ACTEUR ENGAGÉ
DÈS LE DÉBUT DE LA VIE

Comment aborder la stérilité dans son couple ?

Pour la plupart des couples, concevoir un enfant, c'est la suite logique quand on avance dans la vie. Après la rencontre viennent l'amour, l'installation à deux, puis un jour, le désir de faire un bébé ensemble pour fonder sa propre famille. Pourtant, après plusieurs mois d'essais sans contraception, aucune grossesse à l'horizon. Au fil du temps pointent l'inquiétude et les premières évocations d'une possible stérilité. Comment savoir si vous êtes concernés ? Quand en parler et comment avancer ensemble ?

Couple inquiet face à un test de grossesse négatif

DEMANDER UN BILAN DE FERTILITÉ

Souvent confondues à tort, la stérilité et l’infertilité sont pourtant deux situations différentes. La stérilité est une incapacité totale de fécondation et de pouvoir, un jour, concevoir un enfant naturellement.

De son côté, l’infertilité représente des difficultés à concevoir un enfant et à mener une grossesse à terme avec un risque de fausse-couche élevé. L’origine de la stérilité, tout comme de l’infertilité, peut aussi bien venir de la femme, de l’homme ou bien être mixte. Les causes, dans les deux cas, peuvent être d’ordre mécanique, psychologique, voire environnemental. Enfin, dans environ 15 % des cas d’infertilité des couples, la cause reste inexpliquée (Ameli.fr).

Si vous remarquez que votre couple rencontre des difficultés à concevoir naturellement un enfant après plus d’un an de rapports sexuels réguliers sans aucune contraception, prenez rendez-vous chez un gynécologue. Celui-ci vous prescrira divers examens médicaux complets ainsi que la réalisation d’un bilan de fertilité.

 

L'INFERTILITÉ MASCULINE

Les causes de l’infertilité chez les hommes sont nombreuses et proviennent, le plus souvent, d’un problème au niveau du sperme ou des voies génitales. L’anomalie peut concerner : 

- une malformation dans la qualité des spermatozoïdes (tératospermie),
- des difficultés de mobilités des spermatozoïdes dans la glaire cervicale (asthénospermie),
- une quantité insuffisante de spermatozoïdes présents dans le sperme (oligospermie),
- une absence totale de spermatozoïdes dans le sperme (azoospermie),
- des problèmes d’éjaculation.

 

LES PRINCIPALES CAUSES D'INFERTILITÉ CHEZ LA FEMME

L’infertilité chez les femmes peut dépendre de différents facteurs tel que l’âge, mais aussi de troubles médicaux. Ces troubles peuvent être : 

- une malformation de l'utérus,
- la présence d’un polype, d’un fibrome ou d’un kyste sur un ovaire,
- un cas d’endométriose,
- une oblitération des trompes de Fallope,
- un dysfonctionnement des ovaires,
- des troubles hormonaux pouvant entraîner le syndrome des ovaires polykystiques.

 

VERBALISER LA STÉRILITÉ POUR MIEUX L'ACCEPTER

Suite à votre bilan de fertilité, le diagnostic est tombé : votre couple est confronté à des problèmes d’infertilité ou de stérilité. La première chose à faire est de communiquer à ce sujet, aussi bien avec votre partenaire, mais également avec votre entourage. Cela vous évitera d’avoir à faire face constamment aux innombrables questions « alors le bébé, c’est pour quand ? ». Une fois bien informée, votre famille sera plus prudente lorsqu’il s’agira d’évoquer le sujet des enfants. 

De plus, en parler ouvertement permet également de mieux accepter cette situation difficile pour beaucoup de couples qui produit souvent chez l’un ou l’autre des partenaires un sentiment de culpabilité et une perte de confiance en soi. 

Vous pouvez également vous rapprocher d’associations dédiées aux difficultés d’infertilité et de stérilité afin d’échanger et de réaliser que vous n’êtes pas seuls à endurer cette rude épreuve.

SE FAIRE ACCOMPAGNER PAR UN MÉDECIN SPÉCIALISÉ

Afin de vous faire accompagner dans vos démarches, n’hésitez pas à rencontrer différents médecins spécialistes de la fertilité et de la reproduction afin de trouver celui avec qui vous établirez une relation de confiance. Cet accompagnement est primordial pour votre couple afin de bénéficier de conseils et vous aider à faire votre choix parmi les différents traitements possibles. Vous trouverez des centres agréés d’AMP dans de nombreuses villes de France. Sachez que vous avez également la possibilité de rencontrer un thérapeute spécialisé dans la médecine douce afin de compléter le traitement traditionnel que vous choisirez de mettre en place.

 

ENVISAGER L'ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION (AMP) POUR CONCEVOIR UN BÉBÉ

Si vous souhaitez vous lancer dans un projet bébé, sachez que différentes techniques de procréation médicalement assistée s’offrent à vous.

La stimulation ovarienne est un traitement médical et hormonal qui agit sous forme médicamenteuse ou via des injections. Si une stimulation des ovaires ne suffit pas pour provoquer une grossesse, le couple devra se tourner vers d’autres techniques de procréation médicalement assistée.

- L’insémination artificielle est préconisée lorsque les spermatozoïdes n’arrivent pas à atteindre les ovocytes produits par la femme. Cette méthode vise à injecter les spermatozoïdes directement au niveau de l’utérus au moment de l’ovulation.

- Autre processus de PMA, la fécondation in vitro (FIV). Lors d’une FIV, la période d’ovulation est déclenchée par injection hormonale puis des ovocytes sont prélevés dans le corps de la femme. En parallèle, un recueil de sperme est effectué en laboratoire. La fécondation a alors lieue dans un incubateur, où les spermatozoïdes seront mis au contact des ovocytes.

Quelle que soit la décision envisagée avec votre partenaire, ne faites pas l’impasse sur la communication et restez à l’écoute de l’autre. Être en désaccord est tout à fait normal dans un couple, mais si aucune solution ne semble vous satisfaire, peut-être est-il temps de faire un point sur votre relation.

 

À lire également :
Période de fertilité : comment la connaître ?
-
 PMA : prendre soin de son couple
L'hyperfertilité, un sujet tabou

Publié le 20/09/2021 à 16:01

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.