ACTEUR ENGAGÉ
DÈS LE DÉBUT DE LA VIE

Comment expliquer une absence de désir d'enfant ?

Alors que le désir d’enfants semble une évidence chez certains, chez d’autres, au contraire, ce besoin de procréation ne fait pas sens. Aussi appelés les childfree, ces hommes et ces femmes revendiquent leur droit de ne pas vouloir d’enfants. Que ce soit pour des raisons personnelles ou sociétales, comment expliquer ce non-désir d’enfant présent chez de nombreuses personnes ? 

Couple qui se tient la main.

Quand le non-désir d'enfant laisse place à l'inconscient

Parfois, cette volonté de ne pas avoir d’enfant peut révéler un traumatisme enfoui chez une personne ou une relation dysfonctionnelle au sein de sa propre famille. Il peut alors être nécessaire de consulter un.e psychologue pour comprendre l’origine de ce blocage. Pas forcément pour se décider à avoir des enfants, mais simplement pour vivre sereinement avec ses choix. Certains ont peur de reproduire des schémas ou des comportements dont ils ont pu souffrir avec leurs parents et ne se sentent pas capables d’élever des enfants avec toutes les responsabilités que cela inclut. Chez les femmes, la relation mère-fille peut également jouer un grand rôle dans des cas d’infertilité psychologique.


L'absence de désir d'enfant chez l'homme

Et si l’homme était tout simplement jaloux de l’enfant qui va naître et ainsi prendre sa place auprès de sa femme ? Certains hommes ont besoin de beaucoup d’attention et d’amour et peuvent mal supporter l’arrivée d’un bébé au sein de leur couple. Ils pensent devoir dire adieu à leur liberté et se retrouver enfermés dans un rôle qui ne leur convient pas. Le statut de père peut faire peur et certains hommes ne se sentent pas toujours à la hauteur des responsabilités que cela implique. Si c’est votre cas, pas de panique. Sachez que le père parfait n’existe pas et que vous aurez 9 mois pour vous préparer à votre nouveau rôle.


Une nouvelle vision du couple et de la famille

Si le crédo « maison - mariage - bébé - sans oublier le chien » ne vous tente pas, sachez que vous n’êtes pas seul. Aujourd’hui, les couples ont de plus en plus envie de conserver leur indépendance et de faire leur vie comme ils le souhaitent, sans nécessairement passer par la case enfant. Que ce soit pour des raisons éthiques ou écologiques ou par simple envie de mener une carrière professionnelle, nombreux.ses sont les hommes et les femmes qui témoignent d’une volonté d’avoir une vie épanouie sans enfant. Être un couple, c’est aussi avoir droit au statut de famille, au même titre qu’un couple avec un ou plusieurs enfants.


Un choix encore tabou dans notre société

Bien que ce choix soit de plus en plus répandu, ne pas vouloir d’enfant dans un couple est encore souvent mal perçu, voire incompris, par la société. Cette volonté se démocratise peu à peu en France, notamment grâce au mouvement “childfree”, venu des États-Unis, qui désigne les femmes et les hommes choisissant librement de ne pas avoir d’enfant. Alors que les hommes expriment d’abord leur souhait de liberté, les femmes revendiquent plutôt leur besoin de se réapproprier leur corps.


Quand être femme ne signifie pas devenir mère

Combien de femmes se sont entendues dire qu’elles ne seraient pas totalement des femmes si elles ne deviennent pas mères un jour ? On apprend très tôt à une petite fille à s’occuper d’un bébé en jouant à la maman, en pensant que son rôle plus tard sera de devenir mère. Il faut l’avouer, la pression sociale reste très présente chez les femmes et peut vite devenir un poids dans leur vie quotidienne. De la simple remarque au travail aux reproches de leur famille, les femmes ne semblent pas pouvoir disposer de leur corps comme bon leur semble. Vivre une grossesse et mettre au monde un bébé ne sont pas des actes anodins et certaines femmes refusent de vivre les étapes de la maternité au cours de leur vie. Ces femmes sont généralement comblées d’une autre manière, grâce à une passion ou à un métier enrichissant.


Ne pas vouloir d'enfant sans culpabiliser

Ne culpabilisez surtout pas si vous ne ressentez aucun désir de maternité ou de paternité. Au contraire, assumez vos choix et n’hésitez pas à en parler à votre entourage et surtout à votre partenaire. Peut-être seront-ils déçus, mais le plus important reste d’être honnête envers les autres et soi-même. Soyez à l’écoute de vos envies et de vos valeurs afin de faire un choix que vous vous sentirez capable d’assumer toute votre vie.


Quelles solutions si je ne veux pas d'enfant ?

Le non-désir d’enfants peut aussi bien concerner un premier enfant comme l’envie d’un deuxième enfant dans un couple. La première étape reste d’en parler à votre partenaire afin qu’il ou elle soit informé.e de votre décision. Ensuite vient le choix d’un moyen de contraception. Pilule contraceptive, préservatif, stérilet, vous avez l’embarras du choix. Enfin, il vous reste l’option de la stérilisation. Mais veillez à bien y réfléchir avant, cette décision n’est pas à prendre à la légère et reste, dans la majeure partie des cas, irréversible.

Et si je souhaite changer d'avis ?

Vous pensiez ne jamais vouloir d’enfant et vous voilà prêt à changer d’avis ? Ou bien vous avez peur de regretter votre décision un jour ? Pour les femmes, sachez que vous avez la possibilité de faire congeler vos embryons dans l’optique de réaliser une FIV plus tard.
Pensez également au projet d’adoption si vous souhaitez élever un enfant sans pour autant tomber enceinte ou passer par la case « couches - biberons - nuits blanches ».


À lire également :
- Envie d'enfant : quand il y a désaccord dans le couple
- Célibataire et envie d'un bébé
- J'ai envie d'un bébé : est-ce le bon moment ?

Publié le 16/09/2021 à 15:16

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.