C'est si bon d'être parents !

6 gestes pour une alimentation saine pendant la grossesse

Avis aux femmes enceintes, la grossesse impose de faire doublement attention à soi… et au bébé à venir ! Pour ce faire, misez sur une alimentation saine et privilégiez des gestes 100% santé environnementale. Eh oui : les facteurs environnementaux auxquels nous sommes soumis au quotidien peuvent avoir un impact sur la santé. En matière d’alimentation, il est donc important d’être vigilante et d’adopter les bons gestes. 

alimentation saine pendant la grossesse santé environnementale

Limitez l’ingestion de gros poissons gras

Le saviez-vous ? Les poissons gras contiennent… des métaux lourds et des PCB (polychlorobiphényles). Alors comment composer pour des bons apports en OMEGA 3, tout en évitant d’ingérer notamment du methyl mercure et du plomb ? La solution est toute simple et peu contraignante : limitez votre consommation de poisson gras. Et privilégiez plutôt les poissons gras de petite taille comme les anchois, les maquereaux, le hareng, ou les sardines. Le reste du temps, nourrissez-vous de poissons maigres : le colin et le cabillaud sont des valeurs sûres.


En matière de viande, évitez les abats

Si la viande blanche et les protéines végétales issues des légumineuses sont des aliments sains pour la femme enceinte, il est en revanche formellement recommandé d’éviter les abats. En effet, les abats contiennent des métaux lourds qui ne sont pas du tout indiqués pendant une grossesse… De même, pour assaisonner votre viande, misez sur des herbes issues de l’agriculture biologique.


Lavez les fruits et légumes avec du bicarbonate pour éviter les pesticides

En matière de santé environnementale, il est fortement recommandé de miser sur des aliments bio. Manger bio permet d’éviter les pesticides et donc… les perturbateurs endocriniens. Bannir absolument les fruits et légumes à base de pesticide, c’est mettre toutes les chances de son côté pour n’être exposée à aucun résidu de pesticide et, de fait, éviter toute conséquence sur le fœtus et le bon développement de bébé. Selon une étude, l’exposition du fœtus aux pesticides peut engendrer des malformations congénitales et un ralentissement du développement cérébral. 

Dans le doute, vous pouvez toujours nettoyer vos fruits et légumes avec du bicarbonate de soude afin de retirer les potentiels pesticides. Pour ce faire, laissez tremper une bonne dizaine de minutes vos fruits et légumes dans un litre d’eau de lavage, dans laquelle vous aurez versé au préalable une cuillerée à café de bicarbonate de soude. Séchez le tout avec une lingette en microfibre. Vous pouvez les peler, en plus.


Privilégiez les contenants en verre pour conserver vos aliments

On ne le répètera jamais assez : les repas « fait maison » sont bien meilleurs pour la santé. En évitant au maximum les plats dits industriels, on met ainsi de côté les additifs comme les correcteurs d’acidité, les édulcorants, les colorants ou encore les exhausteurs de goût. 

Pour conserver vos aliments, bannissez les contenants en plastique. En contact avec vos aliments, ils y déposeront des particules que vous ingèrerez ensuite. A la place, achetez des contenants en verre, bien plus sains pour la santé ! Le principe est le même pour les planches à découper : exit la planche à découper en plastique, on lui préfère celle en bois.


Achetez des ustensiles de cuisine sains et évitez l'aluminium

Le revêtement antiadhésif des poêles et des casseroles a été décrié dernièrement. En cause, l’acide perfluorooctanoïque qui est libéré lorsque les ustensiles de cuisine sont utilisés. Il est donc plus que recommandé de veiller aux matériaux de vos ustensiles de cuisine : le fer, l’inox et la fonte naturelle sont des matériaux bruts et sans revêtement qu’il conviendra d’utiliser.

De la même manière, évitez à tout prix les papillottes en aluminium lorsque vous cuisiniez. Préférez la cuisine à la vapeur, et le papier cuisson pour cuire votre poisson.


Eloignez-vous des plaques à induction et du micro-ondes

On le sait, les plaques à induction ont un effet sur les pacemaker. Alors, y a-t-il un risque pour la femme enceinte et le bébé ? La réponse est oui, et il en est de même pour les ondes émanant du micro-ondes. L’exposition aux ondes pourraient être source de nouveaux maux chez le nouveau-né, allant de l’anxiété aux troubles de l’activité cérébrale en passant par un risque accru de développer de l’asthme une fois devenu enfant.

Source de l’étude scientifique citée dans cet article :
Virginia A. Rauh, Frederica P. Perera, Megan K. Horton, Robin M. Whyatt, Ravi Bansal, Xuejun Hao, Jun Liu, Dana Boyd Barr, Theodore A. Slotkin, and Bradley S. Peterson, Brain anomalies in children exposed prenatally to a common organophosphate pesticide. PNAS May 15, 2012 109 (20) 7871-7876

 

A lire également : 
- Carence en fer : je mange quoi ? 
- J'ai des remontées acides : je mange quoi ? 
- Enceinte et végétarienne : quelle alimentation pour moi ? 
- Diabète gestationnel : la répartition alimentaire de vos repas

Publié le 05/03/2020 à 16:44
Auteur : 

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.