C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

je m'inscris

La cup menstruelle : une révolution ?

Vous en avez forcément entendu parlé : la cup menstruelle fait parler d’elle depuis qu’un reportage et des études ont révélé que de nombreuses substances toxiques avaient été retrouvées dans les tampons hygiéniques. Beaucoup la plébiscite, vantant son innocuité et l’aspect écologique ainsi qu’économie.

La cup menstruelle : une révolution ?

C’est quoi une cup ?

Un cup c’est une sorte de petit coupelle généralement en silicone médical qui permet de recueillir le sang menstruel. Pliée en C par exemple, elle s’insère dans le vagin, où elle se déploie afin de faire barrage au flux, mais pas aussi loin qu’un tampon. Elle contient 20, 30 ou 35 ml et se garde plusieurs heures. Plusieurs tailles de cup existent, généralement une pour les petits flux et les femmes qui n’ont pas eu d’enfant et une de plus grande contenance, pour celles qui ont eu un ou plusieurs enfants.

Quels sont les arguments pour ?

- Elle n’assèche pas les muqueuses puisqu’elle recueille le sang sans l’absorber.
- Elle est économique : une cup dure plusieurs années (de 5 à 10 ans).
- Elle est écologique : elle se porte jour et nuit, du premier jour au dernier jour des règles. Adieu les tampons et les serviettes hygiéniques qui remplissent votre poubelle !
- Elle se garde 8 heures.
- Elle permet d’aller à la piscine, de faire du sport…

Les aspects négatifs décriés par des utilisatrices

- Les fuites sont fréquentes : savoir insérer et bien positionner la cup prend du temps, parfois plusieurs cycles.
- Il faut essayer plusieurs marques et plusieurs tailles pour trouver la bonne : cela coûte cher !
- La cup n’est pas très pratique à vider au boulot.
- Elle ne convient pas à tout le monde : certaines femmes ne la supportent tout simplement pas.

Combien ça coûte ?

Le prix d’une cup varie en fonction des marques, allant de 14 € à 25 euros. Mais vous l’avez pour plusieurs années !

La cup et le Syndrome du choc toxique

Attention en revanche au SCT, le Syndrome du choc toxique, qui peut survenir et être grave lors de port de tampons. Il existe un cas de SCT avec une cup, peut-être dû à une mauvaise utilisation. Une hygiène irréprochable est donc essentielle. Il est primordial de stériliser la cup dans une casserole d’eau bouillante une dizaine de minutes à chaque fin de cycle et au début du suivant.

Alors, cap ou pas cap de passer à la cup ?

Publié le 14/06/2017 à 17:18

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Camille le 2017-06-20 20:18:37

Bonjour, j'aimerai bien tester cette fameuse cup. Je n'ai pas mes règles en étant enceinte bien sûr mais savez vous si cela est utilisable après l'accouchement? Car apparemment les grosses fuites sont inévitables... Merci par avance. Camille

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus