C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Quel parfum porter pendant la grossesse ?

Vous aimez vous vaporiser un voile parfumé le matin ? Les produits cosmétiques sont sous le feu des projecteurs depuis maintenant quelques années. Les analyses sont formelles : ils contiennent pour la plupart des perturbateurs endocriniens. Le parfum fait partie des produits considérés à risque et pour cause : leur composition est loin d’être exempte de substances nocives pour votre santé et pour celle de votre bébé. Mais alors, quel parfum porter durant la grossesse ? 

quel parfum porter pendant la grossesse

Le parfum, un produit cosmétique pas comme les autres…

Si dans les autres produits de soin cosmétique, la liste des ingrédients est indiquée sur le produit lui-même ou sur son emballage, en ce qui concerne les parfums, c’est plus compliqué : en plus de ne pas être précisée, elle n’est surtout pas obligatoire… Difficile alors de savoir ce que les fragrances contiennent.
Bien que les marques de parfumerie ne jouent pas le jeu, on en sait néanmoins davantage sur leur composition grâce à des associations de consommateurs : ainsi, les dernières analyses de 60 millions de consommateurs en novembre 2019 sur un peu plus d’une quinzaine de parfums de grandes marques ont révélé que le nombre d’allergènes était de 22 par flacon… S’ils présentent un danger pour vous, c’est également vrai pour votre bébé : d’après des études américaines, ces composés se retrouvent dans le sang ombilical de bébé. Traduction : votre bébé est en contact avec eux et ils peuvent avoir des conséquences sur la santé de votre futur enfant, à court et à long terme.


Des perturbateurs endocriniens dans les parfums : des risques pour votre enfant à naître

Les perturbateurs endocriniens, tout le monde en parle. Qu’est-ce exactement ? Accusés d’entraîner une puberté précoce chez les jeunes filles, de diminuer la fertilité des hommes et d’augmenter les malformations génitales chez les garçons, ce sont des composés chimiques qui ont une structure se rapprochant des hormones – on dit qu’ils sont hormono-mimétiques. On les retrouve bien sûr dans les parfums.
Ces composés vont interférer avec les hormones produites par le corps : les risques, quand vous êtes enceinte, sont, pour vous, par exemple, de développer un cancer hormono-dépendant comme le cancer du sein, et évidemment pour votre fœtus. Voici quelques perturbateurs endocriniens contenus dans les parfums qui peuvent avoir un effet sur la santé de votre bébé :

- des muscs synthétiques, soupçonnés de diminuer le poids de bébé à la naissance ;
- des phtalates, responsables notamment d’une augmentation du risque de prématurité, mais aussi d’une diminution du poids de naissance ;
- des parabènes : ils auraient des effets à long terme sur la santé de votre bébé exposé in utero. Les études montrent ainsi qu’ils pourraient favoriser l’obésité chez l’enfant, et donc les risques de diabète. Ils seraient aussi responsables de malformations congénitales ;
- du toluène : hydrocarbure aromatique, il est suspecté d’être responsable d’une diminution du poids à la naissance, d’augmenter les risques de fausse couche, d’entraîner des retards de croissance ou encore un dysfonctionnement du système nerveux (troubles de la vue et de l’audition…) ;


Les autres substances toxiques dans les parfums

Outre ce petit cocktail présenté déjà peu engageant, il manque encore quelques substances nocives à l’appel. Il y a notamment des colorants – certains parfums peuvent être légèrement teintés. Or ils sont suspectés d’être cancérogènes, mutagènes et d’augmenter les risques reprotoxiques. Il y a également l’acétaldéhyde, favorisant la survenue de cancer, tout comme le benzène, ou bien encore le formaldéhyde, aussi irritant et très allergisant. Et la liste n’est pas exhaustive…


Parfum : l’alcool, un risque accru de réactions allergiques durant la grossesse

Autre ingrédient incontournable dans le parfum : l’alcool. Il représente même la majorité du contenu de votre flacon puisqu’il est présent au minimum à 70 %, souvent 80 % et parfois plus : les substances odorantes représentent seulement 3 à 30 % de votre parfum. Or l’alcool peut être photosensibilisant et laisser des marques sur la peau si vous vous mettez au soleil. A noter que durant la grossesse, sous l’imprégnation hormonale, votre peau est relativement réactive, puisqu’il existe des risques de masque de grossesse. Alors, pourquoi ne pas opter pour un parfum sans alcool ? Certaines marques ont beau mettre en avant des parfums pour l’été « sans alcool », d’autres composés peuvent en fait également entraîner une réaction de la peau en cas d’exposition au soleil…


Les parfums naturels « bio » durant la grossesse : attention danger !

Les parfums bio pourraient vous sembler être une bonne alternative pour vous parfumer enceinte. Même si les produits cosmétiques bio, notamment les parfums, sont pour la plupart exempts de composés chimiques tels que parabènes ou phtalates, ils peuvent cependant contenir des huiles essentielles. Naturelles, toutes les huiles essentielles sont pourtant interdites durant le premier trimestre de grossesse, moment le plus sensible dans le développement du fœtus, et sont déconseillées durant les 6 mois suivants. Concentrés de plantes, ces huiles sont particulièrement actives et peuvent avoir des effets secondaires sur votre grossesse : ce n’est pas pour rien que certaines huiles essentielles sont d’ailleurs réservées à la vente en pharmacie – par exemple celle de thuya qui peut provoquer des convulsions. Certaines HE contiennent ainsi des terpénoïdes ou encore des cétones, dont certaines sont toxiques et peuvent provoquer des effets secondaires. Mieux vaut donc vous abstenir d’utiliser des parfums avec des huiles essentielles enceinte.


Alors, quel est le parfum idéal quand vous êtes enceinte ?

Au vu de toutes ces informations concernant les parfums, vous parfumer durant la grossesse est donc purement et simplement déconseillé. Même si vous ne portez pas le parfum à même la peau, et limitez ainsi le contact avec ces substances toxiques, le mettre sur les vêtements n’est pas forcément la solution : en le vaporisant, vous risquez de l’inhaler… De plus, il va rester dans l’air de votre domicile, s’ajoutant à la liste des polluants intérieurs. Abstenez-vous donc purement et simplement de porter des parfums enceinte. Et puis dites-vous une chose : à la naissance, ce n’est pas plus mal que vous n’en portiez pas puisque bébé vous reconnaît à votre odeur. Mieux vaut donc vous habituer à ne pas vous parfumer dès la grossesse.

Ce n’est pas uniquement l’utilisation du parfum qui pose problème, c’est la multiplication de l’exposition aux perturbateurs endocriniens au quotidien qui engendre des risques. Pensez donc à faire le tour de tous vos produits cosmétiques pour supprimer au maximum ces substances de votre quotidien.


À lire aussi :
Attention aux produits toxiques dans les cosmétiques
Enceinte, ai-je le droit aux cosmétiques parfumés ?
Les outils pour bien choisir ses cosmétiques

Publié le mis à jour le 09/01/2020 à 12:45

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.