C'est si bon d'être parents !

laboiterose

VIH et grossesse : est-ce possible ?

Avec l’existence du traitement par trithérapie, le Sida est une maladie qui se déclare rarement chez les personnes infectées par le VIH, ou virus de l’immunodéficience humaine. Avoir envie d’un enfant quand vous êtes en couple est tout à fait normal, mais comment faire alors pour ne pas contaminer le conjoint ou le bébé, est-ce possible d’avoir un bébé quand on est infectée par le VIH ? Voici les réponses à ces questions. 

VIH et grossesse : est-ce possible ?

Désir de grossesse et VIH

Le principal risque dans le fait devenir maman quand vous avez été contaminée par le virus de l’immunodéficience humaine, c’est bien évidemment la transmission au conjoint lors d’un rapport, mais aussi et surtout la transmission à votre bébé, que ce soit pendant la grossesse, au moment de l’accouchement ou encore lors de l’allaitement. S’il y a 15 ou 20 ans, avoir un bébé naturellement était risqué, aujourd’hui il semblerait bien que cela soit possible. Comment faire alors pour avoir un bébé sans contaminer conjoint et enfant ?


Faire un entretien préconceptionnel quand on a le VIH

Pour mesurer et prévenir les risques d’une grossesse avec VIH, un entretien en couple pour parler de votre envie de bébé auprès de votre médecin est conseillé. Cela permet de faire un point sur votre immunologie, notamment si vous êtes protégée contre certaines maladies, et faire les vaccins nécessaires le cas échéant – ROR, rubéole, hépatite B, coqueluche. Le médecin pourra évaluer les risques de la grossesse, notamment en présence d’autres pathologies. Vous pourrez aussi discuter thérapie ainsi que conception, pour minimiser les risques, et recevoir une prescription pour prendre des folates, afin de diminuer les risques de malformation du tube neuronal chez votre bébé. Enfin, le médecin qui vous suit pour votre VIH pourra vous prescrire un traitement davantage compatible avec la grossesse.


Tomber enceinte quand on a le VIH : les possibilités

Dans le cas où votre conjoint n’est pas atteint par le VIH, en cas de rapport non protégé, les risques de contamination sont, à l’heure actuelle, presque inexistants d’après le Conseil national du sida et des hépatites virales, dans ses recommandations de mai 2018, si :
- votre charge virale est indétectable depuis plus de 6 mois ;
- et qu’aucune infection génitale n’a été constatée. 

Traduction : il est tout à fait possible de concevoir votre bébé naturellement. Le recours à la PMA est conseillé uniquement en cas d’infertilité.


Devenir maman quand on a le VIH : une grossesse à risque ?

Pour mener à bien une grossesse si vous êtes atteinte du Sida, vous devrez prendre des antirétroviraux pendant les 9 mois, dans le but de maintenir votre charge virale la plus basse possible, pour qu’elle ne soit quasiment pas détectable. Le traitement trithérapique antirétroviral est aussi administré au bébé après la naissance, durant 4 à 6 semaines. Vous pouvez vous demander légitimement quelles sont les conséquences d’un tel traitement sur le fœtus durant la grossesse : toujours selon le CNS, « les risques d’effets indésirables pour la mère et l’enfant sont faibles, mais non nuls ».
Au-delà de ces considérations, la grossesse en elle-même ne constitue pas un facteur aggravant de l’évolution de l’infection par le VIH, mais nécessite l’intervention de plusieurs spécialistes, et donc un suivi interdisciplinaire.


Accouchement et VIH : comment ça se passe ?

Rassurez-vous, le taux de transmission à ce moment, qui est un risque réel, est inexistant à partir du moment où vous êtes sous traitement antirétroviral et que vous êtes bien suivie durant votre grossesse. Sans ce traitement, selon le CRIPS (Centre régional d'information et de prévention du sida et pour la santé des jeunes), les cas de transmission mère-enfant du virus seraient de 1 sur 4, « principalement durant l’accouchement ».


Allaitement et VIH : est-il possible d’allaiter bébé ? 

L’allaitement reste malheureusement contre-indiqué, en raison des risques de transmissions mère-enfant. Bien qu’ils soient faibles si vous êtes sous ARV (antirétroviraux) et que votre bébé aussi, il reste un risque, certes infime, mais bien existant de contamination. Le CNS recommande donc une alimentation au biberon.

Devenir parents avec le VIH est possible : vous pouvez donc avoir un bébé même si vous et/ou votre conjoint êtes atteints du VIH, en prenant des dispositions pour éviter les risques de contaminations dits horizontaux, c’est-à-dire mère-enfant, ou verticaux, dans le couple. Votre bébé sera ensuite suivi les premiers mois de vie.


À lire aussi :
Quand bébé tarde à venir : et si j’étais infertile ?
Pré-grossesse : la check-list avant d'avoir un bébé

Publié le mis à jour le 18/07/2020 à 18:56

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.