C'est si bon d'être parents !

la boîte rose

Puis-je faire une coloration pendant ma grossesse ?

Quand on est enceinte, on a tendance à prendre davantage conscience de l’environnement qui nous entoure. On se demande si nos bonnes vieilles habitudes sont vraiment si bonnes que ça. Eh oui, on veut éviter de prendre des risques pour sa propre santé, bien sûr, mais aussi celle du bébé. Alors, lorsqu’on sait que les colorations pour cheveux ne sont pas sans danger : peut-on faire une coloration pendant sa grossesse ? Quels sont les risques ? Existe-t-il des colorations capillaires non nocives ? 

coloration cheveux pendant la grossesse enceinte dangers risques

Enceinte, la coloration cheveux n’est pas recommandée pour la santé

Décolorant, solvants… les colorations pour cheveux contiennent des produits chimiques, qui ne sont pas sans risque pour la femme enceinte et son bébé. Le risque ? Respirer les émanations de la coloration pendant son application, mais aussi être exposée aux substances nocives susceptibles de franchir le cuir chevelu et, pire encore, d’atteindre le placenta. Seules ou cumulées, ces molécules issues de votre coloration cheveux est susceptible d’exposer votre enfant à des retards de croissance in utero, des malformations ou encore des troubles hormonaux.


Faire des allergies à la couleur pendant la grossesse, c’est aussi possible

Eh oui, vous n’y pensiez peut-être pas mais… les colorants capillaires peuvent être de sacrés allergènes. Alors pendant la grossesse, on fait doublement attention ! On a souvent tendance à penser que « tester » sa couleur sur un petit morceau de peau est une bonne idée. Pas nécessairement quand on sait qu’une couleur n’est pas destinée à être appliquée sur la peau…

Autre risque : l’exposition régulière au produit de coloration capillaire, qui peut de fait augmenter le risque de sensibilisation et d’allergies.


Puis-je utiliser une coloration végétale pendant ma grossesse ?

On pourrait être tentée de se tourner vers les colorations végétales. Si elles sont composées de pigments végétaux intéressants comme la camomille, il n’en demeure pas moins qu’il faut faire attention. Beaucoup de couleurs pour cheveux végétales sont enrichies en huiles essentielles, qui ne sont pas conseillées lorsqu’on attend un enfant.
Il est donc recommandé de veiller à la composition du produit choisi avant de se teindre les cheveux : n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé pour vous aiguiller vers les substances non agressives. Aussi, privilégiez certains labels de certification cosmétique dédiés à la santé environnementale comme BDIH ou ECOCERT qui excluent au maximum les substances nocives de la liste des ingrédients cosmétiques.


Préférez les mèches ou les balayages en attendant bébé

Si vous ne pouvez vraiment pas vous passer de teindre votre chevelure, encouragez le principe de précaution. Misez alors sur des mèches ou un balayage, pendant lequel vous ne toucherez pas à vos racines. Vous limiterez ainsi les risques de passage de substances nocives dans le sang via votre cuir chevelu. Si vous réalisez la coloration à domicile, enfilez des gants. Mieux encore, confiez vos cheveux à un coiffeur : voilà une bien belle façon de se faire chouchouter ! 

A lire également :
Femme enceinte et animaux domestiques : quels sont les risques ? 
Comment bien choisir son dentifrice ? 
Enceinte, quel parfum porter ? 

Publié le mis à jour le 15/05/2020 à 19:48
Auteur : 

Articles les + populaires

0 commentaire

Vous devez vous inscrire ou vous identifier pour pouvoir poster un commentaire.