C'est si bon d'être parents !

kiabi

 

 

Enchaîner les grossesses : bonne ou mauvaise idée ?

Alors que votre bébé vient de naître il y a peu, vous pensez à une nouvelle grossesse : après tout, autant faire maintenant un petit frère ou une petite sœur et être dans les couches une bonne fois pour toutes. Avoir des enfants rapprochés c’est beaucoup de bonheur… mais pas uniquement. Alors, enchaîner les grossesses, c’est une bonne ou une mauvaise idée ? On répond à cette question. 

enchaîner les grossesses : bonne ou mauvaise idée

Les avantages des grossesses rapprochées

Si dans l’absolu avoir deux enfants rapprochés peut être une folie, il existe des avantages à cette situation, qu’elle soit choisie, voulue ou le fruit d’un dysfonctionnement de votre contraceptif :
- vous êtes « dans le bain », alors autant y rester, notamment concernant les couches ;
- vous élèverez vos enfants presque comme des jumeaux : ils traverseront les mêmes phases peu ou prou en même temps ;
- ils seront grands et autonomes en même temps ;
- la différence d’âge sera minime : ils grandiront ensemble, et auront une certaine complicité ;
- c’est plus économique : pas besoin de revendre ou de racheter un moyen de portage ou une poussette, voire même des vêtements (à moins que cela ne corresponde pas niveau saison).
Et puis comme on dit, le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas : vous avez des papillons dans le ventre à l’idée de porter encore la vie !


Les inconvénients à avoir deux grossesses consécutives

Il y a bien sûr le revers de la médaille : faire deux bébés rapprochés n’a pas que des bons côtés ! Vous manquerez de temps pour vous occuper de votre bébé – quoique les parents de jumeaux parviennent à se consacrer à leurs deux bébés. Par exemple, même si vous pouvez allaiter enceinte, vous devrez peut-être faire une croix sur l’allaitement, puisque votre lactation peut baisser, sous l’effet des hormones de grossesse, et bébé peut se détourner de votre sein.

Aussi, encore imprégné par les hormones de grossesse, votre corps n’aura pas le temps de se remettre de la précédente grossesse : il vous restera des kilos de grossesse à perdre, auxquels vont s’ajouter ceux de la nouvelle grossesse. Ensuite, la grossesse, que vous accouchiez par voie basse ou pas césarienne, malmène le périnée : entre le poids du bébé, les hormones qui détendent les ligaments mais aussi la pression des organes ainsi que l’effort de poussée le jour J, il peut se relâcher. Souvent, faire des séances de rééducation périnéale est nécessaire après une grossesse, voire indispensable pour éviter les fuites urinaires par exemple. Une nouvelle grossesse va à nouveau solliciter fortement ce muscle du plancher pelvien : votre rééducation devra certainement être plus longue après l’accouchement.


Quels risques entraînent les grossesses rapprochées ?

Si votre précédente grossesse et votre accouchement se sont passés sans encombre, une nouvelle grossesse peut être menée rapidement. Mais il ne faut pas minimiser la fatigue que vous pouvez avoir accumulé durant la grossesse, mais surtout depuis la naissance de votre bébé. Vivre une nouvelle grossesse alors que votre premier demande beaucoup d’attention et ne fait pas encore ses nuits peut se révéler épuisant pour vous. Mais cela présente également d’autres risques :

- les MAP (menaces d’accouchements prématurés) sont 2 fois plus importantes ;
- un risque d’anémie pour vous, qui peut entraîner des complications durant la grossesse et après ;
- un risque plus important d’éclampsie ;
- un poids de naissance plus faible pour votre bébé ;
- en cas de césarienne, la cicatrice peut ne pas avoir eu assez de temps pour se résorber totalement : en dessous de 6 mois d’intervalle entre deux grossesses, la possibilité qu’une rupture utérine survienne est plus importante.
Tous ces risques sont d’autant plus fréquents si la mère est très jeune ou a plus de 35 ans.


Enchaîner les grossesses : les bénéfices à avoir des bébés rapprochés

En revanche, si vous approchez des 35 ans et que vous avez envie d’avoir à nouveau un enfant, c’est peut-être une excellente idée d’enchaîner deux grossesses. En effet, l’âge de la maman est un facteur qui entre en jeu. Vous allez être éventuellement confrontée aux risques qu’entraînent les grossesses dites tardives tels que : 

- des grossesses extra-utérines plus fréquentes ;
- un risque de fausse-couche plus élevé ;
- des complications à la naissance,
- une augmentation de la survenue d’anomalie chromosomique.
Et vous vous exposez aussi, plus vous attendez, à avoir des problèmes pour tomber enceinte, la fertilité commençant à baisser significativement entre 35 et 40 ans. Mieux vaut donc vous lancer à nouveau rapidement dans l’aventure… en observant quelques mois de « repos » cependant.


Y a-t-il un intervalle idéal entre deux grossesses ?

Si avoir des grossesses rapprochées n’est pas sans conséquence, quel est donc le délai qu’il faut observer entre deux grossesses ? À vrai dire, les études scientifiques ont du mal à tomber d’accord. Certains spécialistes recommandent au moins 6 mois, 12 étant l’idéal, après une césarienne pour mener une nouvelle grossesse. Hormis ce cas de figure et des problèmes survenus durant la grossesse ou le jour de la naissance, ce choix doit se faire au cas par cas.


Grossesses rapprochées : nos conseils pour limiter les risques 

- Luttez contre le stress : faites une préparation à l’accouchement qui vous apporte de la détente, comme le yoga prénatal.
- Faites attention aux kilos : une prise de poids trop importante est synonyme de complication durant la grossesse (risque de diabète et d’hypertension), mais aussi le jour de l’accouchement.
- Demandez une prescription pour de l’acide folique et du fer afin de prévenir les carences.
- Trouvez une nounou ou une crèche pour faire garder occasionnellement votre bébé ou demandez à votre famille de vous relayer pour garder bébé : vous allez avoir besoin de vous reposer pour mener à terme cette grossesse.

Si vous voulez vous lancer rapidement dans une nouvelle grossesse, le mieux reste d’en parler à votre sage-femme ou votre gynécologue afin d’avoir son avis concernant votre état de santé et d’évaluer avec vous les éventuels risques à mettre en route rapidement un bébé. Parfois, mieux vaut attendre quelques mois…


Pour aller plus loin :
Le bébé « retour de couches », c’est possible ?
Bébé n'a pas un an et je suis enceinte : les grossesses très rapprochées
Quel est l'intervalle idéal entre deux grossesses ?

Publié le 07/02/2020 à 10:37

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.