C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Cancer du sein : symptômes, diagnostic et dépistage

Depuis plusieurs années, La Ligue contre le Cancer dédie le mois d’octobre à une vaste campagne de sensibilisation autour du cancer du sein. Car, diagnostiqué à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10. Faisons le point ensemble. 

cancer du sein

Quels sont les symptômes d’un cancer du sein ?

Le cancer du sein est la tumeur maligne la plus fréquente chez la femme. Plus le diagnostic est précoce, plus le cancer du sein est facile à soigner. Mais alors, comment identifier les symptômes d’un cancer du sein ? Observez-vous : toute modification de votre poitrine doit faire l’objet d’une attention toute particulière. L’apparition d’une petite boule au niveau du sein ou de l’aisselle, une modification de l’aspect de l’aréole ou de la texture de la peau ou encore un écoulement au niveau du mamelon sont des symptômes qui ne doivent pas être pris à la légère. En cas d’apparition de l’un ou de plusieurs de ces symptômes, prenez rendez-vous rapidement chez un médecin.

Comment faire la différence entre une tumeur bénigne ou maligne ? Seul le professionnel de santé est à même de poser un diagnostic via une mammographie, une échographie ou une méthode de prélèvement adaptée (bytoponction ou biopsie). Heureusement, toutes les grosseurs au niveau du sein ne sont pas nécessairement cancéreuses : ne vous affolez pas d’emblée avant qu’un diagnostic soit posé.


Quels sont les facteurs de risque de développer un cancer du sein ?

« Le cancer du sein survient majoritairement chez les femmes à partir de 50 ans ne présentant pas de facteur de risque particulier autre que leur âge », explique la Ligue contre le Cancer. Oui mais, quid des antécédents personnels ? Ils sont bien sûr à prendre en compte, surtout dans les cas de cancer invasif du sein ou cancer canalaire in situ, d’hyperplasie atypique canalaire ou lobulaire, ou encore de maladie de Hodgkin. Enfin, si un ou plusieurs membre(s) de votre famille a présenté un/des cas de cancer du sein et/ou de l’ovaire, le niveau de risque de cancer du sein est potentiellement très élevé.

En cas d’antécédent familial ou personnel, le mode de suivi est défini par votre médecin traitant. Certains examens complémentaires peuvent effectivement vous être prescrits. L’alcool, le surpoids, le tabac, l’alimentation déséquilibrée et le manque d’activité physique sont aussi considérés comme des facteurs de risques pour développer un cancer du sein.


Le dépistage précoce du cancer du sein

Si 80% des cancers du sein se développent passé 50 ans, une palpation par un professionnel de santé est recommandée tous les ans dès l’âge de 25 ans. Vous pouvez consulter un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme.
A partir de 50 ans, une mammographie de dépistage est à envisager tous les deux ans, pour un suivi plus approfondi. Pris en charge à 100% par l’assurance maladie, cet examen ne nécessite aucune avance de frais, à condition d’être réalisé en suivant le parcours recommandé par l’assurance maladie dans un courrier envoyé à votre domicile.


Envie de mieux vous informer sur le cancer du sein ?

Pour aller plus loin, nous vous recommandons les sites suivants :
- Comprendre le cancer du sein, par L’Assurance Maldie
- Tout savoir sur le cancer du sein, par La Ligue contre le Cancer
- Devenir mère malgré le cancer, par La Ligue contre le Cancer
- Octobre Rose, le site dédié à la lutte contre le cancer du sein développé par La Ligue contre le Cancer

 

A lire également : 
Perturbateurs endocriniens : qu'est-ce que c'est ? 
Hypnothérapie : qu'est-ce que c'est ? A quoi ça sert ?

Publié le 03/10/2019 à 16:48
Auteur : Capucine PIOT

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.