C'est si bon d'être parents !

la boite rose

Les sports déconseillés pendant la grossesse

Durant la grossesse, il est important de continuer à avoir une activité physique : en effet, le sport a de nombreuses vertus. Il apporte du bien-être, combat le baby blues à la naissance, et permet d’avoir une meilleure condition physique pour l’accouchement. Néanmoins, vous ne pouvez pas vous adonner à n’importe quel sport. On vous dit ceux qu’il vaut mieux éviter et pourquoi !

Les sports déconseillés pendant la grossesse

Les sports de combat

Il est évident que les sports de combat, où vous êtes susceptibles de recevoir un coup, sont fortement incompatibles avec la grossesse : vous risquez de tomber et surtout de recevoir un coup dans le ventre qui peut mettre en péril votre grossesse. Exit donc les arts martiaux, comme le karaté et le judo, mais également la boxe, la savate…

Les sports de contact

Si vous faites un sport collectif, là encore, la prudence sera de mise et devra vous pousser à arrêter votre activité sportive. Jouer au ballon, dribler, ou marquer un but ne met pas votre grossesse en danger, mais c’est plutôt les risques de choc avec une autre joueuse qui peut poser problème. Le volley, le basket, le handball, le foot sont des sports où vous pouvez recevoir des coups, être bousculée, ou encore tomber.

Les sports avec des risques de chute

Même si en eux-mêmes, ces sports ne sont pas forcément dangereux, ils présentent eux aussi des risques de chute qu’il vaut mieux considérer pour votre grossesse et votre bébé :

- l’équitation ;
- le vélo, que ce soit en ville ou dans la nature (VTT) ;
- le ski alpin ou le snow ;
- la planche à voile ou le surf… Et tous les autres sports nautiques.

Les sports à impact/secousses

L’impact que provoque certains sports avec le sol n’est pas vraiment bon quand vous êtes enceinte, notamment sur votre périnée, qui subit une pression et peut-être malmené. Le jogging, par exemple, peut être pratiqué jusqu’à 4-5 mois, mais après, il vaut mieux s’abstenir… si vous tenez à votre périnée. Aussi, le step, l’aérobic, le trampoline sont à éviter. Outre le périnée, les secousses peuvent provoquer des contractions de l’utérus, un décollement du placenta, voire modifier le col.

Les sports extrêmes

Adieu les sensations fortes… du moins durant 9 mois ! Eh oui, il faut vous préserver pour votre bébé. L’escalade, le roller, le squash, les sports d’altitude et les sauts en parachute sont à oublier. Patience, c’est pour la bonne cause. À noter que la plongée sous-marine avec bouteille est aussi à proscrire totalement en raison des risques de décollement du placenta, mais aussi des lésions que votre bébé peut subir suite à l’azote que vous avez inhalé : s’il est éliminé par l’organisme de la femme enceinte une fois retournée à la surface, on ne sait pas ce qu’il se passe exactement pour le bébé durant la plongée.

Pour les autres sports : la prudence reste de mise !

Enfin, même si le sport que vous pratiquez n’est pas à proprement parler dangereux, n’oubliez pas que quoi qu’il en soit, votre centre de gravité se modifie et peut augmenter le risque de chute, mais également que sous l’influence des hormones, vos ligaments s’assouplissent : il existe de toutes les manières un risque de blessure plus important qu’en temps normal.

Vous l’aurez compris : si être enceinte ne veut pas dire qu’il faut rester dans votre canapé durant 9 mois, il faut cependant adapter votre sport à votre état de grossesse. En attendant de pouvoir vous adonner pleinement à nouveau à votre sport préféré, trouvez-en un autre qui satisfera votre besoin de bouger !

À lire aussi :

Le sport quand on est enceinte
Running et grossesse : sont-ils compatibles ?
10 bonnes raisons de faire du sport pendant la grossesse

Publié le 28/05/2019 à 14:40

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.