Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

Je m'inscris

Les bobos de la nature

Dès que les premiers rayons de soleil arrivent et que le thermomètre commence à grimper, on a tous la même envie de balades, de pique-niques et de bains de soleil. Mais attention, si Dame Nature regorge de bienfaits pour la santé, elle a aussi son lot de petits désagréments : le vent, le soleil, les plantes qui gratouillent, les petites bêtes qui piquent. Comment soulager ces petits bobos pour qu’ils ne nous gâchent pas notre plaisir ?

Les bobos de la nature

Dermite des prés

Y a de la joie ! On se roule dans l’herbe ! Mais certaines plantes très courantes (pâquerette,  liseron, bouton d’or, fenouil sauvage contiennent des sucs qui deviennent photo-toxiques pour la peau sous l’effet des UVA. Résultat : des rougeurs voire même de petites brûlures qui démangent énormément et c’est bien pire si votre peau est humide de transpiration.

On désinfecte avec un antiseptique cutané et on applique un pansement hydro colloïde. Si malgré cela des vésicules apparaissent entraînant une réaction inflammatoire, votre médecin pourra vous prescrire une pommade corticoïde.

Les orties, ça pique, ça pique !

Qui n’est pas tombé un jour dans les orties ! C’est bénin, mais suivant la réaction de chacun çela peut prendre plus ou moins d’importance.
On applique une crème au calendula ou du gel d’aloe vera pour un effet calmant

Chenilles processionnaires

Comme dit la chanson « à la queue leu leu » ! Elles se déplacent en file indienne, mais c’est moins amusant car leurs poils contiennent un venin très urticant. Donc surtout ne pas les toucher, car elles provoquent une éruption prurigineuse qui brûle et qui peut entraîner des œdèmes.
Si c’est malheureusement le cas, faites couler abondamment de l’eau sur la peau sans la frotter. Si des poils restent sur la peau, utiliser du papier collant ou du scotch et faites comme si vous posiez une bande d’épilation pour les retirer. Il est conseillé de prendre un antihistaminique classique ou un traitement homéopathique. Consulter immédiatement si votre enfant a été en contact avec l’insecte surtout au niveau des yeux ou de la bouche.

Attention aux tiques

Ces petites bêtes s’accrochent et on ne les voit pas toujours de suite. Pourtant elles peuvent causer une maladie grave « la maladie de Lyme » qui donnent des douleurs musculaires, articulaires, fortes céphalées, troubles visuels.. Plus elles sont retirées rapidement, plus le risque est faible.
 On ne tire pas dessus avec une pince à épiler .Le mieux est de vous procurer en pharmacie un « tire-tique » (petit pied de biche). Il faut le glisser entre la peau et la tête de la tique et tourner doucement jusqu’à ce qu’elle se détache. Surtout ne tirez jamais droit, car vous casseriez le rostre qui resterait planté dans la peau. On désinfecte ensuite avec un antiseptique. Si 48Heures après vous constatez un érythème inflammatoire, consultez votre médecin qui vous prescrira un traitement antibiotique.

Piqures de moustiques

Dès la tombée de la nuit on entend leur «  bzz.bzz.Bzz. » Ce sont les femelles qui sont les plus virulentes en injectant une substance qui nous démange.
Là aussi le premier geste à faire est de désinfecter la peau et d’appliquer une crème antiprurigineuse pour éviter le grattage.

La lucite estivale

Elle se déclare en fait au printemps dès les premières expositions. Elle se caractérise par de petits boutons rouges sur le décolleté, les bras, les épaules ou les jambes. Pour la prévenir vous pouvez commencer 1 mois à l’avance à  prendre des vitamines antioxydants (C et E, bêta carotène,) à poursuivre 1 mois après. Le traitement sera à base d’antihistaminique.

Apaiser les coups de soleil

C’est trop tentant de lézarder et vous vous laissez toujours prendre par les premiers rayons de soleil. Vous pouvez appliquer sur les parties qui ont rougi des compresses imbibées d’un mélange d’eau et de bicarbonate de soude. Pensez au gel d’aloe vera qui marche très bien sur les brûlures. Appliquez ensuite une crème hydratante. Et la prochaine fois n’oubliez pas la crème solaire.

Avec une bonne prévention et bien traiter tous ces petits bobos de la nature ne vous empoisonneront pas les  beaux jours et vous pourrez en profiter pleinement.

Pour aller plus loin :
Tout ce qu’il faut emporter en vacances avec bébé
Les petits maux des vacances

Publié le 16/06/2017 à 13:53
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus