ACTEUR ENGAGÉ
DÈS LE DÉBUT DE LA VIE

Combien de temps attendre entre 2 FIV ?

Technique la plus fréquente de procréation médicalement assistée, la fécondation in vitro permet la naissance de près de 350 000 bébés dans le monde chaque année, selon l’ESHRE (Société Européenne de Reproduction Humaine et d’Embryologie). Les FIV, tout comme les autres moyens d’assistance médicale à la procréation (AMP), permettent d’aider les couples rencontrant des problèmes d’infertilité à concevoir un enfant. Démarches, délais, taux de réussite, on vous dit tout ce qu’il faut savoir sur la FIV.

couple qui se tient la main et qui attend entre 2 FIV

Qu'est-ce qu'une fécondation in-vitro ? 

Une fécondation in vitro est une technique d’assistance médicale à la procréation. La FIV se déroule en laboratoire et permet la rencontre entre les spermatozoïdes et les ovocytes avant de réaliser le transfert de l’embryon obtenu dans l’utérus de la patiente. Cette technique est utilisée lorsqu’un couple est confronté à des problèmes d’infertilité et éprouve des difficultés à concevoir naturellement un enfant. La FIV permet également aux femmes seules et aux couples lesbiens de devenir mères.

Bien qu’il n’y ait pas réellement de limite d’âge autorisée, il faut savoir qu’une FIV ne pourra pas être réalisée après la ménopause. Sachez également que la prise en charge par la Sécurité Sociale ne se fera pas au-delà de 43 ans.


Pourquoi attendre entre chaque cycle de FIV ?

En général, les centres de PMA recommandent d’attendre environ 6 mois entre chaque tentative de FIV, afin d’éviter l’accumulation des effets sur la santé de la femme, aussi bien physiques que psychologiques. Les délais d’attente pour repasser certains examens nécessaires à la préparation de la FIV peuvent aussi prendre du temps si le centre a une forte activité.

L’âge de la patiente est également à prendre en compte. Passé 38 ans, la réserve ovarienne de la femme diminue énormément. On conseille alors à ces femmes de ne pas trop attendre entre chaque tentative afin de profiter au maximum des dernières réserves d’ovocytes.

Le délai entre deux FIV est aussi, en grande partie, influencé par l’origine de l’infertilité. Selon si elle est masculine, féminine, mixte ou s’il s’agit d’un cas d’infertilité inexpliquée, les délais et examens entre chaque tentative ne seront pas les mêmes.


Combien de chances de réussite à chaque cycle de FIV ?

Selon l’Agence de Biomédecine, chaque femme âgée de moins de 37 ans a 25,6 % de chances de tomber enceinte à chaque cycle de FIV.
Les différentes causes d’infertilité n’ont aucune influence sur le taux de réussite de la fécondation in vitro. Le principal élément à prendre en compte est en effet l’âge de la patiente. On remarque que les chances de tomber enceinte passe de 12 % chez une femme âgée de 38 ans à environ 6 % après 42 ans.

On note également que les taux de réussite grâce à une FIV classique et une FIV ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïdes) sont identiques.


Distinguer taux de réussite par ponction et par transfert

On distingue le taux de réussite d’une fécondation in vitro par ponction d’ovocytes de celui par transfert d’embryons.

- Par ponction : le taux de réussite s’élevait à 28 % en 2014.
- Par transfert : le transfert se fait après la ponction, si la rencontre entre les spermatozoïdes et l’ovocyte a pu donner lieu à des embryons. Le taux de réussite s’élève alors à près de 35 % de réussite.


Parcours de FIV : mode d'emploi

Les techniques de PMA, et surtout la fécondation in vitro, demandent beaucoup de patience. Si vous pensez être prêts à vous lancer dans cette grande aventure, la première étape sera de contacter un centre de PMA afin de rencontrer un spécialiste. Lors de votre première consultation, il prendra en compte vos difficultés et les antécédents médicaux de votre couple. Il vous prescrira ensuite un bilan de fertilité ainsi que plusieurs examens tels qu’un spermogramme afin de vérifier la qualité et la quantité des spermatozoïdes présents dans le sperme, une échographie pelvienne et une prise de sang.
À noter que certains examens sont à renouveler chaque année si vous poursuivez votre parcours d’AMP.

En général, le médecin vous proposera d’abord de tenter une insémination artificielle.
Si celles-ci n’aboutissent pas, les premières injections hormonales pourront commencer quelques semaines plus tard. Ce traitement consiste à provoquer l’ovulation grâce à une stimulation de plusieurs follicules par cycle.

Lors de vos consultations, il vous faudra également définir la technique de FIV que vous souhaitez : classique ou par ICSI.

Pour vous aider à traverser cette longue épreuve, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un psychologue. Ces échanges vous permettront de diminuer le stress et les angoisses liés au parcours de FIV, mais aussi d’être plus serein au sein de votre couple.


Les effets secondaires d'une FIV sur la santé

Lors d’une tentative de fécondation in vitro, différents effets secondaires peuvent être ressentis :

- vertiges,
- maux de tête,
- fatigue,
- pertes de sang,
- prise de poids,
- rétention d’eau,
- jambes lourdes.

Si ces symptômes sont généralement sans conséquence pour votre santé et celle du fœtus, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin qui pourra vérifier que le traitement se déroule correctement.


Que faire si toutes mes tentatives de FIV échouent ?

Si malgré toutes vos tentatives, le test de grossesse continue d’afficher un résultat négatif, demandez une nouvelle consultation médicale afin de faire un bilan d’échec d’implantation. De nouveaux examens plus complets pourront être prescrits par votre médecin ainsi qu’un test génétique avec un caryotype sanguin. Vous pourrez ensuite, selon les résultats, décider de reprogrammer, ou non, une nouvelle FIV.

Un stress supplémentaire peut se créer suite à plusieurs échecs et avoir un impact négatif sur la fertilité du couple. Une consultation avec un psychologue est conseillée afin de dénouer les blocages psychologiques et augmenter les chances de succès de la prochaine FIV.


Source : 
- ART fact sheet, June 2014, Science Moving People Moving Science


À lire également :
- PMA : La ponction ovarienne, comment ça se passe ?
- Enceinte naturellement après une PMA !
- Célibataire et envie d'un bébé
- Combien de FIV peut-on faire ?

Publié le , mis à jour le 13/10/2021 à 10:27

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.