C'est si bon d'être parents !

Plafond de mère : allier travail et vie de maman

Quand les femmes deviennent mères, il y a une réalité à laquelle elles se heurtent au moment de reprendre le travail : le plafond de mère. Inventée par la créatrice de Maman Travaille Marlène Schiappa, aujourd’hui secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, cette expression qualifie un ensemble de facteurs divers, qu’ils soient économiques, sociétaux ou autres, qui viennent ralentir la carrière des femmes qui sont maman. Mais alors, comment lutter contre les freins à la carrière et briser le plafond de verre qu’entraîne la maternité ? 

plafond de mère : allier travail et vie de maman

Se détacher de ce qu’impose la société pour briser le plafond de mère

En 2016, 98 % des mères prenaient un congé parental, mais pas forcément par choix. Raison économique, problème pour concilier horaires de travail et vie de famille, la culpabilité de laisser bébé peut aussi prendre le dessus et pousser certaines mères à rester au foyer : une mère est faite pour s’occuper de son bébé, c’est ce que nous dit la société.

Ainsi, si les jeunes papas font figure de véritables bosseurs, héros des temps modernes, tels de vrais chefs de famille, les working mums, elles, sont jugées comme de vraies égoïstes, preuve en les critiques reçues par des femmes politiques occupant de hauts postes et qui étaient mères.
Et la société d’ajouter un coup de pression : puisque les femmes ont voulu s’émanciper lors de mai 68, qu’elles assument n’est-ce pas, et en fermant leur bouche s’il vous plaît. Résultat : on demande aux femmes de travailler comme si elles n’avaient pas d’enfant, sans se plaindre. Mais rien n’est fait pour qu’elles y parviennent. Si votre carrière compte, ne culpabilisez pas : vous avez le droit de vouloir vous donner la possibilité d’atteindre vos objectifs, tout comme un homme, encore faut-il trouver des solutions pour que cela soit possible.



Plafond de mère : pour le briser, c’est avant tout une histoire d’équilibre dans le couple

Si dans la société être traitée sur un pied d’égalité par rapport aux hommes est encore prématuré (notamment d’un point de vue du salaire…), au sein de votre foyer, en revanche, il est possible de trouver un semblant d’équilibre. Si toutes les femmes ne sont pas destinées à rester au foyer, tous les hommes ne s’épanouissent pas uniquement au travail. Parlez à votre chère moitié du congé parental : peut-être y trouvera-t-il là une belle occasion de passer du temps avec son bébé !

Vous pouvez aussi envisager d’emmener votre enfant le matin, et que ce soit lui qui le récupère en fin de journée. Bref, discutez de votre organisation par rapport à votre enfant… Lui aussi doit réfléchir à comment trouver l’équilibre entre vie pro et vie perso, sans que vous en soyez lésée. Et n’hésitez pas non plus à lui toucher un mot sur la charge mentale comme les tâches ménagères, qui restent encore aujourd’hui largement encore effectuées par les femmes.


Choisir le bon mode d’accueil pour votre bébé pour briser le plafond de mère

Oui, la crèche est une solution moins coûteuse qu’une assistante maternelle lorsque vous travaillez à temps plein. Mais – parce qu’il y a un gros mais –, elle a des horaires qui ne sont pas extensibles. Et les lieux d’accueil collectif aux horaires décalés sont plutôt rares : l’heure de fermeture est souvent 19h, pour la plupart. Une nounou, c’est peut-être une bonne idée si vous avez des horaires atypiques ou encore si vous travaillez le week-end. Cela vous permettra de parvenir à trouver un bon équilibre.


Être bien entourée, la solution pour lutter contre le plafond de mère

La réunion improvisée à 18h, ce n’est pas dérangeant quand on est célibataire ou juste en couple. Mais quand on devient mère, cela devient compliqué. Pour les urgences, demandez à votre maman, votre belle-maman ou votre meilleure amie de récupérer votre loulou à la crèche, chez la nounou ou encore à la garderie de l’école si et seulement si le papa n’est pas disponible : l’aide c’est bien, mais il ne faut pas en abuser. Mieux vaut ménager sa monture !


Changer de poste ou de métier pour briser le plafond de mère

Cette solution peut paraître radicale, mais cela vaut en tout cas le coup de se pencher sur la question. Le retour au monde du travail après la naissance de votre enfant, c’est peut-être aussi l’occasion de faire table rase et de vous lancer dans une reconversion ou de devenir indépendante…


Miser sur la sororité pour en finir avec le plafond de mère

Mais il existe peut-être une entreprise où vous pourrez exercer votre métier pleinement, et sans vous soucier du fait qu’être mère pourrait être un frein. Bien sûr, trouver du travail quand on est maman, c’est plus compliqué… Eh oui, les chefs d’entreprise redoutent de devoir faire face à plus d’absentéisme.

Peut-être pour briser ce plafond de verre, il faut compter sur l’entraide féminine : pourquoi ne pas intégrer une entreprise gérée par une femme ? Cela ne garantit pas à 100 % que votre maternité ne sera pas perçue comme un frein dans votre travail, mais vous avez déjà plus de chance d’être comprise, ou tout du moins moins jugée.


Ces solutions ne sont pas toujours faciles à mettre en place, c’est certain. La vraie solution serait que la société et les entreprises changent de regard sur la maternité et offre de véritables solutions pour que les femmes puissent se consacrer comme elles le souhaiteraient à leur carrière, ou du moins aient les mêmes chances que les hommes, et ce, même si elles sont mères.



À lire aussi :
Retour au travail : on m’a mise de côté, que faire ?
Travailler à la maison et s'occuper de bébé : mission impossible ?
Quotidien de maman : comment allier travail et vie de famille ?

Publié le 02/12/2019 à 09:30

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.