C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous au programme La Boîte Rose

je m'inscris

Le syndrome prémenstruel (SPM) on en parle !

Fatigue, mauvaise mine, une humeur de chien… Mais qu’est-ce-qui vous arrive ? Si vous ouvrez votre agenda ou votre super appli réservée aux filles, sûr que vos règles arrivent bientôt. En fait vous êtes en plein SPM. Hein ? Mais c’est quoi ça encore ? Le syndrome prémenstruel, on en parle aujourd’hui en toute sincérité.

Le syndrome prémenstruel (SPM) on en parle !

Le syndrome prémenstruel c’est quoi ?

Vous n’avez qu’une envie : vous réfugier sous la couette et ne plus jamais en sortir ? Déjà rassurez-vous ce syndrome n’a absolument rien de grave, il s’agit simplement d’un ensemble de symptômes qu’ont de nombreuses femmes quelques jours avant d’avoir leur règles. Aaaah ces hormones, toujours à nous jouer des tours n’est-ce-pas. Il faut savoir que 20 % à 30 % des femmes ont des symptômes suffisamment intenses pour interférer avec leurs activités quotidiennes (Et oui, pas facile de travailler avec une grosse migraine ou des maux de ventre) et seules 2 à 6 % des femmes ont des troubles très prononcés.

Les symptômes physiques du syndrome prémenstruel ?

Ils apparaissent en général cinq à sept jours avant les règles et disparaissent dès leur arrivée. Les manifestations peuvent êtres physiques :
- Seins douloureux
- maux de ventres
- crampes abdominales ou dans les reins
- acné localisée
- migraines

Et les symptômes psychologiques on en parle ?

La fameuse mauvaise humeur, vous savez bien, quand nous ne sommes pas à prendre avec des pincettes, les coups de blues, une fatigue soudaine. Parfois cela peut prendre une tournure beaucoup moins drôle avec un découragement total, une envie de rester couchée, une tristesse inexpliquée, un manque de désir. On ne supporte plus personne, on est à fleur de peau et on pleurerait à la moindre occasion.
Ces SPM là sont très durs à vivre car la plupart du temps ils nous transforment en quelqu’un que l’on ne reconnaît plus.

Y-a-t-il un traitement pour soulager le SPM ?

Oui bien sûr, côté physique, votre médecin saura vous prescrire des antalgiques pour soulager les douleurs. Pour le côté psychologique, si vous y êtes réceptives vous pouvez vous tourner vers un homéopathe, un acupuncteur ou encore un phytothérapeute.
Lorsque vraiment ça ne va pas, essayez de sortir vous aérer, de vous faire un bon film avec un thé réconfortant. Enveloppez vous de douceur, soyez cool avec vous-même. Une super idée si ça ne va pas : mettez de la musique et dansez, chantez à tue tête (même en yaourt !)

Une chose est sûre, le syndrome prémenstruel est courant, certes un peu désagréable mais lorsque l’on se connaît bien, on arrive à le voir arriver de loin et prendre des dispositions pour éviter qu’il ne nous casse trop les pieds. La bonne nouvelle : ça passera et vous retrouverez vite votre super entrain et votre bonne humeur légendaire !

 

 

Publié le 10/11/2017 à 11:45

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus