C'est si bon d'être parents !

la boite rose

Accouchement sous hypnose : c'est quoi ?

Vous savez que le jour J, vous devrez faire face à la douleur, surtout si vous faites le choix d’un accouchement physiologique. La péridurale est la seule alternative pour ne pas souffrir en mettant au monde votre bébé. La seule ? Pas si sûr : l’hypnose peut être une solution, naturelle, et sans effet secondaire. Petite présentation de cette technique d’accouchement d’un genre nouveau adoptée par la duchesse Kate Middleton pour son dernier enfant.

accouchement sous hypnose

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Il existe plusieurs types d’hypnose, c’est-à-dire plusieurs écoles résultant de différents courants de pensée. Mais quelle que soit l’hypnose, elle permet de vous plonger dans le même état : il s’agit d’un état de conscience modifié – ou EMC – obtenu par la mise en œuvre de différentes techniques émanant de la suggestion. C’est en quelque sorte un conditionnement pour détacher l’esprit du corps.

Entre l’éveil et le sommeil, l’hypnose utilise l’imagination pour faire abstraction de la réalité environnante, avec l’aide d’un accompagnateur dans un premier temps. Concrètement, cet état se rapproche un peu de l’état dans lequel vous êtes quand vous conduisez en voiture et que vous vous rendez compte que vous êtes arrivée à destination sans même savoir comment : c’est cet état de rêverie qui se rapproche le plus de l’état hypnotique. Même si les sciences ont du mal à expliquer la raison de l’existence et la possibilité d’un tel état de conscience, la médecine a largement reconnu sa véracité, mais aussi son utilité.


Accoucher sous hypnose : pour qui ?

Efficace, l’hypnose est une discipline qui est bien implantée dans le milieu hospitalier. Elle permet d’atténuer la douleur, réduire le stress ou l’anxiété, mais aussi entre autres d’opérer des personnes qui ne peuvent pas subir d’anesthésie. Une discipline très intéressante pour l’accouchement qui, comme on le sait, peut générer une sensation de douleur plutôt intense, mais aussi du stress.

L’hypnose va permettre de diminuer la douleur du travail et de la délivrance, tout en permettant de ressentir les sensations : idéal si vous rêvez d’un accouchement naturel. Mais vous pouvez également accoucher sous hypnose si vous avez envie d’une péridurale : l’hypnose vous aidera à gérer votre stress et à accueillir votre petit bout sereinement. Ce n’est pas incompatible !


Quels sont les avantages de l’accouchement sous hypnose ?

L’hypnose est vraiment un outil intéressant ! Outre les bénéfices concernant la douleur, l’hypnose permet :
- de favoriser l’ouverture du col ;
- de vivre un accouchement plus rapide.

L’avantage par rapport à la péridurale, c’est que dès que vous sortez de l’état d’hypnose, après l’accouchement, vous n’avez aucun effet secondaire et êtes opérationnelles comme après un accouchement physiologique.

En revanche, ce n’est pas forcément efficace à 100% : il suffit d’un élément perturbateur, d’une équipe que vous ne connaissez pas ou encore d’un accouchement trop long pour que l’hypnose ne suffise pas à vivre votre accouchement naturellement comme vous le souhaitez.


En quoi consiste l’accouchement sous hypnose, ou « hypnonaissance » ?

Le praticien va vous apprendre à gérer la douleur en concentrant votre esprit sur autre chose, par exemple en mettant une image sur la douleur, mais aussi en travaillant sur votre respiration, si essentielle durant l’accouchement. Cela vous permettre de l’appréhender différemment et d’y mettre une empreinte positive. Mais certaines maternités, formées à l’hypnose, proposent une hypnose conversationnelle, qui est un flot de paroles apaisantes dites sur un ton monocorde par la sage-femme et qui vous plonge dans un état d’hypnose jusqu’à la délivrance.


Quel est le déroulement de l’accouchement sous hypnose ?

L’accouchement sous hypnose est, somme toute, identique à un accouchement classique. Vous allez dès les premières contractions douloureuses, vous imaginer dans un lieu apaisant, et mettez une couleur, une forme ou autre sur la douleur, afin de pouvoir en atténuer mentalement – et donc physiquement – l’intensité. Vous pouvez le faire seule, en autohypnose, ou accompagnée de votre conjoint ou du praticien formé à l’hypnose.


Comment faire pour accoucher sous hypnose ?

Dispensée par une sage-femme, l’hypnonaissance, mise au point par Marie F. Mongan, nécessite un peu d’entraînement. Pour pouvoir accoucher sous hypnose, il faut vous familiariser avec la technique pour atteindre cet état de conscience modifié : il faut donc suivre une préparation à l’accouchement spécifique appelée hypnonatale. Démarrées à 25-28 semaines, quelques séances à certaines futures mamans pour appréhender les bases de l’hypnose. Mais c’est intéressant de s’y entraîner. Durant les séances, vous allez visualiser votre accouchement, mais aussi vous familiariser avec les outils pour parvenir à cet état de conscience modifié. Pour trouver un hypnothérapeute, rendez-vous sur le site de l’AFEHM, l’Association française pour l’étude de l’hypnose médicale, où vous trouverez des praticiens formés et fiables.


Où pratiquer l’accouchement sous hypnose ?

Bien évidemment, cette méthode n’est pas pratiquée dans toutes les maternités… La maternité Robert Debré le permet, son hôpital ayant une unité de lutte contre la douleur, mais elle n’est pas la seule en France : le CHU de Rouen, le CHU de Lille, à Strasbourg, Rennes, au CHP Saint-Grégoire. Renseignez-vous pour savoir si votre maternité propose ce type d’accouchement ! Quel est le prix de l’accouchement sous hypnose ? L’hypnonaissance ne vous coûtera normalement rien si vous accouchez à l’hôpital, au sein d’une équipe formée à l’hypnose.

Envie d’essayer ?


À lire aussi :
Se préparer à l'accouchement
Préparer son périnée pour l'accouchement
Projet de naissance
Le pouvoir des sons graves

Publié le mis à jour le 09/01/2020 à 12:44

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.