C'est si bon d'être parents !

Paje : Cette prestation a finalement peu d'influence sur le retour des mères au travail !

paje

La Paje, cette aide financière versée par la caf pour faire garder ses enfants était censée favoriser le retour à l'emploi des mères après la naissance d'un ou plusieurs enfants... Mais son succès est mitigé !


C'est une étude menée par l'Insee qui vient de révéler que la mise en place en 2004 de la paje (Prestation d'Accueil du Jeune Enfant) n'a eu finalement que très peu d'influence sur le retour des mères à l'emploi.


En effet, en moyenne, la Paje n'a permis qu'une faible augmentation de 1,1 point du taux d'activité des femmes dont le plus jeune enfant est âgé de 2 ans. Et une augmentation de seulement 1,6 point pour le taux d'activité des mères de plus de 2 enfants.
Les causes ? Les nombreuses contraintes pour réussir à faire garder ses enfants, et le peu de places disponibles...


Dommage non ? Et vous, avez-vous repris une activité après la naissance de vos enfants grâce à la Paje ?

 

Publié le 23/07/0014 à 11:27

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Aliénor le 2019-05-16 10:53:55

Bonjour à tous, moi j'ai repris le travail, mon fils avait 2 mois et demi. J'ai repris a temps plein le 1er mois mais suis passée à 80% par la suite tout en laissant mon fils chez la nounou à 100%. J'avais besoin d'avoir une journée de repos seule afin de gérer les tâches du quotidien et administratives plus sereinement et facilement. L'aide de la PAJE nous a été utile car prendre un congé parental avec nos charges du quotidien nous auraient vraiment pénaliser. Nous sommes un peu déçus de l'aide de la PAJE car elle est vraiment minime vu le salaire qu'on paye à la nounou. Mais quand on voit le peu d'aide qu'on a lors du congé parental, la PAJE est d'un grand secours ! A chacun ses possibilités financièrement mais en aucun cas culpabiliser sur son choix. Courage à tous dans le choix du mode de garde et de reprise ou non du travail.