ACTEUR ENGAGÉ
DÈS LE DÉBUT DE LA VIE

L'entretien prénatal précoce : qu'est-ce que c'est ?

Au cours de votre grossesse, vous aurez plusieurs rendez-vous médicaux et examens à faire. Parmi ce programme, il y a l’entretien prénatal précoce, ou l’EPP, un moment à part dans votre suivi de grossesse. En quoi consiste-t-il, avec qui est-il fait, quand est-il programmé : on vous dit tout sur ce premier rendez-vous en tant que futurs parents.

l'entretien prénatal précoce

Le premier rendez-vous de préparation à la naissance

Cet entretien ne fait pas partie des 7 rendez-vous obligatoires du suivi de grossesse : il n’est pas obligatoire. Ce n’est pas un examen médical non plus, mais un moment de discussion entre vous et un praticien. C’est donc un rendez-vous à part, proposé à tous les futurs parents qui souhaitent en bénéficier.


L’entretien prénatal précoce : un rendez-vous pour le couple

C’est bien aux futurs parents que s’adresse cet entretien prénatal : cet enfant a été conçu à deux. Vous êtes donc deux à devenir parents et à éventuellement avoir des questions sur le déroulement de cette grossesse. Bien sûr, là encore, ce n’est pas une obligation de venir en couple : pour les mamans solos, ou dont le chéri a un travail qui l’oblige à être en déplacement, elles peuvent s’y rendre seule.


En quoi consiste exactement l’entretien prénatal précoce ?

Ce rendez-vous a pour but d’évoquer les difficultés, qu’elles soient d’ordre matériel, psychologique, familial ou social, que chaque futur parent rencontre pour cette grossesse. Il permet aussi de répondre à des questions ou des angoisses qu’elle suscite. L’éventail des sujets que vous pourrez aborder est donc très vaste. Sachez que cet entretien est totalement confidentiel : la discussion peut rester entre vous et le praticien qui l’effectue. Vous pouvez aussi choisir qu’il transmette des informations aux autres personnes qui vous suivront durant la grossesse.


À quoi sert ce rendez-vous prénatal précoce ?

D’une durée de 45 minutes à 1 heure, ce temps de parole et d’échange permet aux futurs parents d’être rassurés, d’avoir un suivi plus humain. Quant aux professionnels de santé, il sert à repérer d’éventuels risques autour de cette grossesse, et mettre en place des solutions avant l’arrivée de bébé en proposant aux parents d’être accompagnés en cas de difficultés. Par exemple, dans le cadre d’un deuil récent, un rendez-vous peut vous être proposé avec un spécialiste si vous rencontrez des problèmes à surmonter cet événement.


Qui effectue ce premier rendez-vous de préparation à la naissance ?

Cela peut-être :
- la sage-femme que vous aurez choisie pour le suivi de grossesse, en PMI, libérale ou en maternité ;
- votre gynécologue ;
- un gynécologue obstétricien ;
- votre médecin généraliste.


Quand a lieu l’entretien prénatal précoce ?

Contrairement aux 7 autres séances qui préparent à la naissance et à la parentalité, cet entretien est idéalement programmé au premier trimestre de grossesse, mais le plus souvent au 4e mois de grossesse. Vous n’avez besoin d’aucune prescription pour en bénéficier. Si jamais vous avez raté ce moment en début de grossesse et que vous souhaitez pouvoir faire cet entretien, il peut aussi se faire en cours de grossesse, quel que soit le terme : parlez-en avec votre sage-femme ou votre médecin !

Comme la préparation à la parentalité, ce rendez-vous en tête-à-tête avec votre médecin ou votre sage-femme est remboursé à 100 % par votre caisse d’assurance maladie. Dans certaines structures, en PMI par exemple, vous n’aurez aucuns frais à avancer.


À lire aussi :
Enceinte, je vis mal mon début de grossesse
Grossesse : calendrier de vos démarches administratives
L'échographie

Publié le 08/11/2019 à 09:43

Articles les + populaires

2 commentaires

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

carmen le 2021-09-12 13:46:26

comme j’aime à le dire, Elisabeth je suis passée par la PMA et je peux comprendre ta peine tu sais, écoutes l’Espagne ne fait pas de GPA tout comme chez nous en France, la Belgique tolère mais ne l’accepte pas officiellement tu sais, par contre je te conseille le Canada et surtout A. Feskov clinic dont tu parlais https://mere-porteuse-centre.fr/ et qui ont si je ne me trompe un bureau à Bruxelles! ces pays le font légalement

elisabeth le 2021-09-02 17:19:33

je suis en PME depuis des années, plusieurs FIV inabouties et un don d'ovocytes au Cecos sans suite! la récente loi bioéthique n'a hélas pas fait évoluer les choses par rapport à la GPA qui semble être notre ultime secours, besoin de vos conseils pour une GPA légale en Espagne avec Eugin ou Girex, ou en Ukraine avec A. Feskov group ou même le Canada, merci pour votre aide car nous déprimons!