Nouveaux-nés prénommés par ce prénom

Genre :
Féminin

Signification du prénom :

Messager (grec)


Signification: Angela est dérivé du terme grec « angelos » qui signifie « messager ».


Caractère: Angela est une personne honnête et a besoin d'organiser son quotidien. Elle est d'ailleurs très douée pour l'organisation des événements ou des choses à faire. C'est une aide précieuse dans le cadre du travail, car elle est vraiment consciencieuse. Très agréable, elle est appréciée pour son optimisme et sa joie de vivre. Malgré tout, Elle a tendance à ne pas avoir beaucoup de confiance en elle et se pose des questions à son sujet. Elle a aussi tendance à donner quelques leçons aux autres et peut parfois être en colère. Ses décisions sont toujours mesurées et ne sont pas prises de manière spontanée. Elle aime le romantisme d'une relation et a besoin d'être prise en compte pour se sentir épanouie.


Histoire: Angèle de Foligno, ayant perdu ses propres y compris son mari et ses enfants, de la vie mondaine à la vision mystique, atteignant, dit-on, à une révélation choquante de la Sainte Trinité. Angeline de Cobra, jeune veuve de 18 ans , il entre chez les franciscains et participe à la fondation d'une centaine de monastères. Quant à la bienheureuse Angélique Rousset, sa piété l'a exposé à la mort violente, La dernière épreuve pour les êtres à vocation de sainteté. Pour sa part, Marie-Angélique Arnault, sœur du soutien des jansénistes contre les jésuites, Le Grand Arnauld, est satisfaite, si on peut dire, d'être, au XVIIe siècle, L'abbesse de Port-Royal.


Astro: Verseau


Chiffre chance: 4

Fête prénom :

27 janvier

Personnes célèbres :

hormis la libertine héroïne de Angélique, marquise des anges, nous baignons, avec ces prénoms, en odeur de sainteté, entre carmélites, ursulines et Port-Royal : ces grandes dames furent des bienheureuses – ainsi Angèle de Foligno (1248-1309), Angélique de Cobra (1377-1435), Angélique Rousset (dite sœur Marie du Saint- Esprit), victime de la Terreur en 1794, dont se sont inspirés Gertrud von Lefort, puis Bernanos, pour les Dialogues des carmélites ; Angèle, le film de Marcel Pagnol ; la militante noire Angela Davis.