ACTEUR ENGAGÉ
DÈS LE DÉBUT DE LA VIE

Que deviennent nos embryons après une FIV ?

Un parcours de procréation médicalement assistée (PMA) compte de nombreuses étapes, notamment si le couple ou la femme qui souhaite tomber enceinte décide d'avoir recours à une fécondation in vitro (FIV). C'est pourquoi, en amont de tout traitement de l'infertilité, prendre des renseignements auprès d'un docteur et d'une équipe médicale compétente est primordial. Notamment, une fois le parcours FIV entamé, que deviennent les autres embryons, ceux qui n'ont pas fait l'objet d'un transfert ? Peut-on les conserver en vue d'une nouvelle grossesse ? Qu’est-ce que la cryoconservation d'un embryon ? Devenir parents grâce à la FIV : on fait le point avec vous.

Tube à essai sorti du froid

A qui s'adresse la FIV ? 

En France, depuis la promulgation de la loi de Bioéthique le 2 août 2021, la fécondation in vitro s'adresse aux femmes jusqu'à 43 ans dans l'impossibilité de concevoir un enfant naturellement, et ce, quelle que soit leur situation conjugale.

- Couple hétérosexuel majeur en âge de procréer
- Couples de femmes lesbiens,
- Femmes célibataires.


Combien de FIV puis-je faire ? 

Actuellement, les couples qui souhaitent donner naissance à un enfant malgré des troubles de la fertilité, une infertilité ou une stérilité avérée, ne sont pas limités en nombre de FIV. Toutefois, seules 4 tentatives de fécondation in vitro sont prises en charge à 100 % par la Sécurité sociale.

À noter : lorsqu'une FIV aboutit à la naissance d'un bébé et qu'un autre enfant est souhaité, il est de nouveau possible de bénéficier d'une prise en charge financière complète pour 4 nouvelles tentatives.

Combien d'embryons sont transférés lors d'une FIV ?

Pour une première ou une seconde tentative de fécondation in vitro chez un jeune couple, il est recommandé de ne transférer qu'un embryon à la fois, quelquefois deux embryons. Cette précaution maximise les chances de réussite du transfert et réduit les possibilités d'aboutir à une grossesse multiple. Cependant, la loi sur les techniques de PMA autorise le transfert maximum de trois embryons en cas de multiples échecs des implantations précédentes ou de pronostic de réussite faible.

Toutefois, dans cette limite et s'il n'existe pas de contre-indications de santé, le nombre d’embryons transférés reste une décision interne au couple ou propre à la femme qui choisit de se lancer dans un parcours FIV. C'est pourquoi il est essentiel de bien communiquer avec l’équipe médicale afin de comprendre les risques, les avantages et d'évaluer les chances de réussite liées à chaque possibilité.


Dans quels cas mes embryons sont-ils congelés ?

Après la phase de stimulation hormonale intervient la ponction qui permet de recueillir les ovocytes qui seront mis en présence des spermatozoïdes du mari, du conjoint ou du donneur, en vue d'une fécondation. Si elle a lieu, un transfert d'embryon peut être programmé.

Dans le cas où plusieurs embryons sont fécondés, la patiente en cours de traitement FIV peut faire le choix de les conserver, d'en faire don ou de les confier à la destruction.

Si la patiente choisit de garder les embryons non transférés, il est alors possible de les congeler. Ces embryons appelés surnuméraires peuvent être conservés pour une durée totale de 5 ans durant lesquels le couple ou la femme célibataire devra chaque année confirmer son choix quant à leur devenir. Il est question de cryoconservation des embryons.


Que faire de mes embryons congelés ?

La cryoconservation des embryons offre plusieurs possibilités. Parmi elles, celle d'une nouvelle chance, d'un nouvel espoir de devenir maman ou parents, en donnant naissance à un autre bébé.

Les embryons congelés peuvent être conservés par la clinique moyennant un coût financier. Cette solution permet au couple, si la première tentative de fécondation in vitro échoue ou s’ils veulent un autre enfant, de réaliser directement une nouvelle tentative de transfert d’embryon sans passer par les étapes douloureuses et contraignantes de la stimulation ovarienne et de la ponction d’ovocytes.

La cryoconservation des embryons permet également de faire naître un nouvel espoir de donner la vie chez d'autres couples engagés dans une procédure de PMA, ou d'en faire don à la science.

Il est enfin possible de détruire les embryons congelés. En fonction de chaque histoire, si le couple ou la patiente décide de mettre fin à son parcours FIV, en cas de désaccord ou d'absence de réponse aux courriers de la clinique ou du centre d'assistance médicale à la procréation (AMP) où ils sont conservés, les embryons surnuméraires sont détruits.

Le don d'embryons

En France, le double don de gamètes, ovocytes + spermatozoïdes est interdit. En cas de double stérilité ou de risque de transmission d'une maladie génétique, le don d'embryon est donc la seule chance d'obtenir une grossesse. C'est l'article L. 2141-4 du Code de la santé qui régit le parcours du don d'embryons.

  Don à un autre couple Don à la science
Donneurs

- Séparation
- Fin du parcours FIV
- Fin du projet parental

- Séparation
- Fin du parcours FIV
- Fin du projet parental

Procédure

- Décision écrite
- Bilan biologique complet
- Entretien psychologue
- Confirmation écrite sous trois mois 

- Signature d'un consentement écrit spécifique et procédure exposée sur le devenir des embryons légués
Receveurs - Double stérilité
- Risque de transmission d'une maladie génétique à l'enfant
- Recherche fondamentale pour comprendre le développement de l'embryon
- Préclinique à visée thérapeutique
- Clinique pour l'amélioration des techniques de PMA
Devenir des embryons  - Transfert dans le cadre du parcours FIV des receveurs - Recherches fondamentales et précliniques : embryons détruits
- Recheches cliniques : embryons transférés sous conditions

 

À lire également :
- Enceinte naturellement après une PMA
- PMA : comment accompagner la future maman au mieux ?
- PMA : la ponction ovarienne, comment ça se passe ? 

Publié le 13/10/2021 à 11:24

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.