ACTEUR ENGAGÉ
DÈS LE DÉBUT DE LA VIE

Faut-il faire croire au Père Noël : les avantages et les inconvénients

Le Père Noël, ce personnage barbu à lunettes et ventripotent, est un héro pour certains parents, un mensonge fait aux enfants pour d’autres. Mais quand vous voyez les yeux brillants de vos loulous quand vous évoquez « Papa Noël », vous avez du mal à vous dire que c’est une mauvaise idée. Alors, doit-on entretenir la magie de Noël et le mythe du Père Noël ? Ou au contraire, ne pas mentir à son enfant ?  Le point sur la question.

Faut-il faire croire au Père Noël : les avantages et les inconvénients

La petite histoire du Père Noël

Le Père Noël tire son origine de Saint Nicolas, qui voyageait sur un âne. C'est bien plus tard, à la fin du 19° siècle, que des illustrateurs se mirent à représenter le fameux Papa Noël jovial et ventru : Santa Claus devenait de plus en plus populaire aux Etats-Unis.

En 1931, la firme Américaine Coca Cola s'empare du phénomène et met en scène le fameux Santa Claus dans sa publicité. Il est alors habillé aux couleurs de la célèbrissime boisson, en rouge et blanc. Et voilà, c'est ainsi que la légende du Père Noël est née ! Depuis, le mythe fait partie intégrante de notre culture... alors que la plupart d'entre nous ne connaissent même pas l'histoire "commerciale" qui se cache derrière ce personnage qui offre ces cadeaux aux enfants.

Mais ce n'est pas pour autant que tout le monde fête Noël : alors, le Père Noël, ça n'est pas automatique ! En outre, certaines familles célèbrent Noël mais décident de ne pas faire croire au Père Noël à leurs enfants. 


L'imaginaire de l'enfant ou la réalité ? 

Avec des yeux d’adulte, il est facile d’oublier que l’imaginaire tient une place prépondérante pour les enfants particulièrement par le biais des pensées magiques, entre 3 et 6 ans. Eux-mêmes se racontent des histoires sans queue ni tête entre magie et fantaisie. Noël, après tout, c’est une période féérique, pleine de lumières, d’espoir pour les grands et les petits, et où les enfants peuvent imaginer qu’ils auront les cadeaux rêvés.

Vous-même d’ailleurs cela vous replonge dans l’enfance peut-être avec délice et amusement… C’est aussi l’occasion de « réparer » votre propre enfant intérieur si les noëls étaient des moments pas toujours heureux.

Apprendre la vérité peut être vécu comme un mensonge des parents

Le principal argument des  « anti-Père Noël » est bien sûr le mensonge fait aux enfants. On sait bien que le Père Noël n’existe pas, mais est-ce que cela constitue pour autant un manque de respect envers eux que de faire croire à vos chères têtes blondes qu’un monsieur barbu viendra déposer des cadeaux aux pieds du sapin ? Et puis, ce mythe contribue aussi à l’orgie des cadeaux pour bon nombre de parents : comment alors apprendre la valeur des choses, mais aussi, et surtout, que Noël est avant tout un moment de partage avec les gens que l’on aime… 

Alors, en tant que parents, vous pouvez aussi prendre toutes les précautions nécessaires... comme lorsque vous lisez une histoire à votre petit bout. Après tout, les contes de fées commencent bien par "il était une fois", une façon détournée de raconter une histoire qui n'est pas vraiment vraie. 

Prendre de la distance vis-à-vis de ce fameux Père Noël, aussi sympathique soit-il, est aussi une bonne astuce. Parlez de lui au conditionnel, évoquez-le comme un personnage issu du domaine du rêve, de l'imaginaire... Au final, comme certains personnages de dessins animés : existent-ils réellement ?!

Les mauvaises raisons de faire croire au Père Noël

Attention tout de même à ne pas se servir du Père Noël comme moyen de « pression » sur les enfants : « Si tu n’es pas sage, le Père Noël ne passera pas. » Cela ne serait pas vraiment une bonne idée.

Tout enfant a le droit d’espérer un cadeau même s’il fait parfois des bêtises et de ne pas avoir peur du grand barbu, jugeant alors de son comportement. Le Père Noël véhicule une image de bon papi qui couvre de cadeaux tous les enfants de la Terre. Cela peut être même réconfortant pour votre tout-petit.

En clair, associer le Père Noël au Père Fouettard pour asseoir son autorité parentale... c'est tout sauf une bonne idée ! Privilégiez avant tout le lien de confiance avec votre petit-bout.

Un âge pour y croire : qui apporte vraiment les cadeaux de Noël ?

Si votre enfant a plus de 6-7 ans, vous pouvez, lorsque vous discutez avec lui de Noël, l’amener à réfléchir sur l’existence du Père Noël et lui demander ce qu’il en pense. Petit à petit, cela détricotera le mythe à un âge où ce joli mensonge peut avoir un peu de mal à passer notamment dans la cour de récré.

Enfin, à vous de vous interroger sur la quantité de cadeaux que vous offrirez à votre enfant et de leur expliquer ensuite : une liste de Noël n’a pas pour vocation d’être offerte dans sa totalité – cela est souvent impossible tant les listes peuvent être longues. Et parfois même, un cadeau qui n’est pas demandé fera plus le bonheur de son destinataire…

Une vérité sur la magie de Noël difficile à avouer

Si votre enfant se met de lui-même à poser des questions du genre « est-ce qu’il existe le Père Noël » vous n’êtes pas obligé de mentir ou de lui apporter une drôle de réponse.

Sans lui répondre par un non ferme, vous pouvez lui retourner la question et voir ce qu’il en pense. Après tout, il existe le Père Noël, peut-être pas physiquement, mais dans le cœur et l’esprit de nombreux enfants. C’est juste une question de point de vue. Et puis, pas sûr que votre enfant ait envie de sortir totalement du monde douillet de l’imaginaire propre à l’enfance : il peut consentir à continuer d’y croire ou de faire semblant pour prolonger la magie au-delà de la vérité – et de la réalité – parfois difficile à vivre…

Il n’y a donc pas de bon ni de mauvais choix : faire croire au Père Noël est une décision tout à fait personnelle en tant que parent. Et dîtes-vous qu’il existe d’autres moyens d’apporter de la magie à votre enfant si vous êtes fâché avec ce grand barbu de Père Noël !


A lire également : 
- Tenue de fête de bébé : l'habiller pour Noël et pour le Nouvel An
- Comment passer Noël avec un nouveau-né ?
- Comment gérer son anniversaire proche de Noël ?
- Le premier repas de Noël de bébé

Publié le mis à jour le 16/12/2020 à 19:09

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Ana-Maria le 2020-12-25 12:46:51

Merci boiterose pour cette magnifique leçon que vous m'envoyez le jour de Noël ! Merci de nous apprendre que ne pas croire au Père Noël c'est tellement plus sympa ! Et aussi qu'il faut déjà penser à "amener son enfant à réfléchir" sur l'existence de ce personnage, pour qu'il n'ait surtout pas l'air trop idiot dans la cour d'école... Et bien moi pourtant je pense que cultiver l'imagination d'un enfant c'est justement ce qui contribue à en faire un être plus intelligent, plus vivant et plus ouvert au monde. Alors Mme Chrystelle Lacouara vous penserez sûrement que je suis stupide et un futur mauvais parent... et c'est très bien ainsi. Adieu la boite rose