C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Bébé en siège ?

Si les futures mamans redoutent que leur bébé soit en siège, ce n’est pas pour rien : elles pensent souvent que cela veut dire qu’elles devront forcément accoucher par césarienne. Pourtant, il n’en est rien : vous pouvez tout à fait accoucher par voie basse même si votre bébé est en siège.

bébé en siège

Bébé est en siège : qu’est-ce-que ça signifie ?

On vous a dit que bébé est en siège, mais cela est un peu vague. La position du siège signifie qu’il présente ses fesses en premier, plutôt que la tête. 

- Il peut être en siège complet, c’est-à-dire assis en tailleur.
- S’il s’agit d’un siège décomplété, cela signifie que ses jambes sont tendues, pieds vers la tête, ou qu’il une jambe tendue et un pied en tailleur.
Sa position peut en partie déterminer le type d’accouchement qui sera envisagé. Sa tête doit aussi être bien positionnée et ne pas être relevée.

Le retournement de bébé possible jusqu’au dernier moment

Si lors de votre 3e échographie, votre bébé était en siège, vous aurez une nouvelle échographie vers les 37 semaines afin de vérifier sa position. Eh oui, il est tout à fait possible qu’il ait décidé de se retourner dans le bon sens tout seul, surtout si c’est votre deuxième enfant : après une première grossesse, votre utérus est plus extensible et souple, ce qui laisse la place à votre bébé de se retrouver la tête en bas.

Comment aider bébé à se retourner ?

Il est aussi possible d’inciter votre bébé à se positionner tête en bas s’il est en siège complet. Quelles solutions envisager :
- L’acupuncture 
- l’ostéopathie
- La version : pratiquée par le médecin, qui est une manipulation externe visant à retourner le bébé pour qu’il se présente par la tête (position céphalique).
Néanmoins, il existe des contre-indications à la version : un utérus cicatriciel, un placenta prævia, une malformation utérine, de l'hypertension….
Mais sachez que ces techniques ne fonctionnent malheureusement pas toujours.

Accoucher par voie basse : c’est possible (suivant les cas) !

Enfin, même si bébé n’est pas en position céphalique, pas d’inquiétude : il n’est pas impossible d’accoucher par voie basse. Certes, la présentation par la tête est plus commune, mais celle par le siège n’est pas toujours un obstacle à un accouchement par voie basse. L’accouchement ne sera pas forcément plus douloureux mais peut-être  plus long : les fesses appuient moins sur le col, qui peut mettre plus de temps à s’ouvrir.

Cependant, quelques précautions doivent être prises : vérifier que la largeur de votre bassin est suffisante pour que bébé passe dans cette position. Pour cela, il vous faudra effectuer un scanner du bassin (radiopelvimétrie). Rassurez-vous, le jour de votre accouchement, vous serez surveillée de près par l’équipe médicale afin de s’assurer du bon déroulement des événements.

Si l’accouchement par voie basse n’est pas recommandé dans votre cas, ou tout simplement impossible, il sera temps de vous préparer pour une césarienne. Ne culpabilisez pas, vous n’en donnerez pas moins naissance à votre bébé, et même si ce n’est pas l’accouchement dont vous rêviez, votre rencontre restera magique.

 

Publié le 30/06/2015 à 13:27 mis à jour le 05/04/2018 à 15:28
Conseil des experts
Sophie Guillaume, Sage-Femme Cadre Supérieure

La grossesse est une étape extraordinaire dans la vie d’une femme et de son compagnon. Il s’agit d’un phénomène physiologique qui s’accompagne de transformations, physiques, biologiques, psychologiques, et qui nécessite d’être suivi tant sur le plan médical qu’émotionnel. Si vous êtes en bonne santé, votre sage femme pourra effectuer les examens nécessaires au suivi de cette grossesse, vous conseillera, sera à votre écoute et vous préparera à l’accouchement.

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.