C'est si bon d'être parents !

laboiterose

Accouchement : les différentes positions pour pousser

Le jour de l’accouchement, le moment où vous allez pousser est sans doute le plus important. Au bout d’heures de travail et de contractions, vous devrez regrouper vos forces et vous concentrer pour mettre votre enfant au monde. Mais quelles sont les positions qu’il est possible d’adopter pour pousser ? Le point sur la question.  

Accouchement : les différentes positions pour pousser

Accoucher sur le dos : la position d’accouchement la plus répandue 

Aussi appelée position gynécologique, vous êtes sur le dos, les jambes dans les étriers. C'est la position préférée de beaucoup de gynécologue, mais pas toujours des mamans. Vous pouvez vous aider en tenant vos cuisses afin d’exercer une traction pour pousser plus facilement. Il est important d’avoir votre dos bien en contact avec la table d’accouchement. Votre tête doit être relevée, le menton vers la poitrine. C’est la position la plus répandue, notamment quand il y a une péridurale. En effet, pas toujours possible d’adopter une autre position quand l’anesthésie réduit votre mobilité des membres inférieurs. Le jour J, si cette position ne vous convient pas, n'hésitez pas à le dire.

Accouchement : pousser sur le côté

Vous êtes sur un côté, la jambe du dessus relevée à 90°, en appui sur un étrier. Cette position permet une meilleure ouverture du bassin mais aussi d’exercer une pression moindre sur le périnée. Elle est praticable sous péridurale mais attention : l’anesthésie peut du coup faire effet que d’un seul côté. Parlez-en à la sage-femme présente lors de votre accouchement si vous éprouvez le besoin de pousser autrement que sur le dos.

Pousser autrement : la position debout

La position debout est une position idéale : la gravité permet d’aider bébé descendre plus rapidement, et votre bassin est totalement ouvert. Cette position ne peut pas être adoptée dans toutes les salles de naissance. En effet, il faut un dispositif – un tissu pendu au plafond par exemple – pour pouvoir se suspendre.

À quatre pattes : une position intéressante pour bien pousser

Cette position, peut-être peu pratiquée, et pourtant très utile pour bien pousser car le périnée est totalement détendu et le ventre, dégagé. Les bras tendus, étirés vers l’avant, votre tête est vers le bas, les fesses plus hautes que votre dos. Mais il faut être à l’aise avec votre corps pour adopter cette position. Elle peut très bien être pratiquée sur une table d’accouchement classique.

Pousser accroupie : une autre position efficace pour accoucher

Peu répandue, cette position était pourtant adoptée par le passé. Et pour cause : la vessie et l’utérus viennent moins peser sur le périnée. Traduction : cela crée moins de risques post-accouchement pour ces organes. Mais là encore, cette position nécessite soit du matériel, comme pour pousser debout, ou la participation active de votre conjoint, pour que vous vous suspendiez à lui.

Quelle est la meilleure position pour accoucher ?

Il n’y a pas à proprement parler de position idéale, bien que la position gynécologique soit de plus en plus remise en question en raison du travail important de poussée nécessaire mais aussi de votre bébé pour traverser le bassin. La position idéale dépend néanmoins de plusieurs facteurs. Votre bassin, la position de bébé – certaines positions sont contre-indiquées en siège – mais aussi votre ressenti au moment T : écoutez votre corps et faites-vous confiance. Mais si vous souhaitez être totalement libre de vos mouvements, renseignez-vous sur la maternité où vous souhaitez accoucher. Certaines positions nécessitent du matériel mais aussi et surtout de la disponibilité de la part des sages-femmes.

Choix de position pour accoucher : parlez-en en amont

Quelle que soit la position que vous souhaitez adopter, pensez à en parler avec votre sage-femme, voire à l’inscrire dans votre projet de naissance. Étudier la question avant la naissance permet également de préciser votre projet de naissance et de sélectionner la maternité dans laquelle vous allez mettre au monde votre petit bout. Car quand vous arrivez à la maternité le jour J, vous n’aurez ni le temps ni la présence d’esprit d’en parler à l’équipe médicale.

Bel accouchement les Rose Mums !

Publié le 25/06/2018 à 16:27

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus