C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

La sécheresse vaginale pendant et après la grossesse

La grossesse peut changer la sexualité. Elle peut notamment parfois entraîner une sécheresse vaginale qui peut perdurer après l’accouchement, durant l’allaitement. Un inconfort qui peut rendre les rapports difficiles ou désagréables. Heureusement, il y a des solutions pour pallier cet inconfort passager.

La sécheresse vaginale pendant et après la grossesse

La sécheresse vaginale : une cause physiologique 

La grossesse et l’allaitement sont des périodes qui sont marquées par des changements hormonaux… Ce sont bien évidemment les hormones qui sont derrière ce problème de sécheresse vaginale. Durant la grossesse, la production d’œstrogènes est bas. Et après l’accouchement, les choses ne s’arrangent pas : la production d’œstrogènes et de progestérone chute, et cela perdure plusieurs mois durant l’allaitement, ce qui a pour effet d’atrophier la muqueuse vaginale… Mais attention, la sécheresse vaginale n’a rien à voir avec un problème de lubrification : dans le cas de la sécheresse vaginale, le vagin est moins humide donc, et cela peut créer un inconfort au quotidien, et pas uniquement au moment des rapports.

Le facteur psychologique également en cause dans la sécheresse vaginale

Cependant, il n’y a pas que l’aspect hormonal à prendre en compte dans la sécheresse vaginale : il faut aussi chercher du côté psychologique. En effet, la grossesse peut entacher la libido, tout comme l’allaitement : de femme vous passez au statut de maman. Votre corps se modifie et vous avez du mal à le reconnaître. Surtout que les différents maux que vous pouvez connaître n’aident ni à se sentir glamour ni à vous sentir bien dans votre peau. Et quand bébé arrive, la fatigue n’arrange rien. Vous êtes moins connectée à votre sexualité...

Comment améliorer mon problème de sécheresse vaginale ?

Plusieurs solutions existent pour éviter que cette sécheresse vaginale ne sape votre sexualité :

- utiliser un lubrifiant à base d’aloe vera ;
- utiliser l’huile de coco comme lubrifiant : mais attention, elle n’est pas compatible avec le préservatif en latex. Elle peut l’altérer… et le préservatif peut ne pas jouer son rôle contraceptif, voire se rompre. Il faut aussi éviter d’en utiliser de manière importante, car elle risque de perturber l’équilibre de votre flore ;
- choisir des lubrifiants classiques à base d’eau et de silicone en cas d’utilisation d’un préservatif ;
- prendre le temps de faire des préliminaires et laisser monter le désir : cela aidera à favoriser la lubrification naturelle.

Il existe également des traitements à utiliser plusieurs jours, en traitement de fond ou préventif, qui se présente sous forme de pipette de gel ou d’ovule. Attention cependant à vérifier qu’ils sont bien compatibles avec la grossesse ou l’allaitement.

Courage, ne vous laissez pas miner par ce problème : tout finira par revenir à la normale. En attendant, parlez-en à votre sage-femme ou gynécologue qui vous aidera à trouver des solutions et surtout, discutez-en avec votre chéri.

Pour aller plus loin

Libido en berne : astuces pour relancer la machine !
Allaitement et baisse de la libido : mythe ou réalité ?
10 bonnes raisons de faire l'amour pendant la grossesse
Sexe pendant la grossesse : ce qu'il faut savoir

Publié le 29/11/2018 à 17:25

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.