C'est si bon d'être parents !

Quelles sont les causes d'aménorrhée ?

Pour comprendre les causes d’aménorrhée, il est d’abord essentiel de comprendre la signification de ce terme. L’aménorrhée est l’absence de règles. Souvent associé à la grossesse, ce phénomène peut avoir d’autres causes. Alors quelles sont-elles ? La réponse tout de suite. 

quelles sont les causes d'aménorrhée

Pourquoi a-t-on ses règles ?

Pour comprendre d’où viennent les règles, il est essentiel de comprendre votre cycle menstruel et tout ce qu’il se passe dans votre corps. Lorsqu’il est régulier, il dure environ 28 jours et comporte 4 phases :

- La phase menstruelle, qui débute au premier jour de vos règles et dure en moyenne 3 à 7 jours. Les règles, c’est l’endomètre qui se désintègre. Même si cette phase est celle de référence pour commencer à calculer la durée de son cycle, elles sont en réalité la conséquence des 3 phases suivantes :

- La phase folliculaire (ou pré-ovulatoire), pendant laquelle votre corps se prépare à une grossesse potentielle. Pendant cette phase, deux phénomènes se produisent. D’abord, les hormones œstrogènes demandent aux muqueuses de l’utérus d’épaissir et de se développer pour se préparer à accueillir un œuf fécondé. En même temps, les ovaires grossissent, stimulés par l’hormone folliculostimulante, pour produire un ovule.

- La phase d’ovulation, qui se produit généralement au 14ème jour de votre cycle, si ce dernier est régulier. Pendant cette phase, un ovule est libéré de l’un des ovaires (le droite ou le gauche), dans lequel il a été créé. Cet ovaire va alors se diriger vers l’utérus en passant par la Trompe de Fallope. Pendant ce temps, l’endomètre continue d’épaissir. Le voyage de l’ovule jusqu’à l’utérus dure en moyenne entre 3 à 4 jours. Une fois arrivé à destination, il va s’immobiliser environ 24h, en attendant d’être fécondé. Après ce délai, il commencera à se décomposer.

- La phase lutéale, ou phase progestative, pendant lequel votre corps se prépare à accueillir un ovule fécondé, grâce à un corps jaune (transformation du follicule), qui va produire des œstrogènes et une grande quantité de progestérone. La progestérone stimule l’endomètre. En cas d’ovule non fécondé, cet endomètre va alors se désintégrer et être expulsé par le corps. Ce sont les règles et un nouveau cycle débute alors. Si vos règles n’arrivent pas, on considère que vous êtes alors en aménorrhée. Généralement, cette absence de règles est associée à la grossesse, mais ce n’est pas la seule raison.


Les différentes causes d’aménorrhée et comment les comprendre ?

Vous l’aurez compris, l’aménorrhée est l’absence de règles. Pour la petite histoire, le mot « aménorrhée » provient du grec. Le « a » fait référence à la privation, « mên » au mois et « rhein » à la notion couler. Une belle nouvelle pour certaines, une source d’angoisse pour d’autres.

Il faut tout d’abord noter qu’il existe 3 types d’aménorrhée : l’aménorrhée primaire, l’aménorrhée secondaire et l’aménorrhée provoquée.
L’aménorrhée primaire est l’absence totale de règles chez une adolescente (en théorie avant 16 ans) ou une femme.
L’aménorrhée secondaire est l’absence de règles depuis plus de trois mois chez une femme déjà réglée.
L’aménorrhée provoquée est comme son nom l’indique un arrêt des règles souhaité, notamment avec la prise d’un traitement hormonal actif.


L’absence de règles s’explique de différentes manières

- La grossesse est la cause la plus évidente, celle à laquelle la majorité des femmes pensent lorsque leurs règles n’arrivent pas. Si votre ovule a été fécondé, cela stoppe alors le processus de désintégration de l’endomètre et de l’ovule et donc des règles. Mais détrompez-vous : ne pas avoir ses règles ne veut pas forcément dire être enceinte.

- Le stress chronique peut également perturber le cycle menstruel. Lors d’un changement de vie, professionnel ou personnel, vos émotions peuvent être mises à rude épreuve et par la même occasion, votre corps. On dit souvent que les hormones peuvent jouer sur l’humeur, mais cela fonctionne aussi dans le sens inverse. L’aménorrhée, c’est parfois votre corps qui dit stop au surmenage ou à une extrême fatigue.

- La prise d’une contraception hormonale ou l’arrêt de cette prise. Certains moyens de contraception, en fonction de son dosage et de sa compatibilité avec votre corps peuvent provoquer un arrêt des règles immédiat ou progressif. C’est aussi valable lors de l’arrêt de votre contraception. Le corps peut avoir besoin de plusieurs mois pour retrouver un équilibre hormonal et un cycle régulier.

- La pratique intensive d’un sport peut mettre votre corps à rude épreuve. Vous augmentez alors votre dose de stress, tout en diminuant les tissus gras de votre corps, essentiels pour qu’un cycle menstruel se déroule normalement.

- L’allaitement est une période pendant laquelle il n’est pas rare que vos règles n’arrivent pas. En effet, une production trop importante de prolactine (hormone intervenant dans la lactation) peut bloquer momentanément votre cycle. Cependant, cela ne veut pas dire que vous n’ovulez pas. L’aménorrhée peut donc être due à l’allaitement ou à une nouvelle grossesse !

- La ménopause, qui est le résultat d’une diminution de la production d’œstrogènes. Au fil des mois, les règles deviennent irrégulières, avant de totalement disparaître. Ce processus de ménopause varie d’une femme à l’autre, mais peut durer jusqu’à 2 ans. Dans le cas d’une ménopause ovarienne précoce (avant 40 ans), on constate en plus des symptômes habituels une augmentation du taux de FSH, l’hormone stimulant la croissance du follicule ovarien lors de chaque cycle menstruel.

- Les troubles alimentaires ont pour conséquence, comme la pratique intensive d’un sport, un poids « trop faible » pour la production d’œstrogènes, qui conduit à l’arrêt des règles.

- Certains types de pathologies ou soucis de santé peuvent également causer un arrêt des règles ou même une inexistence totale.
Pour comprendre l’absence de vos règles, écoutez votre corps et consultez votre médecin.


Vous l’aurez compris, les causes d’aménorrhée sont nombreuses et variées

Dans tous les cas, il est important d’écouter son corps pour tenter de le comprendre, mais il est surtout essentiel de consulter un médecin si ce phénomène se répète sur plusieurs mois. Seul un professionnel de santé sera en mesure de vous prescrire les examens adaptés, afin de poser un diagnostic sur cette absence de règles. Comme toujours face à ce phénomène menstruel qui n’est pas toujours facile à comprendre, il est important de ne pas tout garder pour soi et de partager ses expériences, ses doutes et ses interrogations à son entourage.


A lire également : 
- Pourquoi je n'ai pas mes règles depuis 2 mois ?
- Retard de grossesse et test de grossesse négatif
- A quel moment doit-on s'inquiéter de l'absence de nos règles ?

Publié le mis à jour le 01/12/2020 à 09:58
Auteur : 

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.