C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Alimentation grossesse : carence en fer, je mange quoi ?

Durant la grossesse, une attention particulière doit être apportée à votre alimentation afin de couvrir tous vos besoins. Ces derniers augmentent significativement pendant ces 9 mois bien particuliers. La carence en fer est fréquente chez les femmes enceintes, particulièrement au dernier trimestre. Si une supplémentation en fer peut être apportée avec un traitement, consommer plus d’aliments contenant du fer peut prévenir et pallier ce manque. Mais quels aliments manger ? Suivez le guide !

Alimentation grossesse : carence en fer, je mange quoi ?

Pourquoi est-ce que je manque de fer ? 

Le fer permet à l’oxygène d’être transporté dans votre corps, des poumons vers tous vos organes. Durant la grossesse, votre bébé a besoin de tous les nutriments possibles pour se développer et bien grandir. Pour ce faire, il puise dans vos propres réserves : il prend ainsi le fer disponible dans votre organisme. Si vous ne consommez pas plus de fer quand vous êtes enceinte, c’est la carence qui vous pend au nez : vos besoins augmentent en effet de 20 à 30 mg en moyenne par jour en fonction de vos réserves existant avant la grossesse. Vous vous sentez alors très fatiguée, irritable… Et ce n’est pas sans risque pour bébé : le placenta a besoin de fer pour bien fonctionner. Une vraie anémie peut causer une naissance prématurée. Mieux vaut donc prendre le sujet au sérieux.

La viande : un bon moyen de limiter la carence en fer

La viande, rouge bien sûr, contient pas mal de fer. Un bon steak accompagné d'épinards et vous êtes au top de l'apport en fer ! On mange la viande bien cuite, bien sûr, afin d’éviter tout risque de listériose.

Du fer aussi dans le poisson et les fruits de mer

Un bon poisson en papillote ça vous dit ? Les poissons gras sont riches en fer. Privilégiez sardines, maquereau, bien cuit au four ou encore les anchois ou le bar. Mieux vaut éviter le saumon cuit qui contient beaucoup de toxines. Les fruits de mer contiennent beaucoup de bons nutriments mais sont à consommer avec beaucoup de précaution. N’en consommez jamais au restaurant. Achetez-les bien frais et faites-les cuire suffisamment. Les moules par exemple ou les palourdes sont riches en fer.

Des fruits et des légumes plein de fer

Eh oui, les végétaux contiennent aussi du fer. C’est notamment le cas du cassis, de la mangue, de l’avocat, des figues, de la framboise ou encore des fruits à coque (amande, pistache, noisette…). Côté légumes, privilégiez les épinards ou encore de la tomate. Pensez à bien laver les fruits et les légumes s’ils sont consommés crus particulièrement si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose.

Les épices et condiments : à ne pas négliger pour apporter du fer dans votre alimentation

Eh oui, ces petites herbes et épices qui donnent du goût à vos plats ont aussi des bienfaits, comme celui de contenir du fer. Cumin, thym, sésame

Les légumineuses, une source de fer pour limiter les carences

Pois chiche, lentilles, haricots blancs ou rouge, tous contiennent du fer… mais bien moins que la viande. Elles apportent néanmoins une dose non négligeable de fer. Pour qu’elles soient digestes, pensez à bien faire tremper ces légumineuses, et même les lentilles : votre ventre vous remerciera ! Veillez également à commencer la cuisson en eau froide avec une nouvelle eau et d’écumer durant la cuisson.

Rassurez-vous, s’il y a des aliments à privilégier, si votre alimentation est vraiment variée, elle devrait largement couvrir vos besoins en fer. Et si vous êtes gourmande, sachez que le chocolat noir est également riche en fer !

Pour en savoir plus

L'importance de la vitamine D pendant la grossesse

Les propriétés connues et moins connues du calcium

Les vitamines et les sels minéraux

 

Publié le 16/10/2018 à 09:57

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.