C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Enceinte, j'attends un gros bébé

Vous avez fait une échographie et le constat est sans appel : vous attendez un gros bébé. Aussi appelé « macrosomie fœtale » – c’est-à-dire quand le bébé est estimé à plus de 4 kg  –, avoir un gros bébé n’est pas sans conséquence pour l’accouchement mais avant de paniquer, il convient de relativiser…

Enceinte, j'attends un gros bébé

Pourquoi mon bébé est gros ?

Plusieurs facteurs peuvent être en cause :
- l’hérédité : vous étiez, vous ou votre chéri, un gros bébé ;
- vous avez pris beaucoup de poids pendant la grossesse ;
- une raison médicale : vous souffrez peut-être de diabète gestationnel. Un test de glycémie à jeun vous sera prescrit.

La peur d’accoucher d’un gros bébé

La plupart des mamans à qui cette nouvelle est annoncée ont généralement peur pour l’accouchement, particulièrement si c’est le premier, voire paniquent. Rien de plus normal ! Se dire qu’il faut mettre au monde un gros bébé n’est pas rassurant : eh oui, il faut qu’il arrive à sortir… Et vous pouvez stresser qu’il y ait des complications, notamment que cela se termine par des forceps, une ventouse… ou une césarienne.                                                                                                                                                                                                                                                                   

Comment s’assurer que bébé va passer ?

L’échographie estime le poids de bébé mais ne le détermine pas avec exactitude : il y a une marge d’erreur. Ainsi, dans un cas sur deux, bébé ne sera finalement pas gros à la naissance. Ne vous inquiétez donc pas, rien n’est sûr. Si votre médecin ne vous le propose pas, vous pouvez demander une radio du bassin, aussi appelée pelvimétrie : elle est généralement réalisée au dernier trimestre de grossesse, autour des 37 semaines. Cela permettre de voir si votre bassin n’est pas trop étroit. Néanmoins, là aussi il y s’agit d’une estimation. De plus, le bassin subit des changements, les ligaments se distendant sous l’effet des hormones, le jour de l’accouchement : la tête du bébé et les épaules peuvent ainsi tout à fait passer. Quoi qu’il en soit, cela fera une bonne indication le jour J pour l’équipe médicale.
Quels sont les risques pour la maman et bébé ?
Le risque majeur pour bébé est qu’il ait une distorsion des épaules : la tête passe mais les épaules bloquent. Il peut ainsi souffrir d’une fracture de la clavicule ou une lésion du plexus brachial, c’est-à-dire les nerfs innervant l’épaule. Quant à vous, porter un gros bébé peut entraîner une hémorragie de la délivrance, ou du post-partum. L’utérus étant trop distendu, il aura du mal à se contracter après l’accouchement : on parle d’atonie utérine.

La césarienne est-elle inévitable ?

Si bébé est trop gros, un accouchement peut être programmé avant le terme afin d’éviter tout risque de complication, particulièrement s’il atteint les 4 kg et que vous n’êtes pas à terme. Néanmoins, la césarienne n’est pas une obligation. Encore une fois, la macrosomie n’est pas avérée mais suspectée. La césarienne n’est, la plupart du temps, pas programmée sauf si vous souffrez effectivement de diabète gestationnel. Le jour de l’accouchement en revanche, l’équipe présente saura qu’une césarienne sera peut-être nécessaire : le travail sera suivi de près et le personnel prêt à réagir en cas de besoin. Le mieux est donc de vous préparer à cette intervention sans toutefois localiser dessus.

Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer ! Savoir que bébé est gros avant le jour J est finalement une bonne chose afin que tout se passe pour le mieux ! Belle rencontre avec votre petit bout !




Publié le 30/10/2017 à 12:08 mis à jour le 28/05/2018 à 17:44

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.