C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Accouchement, le pouvoir des sons graves

Le chant prénatal est une des façons de se préparer à la naissance. Une technique qui aide durant la grossesse, mais surtout le jour J, notamment à travers les sons graves. Mais comment ça marche ? On vous dit tout sur le pouvoir des sons graves lors de l’accouchement.

Accouchement, le pouvoir des sons graves

Comment fonctionnent les sons graves sur le corps

Les sons graves se répandent en autant de vibrations dans votre corps. Les sons sont comme des ondes : ils émettent des fréquences qui vont entrer en résonnance dans vos chairs, vos tissus, vos muscles et jusqu’à vos os. C’est comme un massage interne ! Si vous faites des sons graves, ils vont résonner dans la partie basse de votre corps, notamment dans tout le bassin : une zone cruciale quand vous accouchez.

Pourquoi faire des sons graves le jour de l’accouchement ?

Le jour J, les sons graves vont vous être d’une précieuse aide pour : 

- vous détendre : vous aurez une meilleure maîtrise de votre respiration afin de gérer la douleur des contractions. Cela concrétise votre respiration, essentielle le jour J, et vous permet de mieux vous concentrer
- à relâcher le périnée : la résonnance des sons graves crée une sorte de massage et une détente des muscles périnéaux ;
- et donc à favoriser l’ouverture du col de l’utérus : moins vous êtes tendue, plus vos muscles seront relâchés et votre col pourra s’ouvrir plus facilement sous l’effet des contractions et de la pression qu’exerce la tête de bébé.
En prononçant un son, qui plus est grave, vous expirerez plus lentement, poussant alors l’air avec le ventre, et pourrez être plus efficace sur les moments de poussée.

Les effets des sons graves sur bébé durant l’accouchement

Les vibrations se propagent aussi à travers l’eau. Bébé baignant dans le liquide amniotique, les sons graves vont résonner dans son cocon, mais aussi jusqu’aux terminaisons nerveuses de bébé : cela va aussi agir sur le bien-être de votre petit bout en procurant un massage sur tout son petit corps. En plus, in utéro, votre bébé perçoit mieux les sons graves qu’aigus : c’est un peu comme si vous lui parliez pour le rassurer. Si vous vous êtes exercée durant la grossesse, il sera à l’écoute de ces sons le jour de l’accouchement… et bien après !

Les différents sons graves à faire durant l’accouchement

Si les femmes ont tendance à émettre des sons tels que « hiiiiiiiii » ou autres durant l’accouchement, sous l’emprise de la douleur, en modulant les différents sons – ah ou oh –, cela sera bien plus efficace. Ils vont agir différemment : le « oh » permet par exemple d’agir sur l’ouverture du périnée. Vous pouvez prononcer ses sons durant le travail et les contractions, mais aussi au moment de pousser. Bien sûr, le papa peut lui aussi faire ces sons graves : une précieuse aide si la maman perd un peu le fil de son chant, notamment lors des contractions. Et sa voix étant naturellement plus grave, les sons porteront la future maman. Un véritable soutien !

Pour en savoir plus :  

Préparation à la naissance : le chant prénatal
Accoucher sans péridurale : à quoi s’attendre en terme de douleur ?
Soulager les douleurs durant le travail

Publié le 22/10/2018 à 17:50

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.