C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

je m'inscris

Tout savoir sur l’endométriose

L’endométriose est une maladie gynécologique encore mal connue des femmes, difficile à diagnostiquer qui peut se manifester dès l’adolescence. Elle est toujours douloureuse et peut avoir des conséquences importantes sur la fertilité. Quels sont les symptômes, les causes, et quels traitements à envisager ?

Tout savoir sur l’endométriose

Qu’est-ce que l’endométriose ?

C’est une maladie chronique de l’endomètre. L’endomètre est la muqueuse qui se développe entre chaque cycle, et qui tapisse l’utérus pour accueillir un embryon. Mais, s’il n’y a pas fécondation, cette muqueuse se désintègre et s’évacue avec le sang des règles. Chez certaines femmes, pour des raisons encore très mal connues, ce « nettoyage » ne se fait pas correctement ; des fragments de l’endomètre remontent en dehors de l’utérus et vont se fixer sur d’autres organes (les trompes, les ovaires, le vagin, les bords du rectum, l’intestin, la vessie, les reins). Comme ce phénomène se répète à chaque cycle, ils vont s’accumuler et provoquer des nodules et des kystes.

Pourquoi est-ce si douloureux ?

Ces lésions vont être stimulées pendant tout le cycle par les hormones et vont se mettre à saigner pendant les règles, mais à l’intérieur du ventre. Elles entraînent une réaction inflammatoire très importante et provoquent des douleurs intenses.

Quels signes doivent vous alerter ?
- règles irrégulières ou abondantes ;
- Douleurs de règles très violentes qui peuvent vous obliger à rester couchées ;
- Douleurs importantes et anormales lors des rapports sexuels ;
- troubles urinaires et intestinaux ;
- Saignements à l’émission des selles ;
- Douleurs lombaires ou pelviennes.

Comment traiter l'endométriose ?

En première intention des antalgiques et des anti- inflammatoires pour calmer les douleurs. Dans un deuxième temps, il pourra vous être proposé une échographie et une IRM pour rechercher les lésions. Le traitement dépend de l’intensité des symptômes et d’un désir de grossesse ou non.

Si vous n’avez pas de désir d’enfant immédiat, votre médecin peut vous prescrire la prise de la pilule en continu qui a pour effet de supprimer les règles et qui va bloquer le processus, mais aussi la prise d’hormones synthétiques qui entraînent une ménopause artificielle, ce qui amenuisera la production du tissu endomètrial.
Si vous souhaitez une grossesse, vous pouvez avoir recours à la chirurgie pour l’exérèse des lésions qui se fait en général par cœlioscopie.

Quels sont les risques d’infertilité ?

C’est le risque majeur de cette maladie car les fragments de tissu peuvent envahir les trompes et réduire les chances d’une fécondation. Dans ce cas-là, la chirurgie est tout à fait indiquée pour enlever les lésions et libérer les trompes et débuter une grossesse naturellement. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il peut vous être proposé en complément une stimulation ovarienne et le cas échéant une fécondation in vitro.

L’endométriose ne rime donc pas fatalement avec infertilité. Le plus important est de ne pas banaliser les douleurs que vous pouvez ressentir et de consulter immédiatement pour poser le bon diagnostic.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Endo France !

Publié le 18/10/2017 à 11:58
Auteur : Célia DULONG

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus