir bébé, pour faire tomber la température naturellement. ON passe au doliprane si cela ne suffisait pas et seulement à partir de 38.5.
En cas de fortes fièvres on ne donne plus de bain, car la différence de température pourrait déclencher des convulsions en faisant descendre la température trop rapidement.

En voiture, sécurité de bébé avant tout

Finies les nacelles à l’arrière de la voiture dans lesquelles le bébé n’était pas assez maintenu. Pour une sécurité maximale le siège-auto doit être aux normes et tourné dos à la route jusqu’à 13kg minimum. Cette pratique récente permet au siège auto de mieux absorber les chocs en cas d’accidents et de réduire considérablement les conséquences sur bébé.

Bains et changes : le mieux est l'ennemi du bien

Vous avez certainement beaucoup entendu parler du débat sur les perturbateurs endocriniens contenus dans les cosmétiques et dont il faudrait se méfier. C’est pourquoi il est conseillé de limiter le nombre de produits cosmétiques pour bébé. Pour le change bien souvent un peu d’eau ou du liniment oléocalcaire sur un coton suffisent. Réservez les lingettes aux sorties pour leur côté pratique. Le bain lui ne se donne plus quotidiennement mais plutôt tous les deux/trois jours pour préserver la peau fragile et parfois réactive des tout-petits. Une petite toilette quotidienne au gant en éponge est suffisante (sauf cacatastrophe évidemment) car à cet âge-là ils ne transpirent pas.

Le point fashion baby

Quand vos enfants étaient petits les enseignes proposant des vêtements étaient rares, et chères. Ils portaient beaucoup de “créations” tricotées ou cousues mains par leurs grand-mères ou vos tantes, et il faut dire que ça n’était pas toujours à votre goût.
Aujourd’hui énormément de marques proposent des vêtements vraiment sympsa à des prix abordables. Allez faire les boutiques avec les futurs-parents histoire de choisir selon leurs goûts. Et si vous aimez faire les choses vous-même, de nombreux catalogues de tricot et de patrons de coutures proposent des modèles dans la tendance, qui raviront les futurs-parents.

 

 

Publié le 28/05/2018 à 16:54 mis à jour le 31/05/2018 à 17:46

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.