C'est si bon d'être parents !

SA ou SG : quelles différences ?

Durant votre grossesse, vous allez découvrir tout un jargon médical, notamment lors de vos rendez-vous prénataux. Ce n’est d’ailleurs pas toujours simple de vous y retrouver ! Si vous parlez en semaines de grossesse, vous constaterez que votre sage-femme ou votre gynécologue, elle, parle en SA. Qu’est-ce que veut dire ? On joue les traducteurs pour vous et on vous explique les différences entre SG et SA. 

SA ou SG : quelles différences ?

SG : votre grossesse comptée en semaines de grossesse

La durée de la grossesse, c’est 39 semaines à compter du jour de la conception. Quand vous parlez en semaines de grossesse, c’est la durée réelle de votre grossesse, et donc l’âge de votre bébé. Mais vous verrez que bien que vous connaissez le jour même de la conception, les médecins détermineront peut-être un autre jour de fécondation, à plus ou moins 3 jours près, d’après les mesures de votre bébé effectuées lors de la première échographie : rassurez le papa si cela tombe un jour où il était en déplacement, ce n’est pas une science exacte !


SA : votre grossesse calculée en semaines d’aménorrhée

En SA, ou semaines d’aménorrhée, une grossesse dure 41 semaines. Elle est comptée à partir du premier jour des dernières règles : l’aménorrhée, c’est l’absence de règles. Cela peut paraître bizarre, et pourtant, à bien y regarder de plus près, c’est logique : il est plus facile de connaître le premier jour de votre dernier cycle menstruel, c’est-à-dire le premier jour de vos dernières règles, que la date de fécondation précise. Voilà pourquoi les médecins parlent toujours en SA.

Savoir quand vous avez ovulé et quand la conception a eu lieu n’est pas si simple, à moins d’être réglée comme du papier à musique et d’avoir fait un seul câlin durant votre période de fertilité.
Votre ovulation peut être difficile à déterminer, car elle peut tomber à un autre moment que celui prévu, suite à un choc émotionnel, un événement particulier ou si vous avez des cycles irréguliers. Et les spermatozoïdes peuvent vivre plusieurs jours : vous pouvez avoir ovulé avant ou après le rapport qui vous fera tomber enceinte.


Calculer votre grossesse en SA : mode d’emploi

Pour connaître votre terme en semaines d’aménorrhée, ce n’est pas très sorcier : il suffit d’ajouter 2 semaines. Si vous en êtes à 22 semaines de grossesse, cela équivaut à 24 SA. Mais là encore, ce n’est pas tout à fait exact. Les médecins retiennent une durée de 28 jours pour un cycle, ce qui est loin d’être la règle pour toutes les femmes – ils appliquent ce que l’on appelle la règle de Naegele, qui permet entre autres de calculer la date présumée d’accouchement. En gros, la première partie du cycle est de 14 jours, et comme l’ovulation a lieu 14 jours avant les règles suivantes, cela tombe donc au milieu du cycle. Mais si vous avez un cycle plus court ou plus long, le calcul n’est plus bon. 

Ne vous inquiétez pas, toutes les femmes enceintes se posent cette question ! Même si vous ne comprenez pas tout, pour les questions administratives – date de l’échographie, consultation de l’anesthésiste –, retenez votre terme de grossesse en SA. Et puis votre sage-femme est là pour vous aider à vous y retrouver !


À lire aussi :
Calcul de l'ovulation : connaître sa période de fertilité
Le dépassement de terme : qu’est-ce qui m’attend ?
Envies étranges des femmes enceintes : on fait le point !

Publié le 15/10/2019 à 18:34

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.