C'est si bon d'être parents !

Alcool pendant la grossesse : pourquoi c'est interdit

Même si l’alcool est, dans l’inconscient collectif, plutôt déconseillé quand vous êtes enceinte, il y a comme un seuil de tolérance admis, faute de données scientifiques claires. Pourtant, les dernières études sont catégoriques : mieux vaut interdire l’alcool durant toute la grossesse. En voici les raisons.

Alcool pendant la grossesse : pourquoi c'est interdit

L’alcool dans votre sang… et dans le liquide amniotique

L’alcool que vous buvez passe directement dans votre sang…. Et c’est ce dernier qui permet de nourrir votre bébé durant les 9 mois de grossesse. Contrairement à ce que l’on peut penser, le placenta ne joue pas de barrière protectrice : la quantité d’alcool dans le liquide amniotique est la même que dans votre sang. Votre bébé va ainsi directement être en contact avec ce que vous avez bu, ni plus ni moins.

Le foie du fœtus : pas mature pour éliminer l’alcool

Le problème c’est que votre petit bébé n’est pas équipé pour filtrer cet alcool : en effet, son foie n’est pas suffisamment formé pour dégrader l’alcool. Il est donc en contact avec 100 % de ce que vous consommez comme alcool.

De vrais risques pour bébé…

Consommé en quantité importante, l’alcool peut avoir des effets sur la santé de votre bébé. Le risque est qu’il souffre de syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF) : 700 à 3 000 nouveau-nés seraient concernés chaque année. Il entraînerait malformations, retards de croissance et mental, handicaps, troubles du comportement ou du langage… Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’une consommation modérée, même si vous buvez ponctuellement, peut aussi avoir des conséquences graves et irréversibles sur votre bébé.

… Mais aussi pour votre grossesse

L’alcool peut aussi mettre en danger votre grossesse. En effet, il peut être à l’origine de fausse couche ainsi que d’accouchement prématuré.

Un seuil sans danger difficile à définir

Si les données des effets de l’alcool à petite dose sur le fœtus sont rares, si ce n’est inexistantes, la principale difficulté pour établir des recommandations pour les femmes enceintes est qu’il est compliqué d’évaluer la quantité d’alcool maximale qui peut être consommée sans être néfaste à votre bébé. On ne sait même pas si ce seuil existe : il est possible que quelle que soit la quantité absorbée, il y ait des conséquences sur votre enfant.

Mieux vaut donc s’abstenir de toute consommation d’alcool durant 9 mois. En revanche, si vous n’avez pas prévu d’allaiter, n’hésitez pas à prévoir la petite coupette de champagne pour fêter la naissance de votre bébé !

Publié le 12/12/2018 à 11:49

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.