C'est si bon d'être parents !

Inscrivez-vous et recevez votre E-box de bienvenue

J'y vais

Les risques de fausses couches

Une fois que le petit plus est apparu sur le test de grossesse, l’imagination s’emballe : vous vous projetez déjà le ventre rond, voire avec bébé dans les bras. Mais parfois, la nature en décide autrement et la grossesse s’interrompt. La fausse-couche est une épreuve difficile à vivre et qui nécessite de faire un deuil… Mais quelles en sont les causes, peut-elle être évitée ? 

Les risques de fausses couches

Une fausse-couche : c’est quoi exactement ?

Aussi appelée « avortement spontané », la fausse-couche est fréquente : 1 femme sur 4 serait concernée. Survenant lors du premier trimestre de grossesse, avant la 20e semaine de grossesse, la fausse-couche est une interruption involontaire de la grossesse qui mène à la perte du fœtus. Si elle peut passer inaperçue lorsqu’elle survient très précocement, par exemple au moment de la nidation, et alors être assimilée aux règles, elle peut être plus douloureuse lorsqu’elle survient quand la grossesse est plus avancée.

Les différentes causes de fausse-couche

Un seul mot d’ordre : ce n’est pas votre faute ! Même s’il est difficile de ne pas culpabiliser, dites-vous que vous ne pouviez rien y faire. Les causes d’une fausse-couche sont multiples et pas toujours facile à identifier sur le moment :
- présence d’un œuf clair : le sac embryonnaire est vide. Il s’agit d’une grossesse non évolutive ;
- une muqueuse utérine hostile ;
- un col de l’utérus béant ;
- une anomalie chromosomique ;
- une malformation utérine (utérus cloisonné, séparé en deux, ou utérus bicorne, utérus trop petit…) ;
- une infection gynécologique (vaginose, chlamydiae…) ;
- un problème hormonal (taux de progestérone insuffisant, ou de testostérone trop élevé) ;
- des problèmes de santé (diabète, tension…) ;
- des facteurs tels que le tabac ou l’alcool.

Les causes d’une fausse-couche sont diverses, mais peuvent aussi être inexpliquées…

Les signes d'une fausse-couche

Les crampes et les saignements sont généralement les signes d’une fausse-couche, mais attention : il est possible que des saignements surviennent en début de grossesse sans pour autant qu’il s’agisse d’une interruption de la grossesse. Seule une échographie pourra déterminer avec certitude si vous êtes en train de faire une fausse-couche ou pas. La disparition soudaines des symptômes de grossesse doit également vous alerter.

Pourrais-je retomber enceinte après une fausse-couche ?

Le corps va petit à petit se remettre de ce début de grossesse interrompue prématurément : les hormones chutent, comme après l’accouchement. Vos règles surviendront 1 mois à 6 semaines après la fausse-couche. Une ovulation pourra ainsi avoir lieu avant, mais il est conseillé d’attendre 3 mois avant de retomber enceinte. Les conséquences physiques sont généralement minimes, bien qu’il soit important de vérifier que tout a bien été évacué.

Les conséquences psychologiques d’une fausse-couche

Une fausse-couche peut être une véritable épreuve à vivre. Quelle que soit votre histoire, que vous soyez maman ou pas encore, que vous soyez tombée enceinte naturellement ou grâce à une FIV, la douleur que vous pouvez ressentir est légitime. Comme la fausse-couche survient avant que votre ventre n’ait le temps de s’arrondir, votre entourage n’est pas forcément au courant… et ne sont pas non plus en mesure de comprendre la peine et la tristesse que cet événement peut susciter chez vous et votre chéri. N’hésitez pas à en parler à un spécialiste si vous sentez que vous avez du mal à faire face. Même s’il n’est pas parvenu au terme, ce bébé était déjà dans votre cœur… 

Dans le cas de fausses-couches à répétition, (à partir de 3 sans grossesse menée à terme), une prise en charge sera nécessaire afin de tenter de déterminer les raisons de ces interruptions spontanées de grossesse et de mettre toutes les chances de votre côté pour avoir un bébé.

Ne désespérez pas : même si une fausse-couche est difficile à vivre, cela ne vous empêchera pas de pouvoir tomber enceinte un jour. Gardez espoir !

Publié le 30/06/2015 à 11:39 mis à jour le 01/06/2018 à 14:16

Articles les + populaires

1 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.

Pezim le 2017-01-22 14:49:50

Bonjour est ce que l'on est obliger d'avoir des nausées des le premier mois .

En poursuivant votre navigation sur laboiterose.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus