C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

je m'inscris

Dis maman, comment on fait les bébés ?

Cette question est sans doute celle que redoutent le plus la plupart des parents mais qui arrive forcément un jour. Mais alors que faut-il répondre à votre enfant ? Comment lui expliquer en choisissant les bons mots ? Détendez-vous, ce n’est pas si compliqué.

Dis maman, comment on fait les bébés ?

Une prise de conscience de leur corps

Cette question correspond souvent à une période où votre enfant va progressivement commencer à prendre conscience de son propre corps, vers 3 ans : comment il est fait, qu’il a un zizi, et la différence avec les autres, notamment avec le sexe opposé. « Pourquoi j’ai un zizi », « pour tu as-tu as des titis mamans », plein de questions arrivent en cascade. Chez les plus grands, vers 6-7 ans, cette interrogation refait surface, souvent portée par d’autres questionnements sur le sens de la vie et de l’existence.

Retourner la question

Pour être certain de ne pas partir dans des explications trop complexes et aller au-delà de la demande de votre enfant, vous pouvez lui retourner la question : ainsi, en fonction de ce qu’il sait déjà sur le sujet, vous pourrez ensuite ajuster votre réponse. En effet, ce n’est pas toujours simple de se mettre à la place de votre enfant et de savoir ce qu’il est en mesure de comprendre ou ce qu’il demande exactement. Une bonne façon de se prémunir de faux pas malencontreux…

Apporter une réponse

Le pire serait de ne pas répondre à la question et de détourner le sujet : l’imagination très fertile des enfants a besoin des mots des adultes. En restant silencieux, vous risquez de rendre le sujet tabou voire interdit. Attention cependant à ne pas devancer la question : attendez que votre enfant vienne vous la poser.

Dire la vérité

Cigogne, petite graine plantée dans le nombril… : stop ! Pas d’histoires ! Dîtes tout simplement la vérité à votre enfant pour expliquer le mystère de la vie. En fonction de l’âge, adaptez votre réponse. Si à 3 ans, votre petit loulou pourra se contenter d’un « il faut un papa et une maman qui s’aime fort et qui se font des câlins », à 7 ans, votre réponse devra être plus étayée et… détaillée. Eh oui, à l’âge de raison, les enfants se posent mille questions : répondez-y sans détour tout en gardant à l’esprit que vous ne vous adressez pas non plus à un adulte.

Choisir les bons mots

Commencez par le commencement. Dire qu’il faut être adulte, puis qu’il y a une rencontre, puis l’amour, l’envie d’avoir un bébé, puis les câlins et hop ! la graine du papa féconde la graine de la maman et ça donne un bébé. Le tout est de trouver les mots qui vous conviennent et avec lesquels vous êtes à l’aise : pénis, zizi, zézette, kiki, vrais noms ou surnoms, c’est comme vous voulez. Si vous avez du mal avec le sujet, n’hésitez pas à vous servir de livres pour expliquer les mystères de la procréation à votre enfant. En images, mais aussi grâce aux phrases, cela pourra apporter les réponses demandées mais aussi vous ouvrir à la discussion si besoin.

Enfin, ce qui compte c’est que vous soyez à l’aise avec le sujet et que vous n’en disiez pas trop. Gardez-vous de parler de votre sexualité et n’allez pas dans les détails. Les livres sont là pour nourrir la curiosité. Le sujet vous incommode vraiment et vous bloque ? Passez le relai à papi, mamie ou tata ! L’important est que votre enfant trouve un adulte de confiance pour lui répondre.

Publié le 30/01/2017 à 15:29

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus